Description de l’épreuve

Vous passez successivement, sur trois sujets différents, dans les rôles de convaincant, répondant et observateur. Le rôle le plus important dans la notation est le rôle d’observateur. Les trois rôles sont assumés dans un ordre aléatoire.

Le convaincant

Le convaincant dispose de 15 minutes pour préparer sa réponse. Il commence par exposer sa réponse au sujet (en 4 minutes) puis répond ensuite aux questions du répondant.

Le répondant

Le répondant ne connaît pas le sujet traité par le convaincant, il n’a pas le temps de préparation. Il faut dans ce rôle commencer par comprendre le raisonnement du convaincant ! A l’issue de l’exposé du convaincant, vous devez engager la discussion et exprimer votre point de vue concernant la prestation du convaincant. Pour cela, vous disposez d’environ 3 minutes. Ensuite, le débat doit s’engager avec le convaincant. Vous pouvez engager ce débat en demandant au convaincant ce qu’il pense de… ou vous être fait couper la parole par le convaincant !

« Le convaincant et le répondant animent le débat afin de parvenir à une conclusion établissant clairement les principaux éléments de la réflexion, que les candidats soient en accord ou non sur le sujet. »(source : )

L’observateur

Vous assistez à deux débats convaincant-répondant sans intervenir dans les discussions. Vous disposez d’abord de 5 minutes à l’issue du débat pour mettre de l’ordre dans vos notes. Ensuite, il vous est demandé de faire la synthèse du débat auquel vous avez assisté au cours d’un entretien individuel d’environ 5 minutes : « Analysez ce débat », « Lequel des deux a paru le plus constructif selon vous ? », « Avez-vous identifié des arguments qui n’ont pas été évoqués ? », « Donnez une note à chacun des candidats ». Quelques questions peuvent concerner l’actualité ou les questions de société.

Conseils aux candidats pour réussir dans chacun des rôles

Plusieurs retours, d’admissibles ou de simples « spectateurs » des oraux, beaucoup de candidats font l’erreur de tomber dans des prestations trop banalisées et préparées, donnant l’impression de voir des automates. Un des forumeurs pense que cela peut s’expliquer par la volonté de « sécurité » des candidats qui fait tomber l’épreuve dans la « médiocrité ». Cela est dommage car évidemment, le jury attend à la fois dans le rôle du convaincant et dans le rôle du répondant quelque chose d’incisif et une prise de position claire.

Afin de ne pas tomber dans ce travers, au fil des sujets sur le forum, il est possible de mettre en avant les erreurs rencontrées dans chacun des rôles ainsi que les attitudes permettant une prestation convaincante.

Le convaincant

Premier point fondamental : attention au chronomètre !

Exprimer clairement l’opinion défendue avec 3 arguments soutenus par 3 exemples clairs.

Tenir en réserve quelques arguments et exemples supplémentaires, en anticipant les limites de son propre raisonnement sur lesquelles risque de s’appuyer le répondant.

Être très attentif à ce que dit l’autre, et préparer “en live” les contre-arguments et les contre-exemples. La posture conformiste de la majorité des convaincants peut alors devenir un atout : ne pas hésiter à sortir des contre-exemples dérangeants, à faire apparaître les limites de la thèse adverse. Déceler ce qui est le plus faible dans l’argumentation adverse et prendre appui dessus pour lui faire mordre la poussière.

Écouter les objections mais ne surtout pas aller vers le consensus mou “en fait on est d’accord sur tout sauf sur quelques détails, c’est chouette hein”. Si votre répondant conclut par “donc nous sommes d’accord” et que ce n’est pas le cas selon vous, faîtes le savoir.

Le répondant

Certains dans le rôle du répondant reprennent machinalement tous les arguments du convaincant => Lister les arguments n’a aucun intérêt puisque tout le monde les a déjà notés. Il vous faut au contraire réutiliser ces arguments dans votre réponse mais en les analysant, les complétant ou au contraire les réfutant.

Vous devez donc dans ce rôle chercher à apporter de nouveaux arguments pour construire votre thèse tout en respectant le convaincant (ne l’insultez pas, contrôlez-vous !)

Il est ensuite conseillé d’éviter les formules rhétoriques servant uniquement à garder du temps !

Enfin, n’oubliez pas de conclure en soulignant les points d’accord mais aussi de désaccord, un débat ne se termine que rarement par un consensus, encore plus si le sujet est polémique.

L’observateur

Le candidat fait la synthèse du débat auquel il a assisté puis le jury lui pose ensuite des questions. Ces questions peuvent concerner l’actualité ou les questions de société.

Analyser le fond comme la forme. Un candidat fait des anglicismes tous les deux mots, on le relève. Les deux sont hors-sujet, on le dit. Le raisonnement de l’un est contradictoire, on explique pourquoi…

Après, il y a aussi les quelques pièges tendus par le jury dont le classique “quelles notes mettriez-vous aux candidats.” Ils essaient souvent de montrer que les notes données ne sont pas cohérentes avec ce qu’on a relevé du débat, donc attention à être très attentif sur les prestations qu’on observe ! D’une manière générale, le plus important est de ne pas retourner sa veste : certains jurys tentent de vous mettre en contradiction pour vous défendre en vous justifiant. Évidemment, cela ne tient pas si vous vous rendez compte que vous avez dit une énorme bêtise, dans ces cas-là, mieux vaut le reconnaître.

Exemples de sujets :

  • Les idées ou les capitaux, quel est le plus important ?
  • La princesse doit-elle embrasser beaucoup de crapauds avant de trouver son prince charmant ?
  • Discrimination positive ou méritocratie ?
  • La place des femmes dans les entreprises
  • Y a-t-il une démocratie du net ?
  • La téléréalité est-elle représentative de la société ?
  • Faut-il une équité des richeses ?
  • Peut-on concilier rentabilité et défense de l’environnement ?
  • Doit-on posséder des qualités extraordinaires pour être un dirigeant ?
  • Pour ou contre le clonage humain ?
  • Le développement durable est-il une mode ?
  • Pour réussir, le savoir-faire vaut-il mieux que le savoir ?
  • La gratuité est-elle rentable ?
  • Le recrutement en entreprise : que pensez-vous de la discrimination positive ?
  • La science est le mythe des sociétés modernes, qu’en pensez-vous ?
  • L’art contemporain, création ou spéculation ?
  • La performance est-elle la base de la rémunération des salariés ?
  • Peut-on concilier , éthique et succès ?
  • Faut-il sortir du programme nucléaire en Allemagne ?