Le dialogue Est-Ouest 1973-1991

I. Un dialogue possible mais fragile, de 1973 à 1979

A. Des conditions plutôt propices mais contrastées

Les pays n’échappent pas à la crise :

  • crise interne : paralysie progressive du système de gestion planifiée autoritaire et centralisée ; stagnation du niveau de vie. Seul secteur qui fonctionne est celui de l’armement.
  • csqs sur les partenaires éco occidentaux : rivalités entre Europe, USA, Japon…

Equilibre de la terreur obtenu par dissuasion. Elle exige des moyens :

  • principes communs : retenue réciproque, linkage, code de bonne conduite minimale
  • dialogue permanent : rencontres au sommet, mécanismes de communicat° et négociat° comme téléphone rouge, doctrine de la riposte graduée…
  • développement d’échanges économiques

A l’O : Nixon négocie désengagement honorable USA du Vietnam en 1973. Affaire du Watergate l’oblige à démissionner en août 1974. Pdt Carter élu en 1976 se veut défenseur paix et droits de l’homme.
A l’E : depuis 1976 le syst. Brejnévien se délite à cause du syndicalisme indépendant Solidarnosc (« Solidarité ») encouragé par Eglise. 1981 : coup d’Etat de Gal Jaruzelski met provisoirement fin à la tentative de libéralisation.
Course aux armements stratégiques a implications éco : 5% budget US et 12-15% budget URSS. Dépenses militaires très supérieures aux dépenses humanitaires.

B. Des entretiens & négociations au nom de la préservation de la paix aux résultats limités

Course aux armements différent maîtrise des armements (arm’s control) qui consiste à limiter le dvpt et donc à freiner course aux armements. Désarmement = diminuer nbre… Désarmement = objectif ultime de la sécurité collective à l’Assemblée Gale UN, illustré par la création en 1946 d’une Commission de l’énergie atomique, 1947 Commission des « armements de type classique », qui fusionnent en 1952 Commission du désarmement. Raisons financières, budgétaires (cf. coût).

  • 1972 : Accords SALT (Strategic Arms Limitation Talks) par Brejnev/Nixon
  • 1975-1979 : multiplications des rencontres à Washington, Genève, Moscou entre resp. de la diplomatie tels Gromyko et Kissinger

Ostpolitik de Willy Brandt en 1969 : normalisation des relations entre RFA et bloc soviétique.
déc 1972 : traité fondamental interallemand, étape vers reconnaissance mutuelle.

Juillet-août 1975 : conférence de Helsinki sur la Sécu et Coop en Europe (CSCE) ; 33 Etats euro, USA, Canada reconnaissent 3 principes :

  • intangibilité des frontières
  • libre circulation des hommes
  • nécessité de développer les frontières économiques
C. Des résultats limités du dialogue Est-Ouest 1973-1979

Echec des accords SALT I car les données techniques sont complexes & syst. d’armes différents. Accords SALT II seulement limitations et réglementations.
Prob d’application des accords de Helsinki car politique répressive de Brejnev.

II. Le dialogue Est-Ouest interrompu de 1979 à 1985 : la résurgence des antagonismes

A. Les raisons du changement de climat

Mise en accusation de la détente USA/URSS confortée par dialogue, comme cause ( puissance US. URSS aurait profité de pacification pour étendre son empire dans 70s.
USA malmenés au niveau international :

  • Affaire des otages de Téhéran (1979) & fiasco de tentative de libération (1980).
  • Commando suicide Hezbollah contre marines US en 1983 => retrait US
  • Irangate (1986) révèle compromissions des USA avec Téhéran

Brejnev mène politique de dvpt du communisme, gagnant Afrique et Asie.
Afghanistan = enjeu de puissance et géopolitique, car position de carrefour exceptionnelle.
1978 coup d’Etat militaire amène pro-soviétiques au pouvoir qui signent traité d’amitié avec URSS. Intervient militairement quand nveau pouvoir miné par guérilla islamiste (« coup de Kaboul » condamné par l’ONU).

B. L’interruption du dialogue et la reprise da la logique de face à face : dialogue contre-nature ?

Reagan exalte le sentiment national : « America is back » ! Evolution de la doctrine militaire des USA vers des tactiques offensives : à chaque initiative de “l’empire du Mal” il faut réponse approprié.
Crise des euromissiles de 1983 :

  • déc 1979 : décision OTAN déploiement en RFA, GB, It, Bel, Ned de missiles US Pershing II et Cruise pour contrer menace SS-20 soviétiques pointés sur vieux continent
  • USA/URSS ont accepté rencontres sous la pression des gvts européens à partir nov. 1981.

Inquiétude des pacifistes : « rather red than dead ». La propagande a servi les intérêts soviétiques.
Aucune rencontre au sommet entre les 2 grands entre juin 1979 et nov. 1985.
Carter décrète embargo sur livraisons de blé supp à URSS en représailles de son invasion Afghanistan en 1979. Boycott des jeux olympiques de Moscou. Embargo levé en 1981 (sous pression des farmers pour débouchés).
Défi de l’IDS reaganien qui a donné un coup de fouet à la science et recherche techno.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.