Crise considérée comme responsable de la guerre [cf. définition de Mussolini des pays riches, qui ont matières premières et colonies, et prolétaires quoi n’ont ni l’un ni l’autre] et dès la charte de l’Atlantique en août 1941, Roosevelt et Churchill prévoient de favoriser l’accès de tous les Etats au et aux matière premières.
D’où la volonté de créer nouvel ordre mondial pour éviter retour des enchaînements belliqueux. Ce sera :

  • L’ONU avec la conf. de San Francisco
  • Le projet d’OIC avec la charte de La Havane de mars 1948 mais il n’en restera que le GATT
  • Un nouvel ordre monétaire organisé par la conf. de Bretton Woods…

Le Système monétaire de Bretton Woods

I. La conférence de Bretton Woods du 1 au 22 juil. 1944 en Nouvelle Angleterre

[45 pays, membres de l’ONU, dont URSS observateur].

A. Un accord facile

Monnaies doivent être convertibles en or ou en devises. Changes doivent être stables : parités fixes

B. Le conflit : quel étalon de valeur ? Quelle monnaie internationale ?

Keynes propose organisme international, Union de Compensation (Clearing Union) :

  • qui émettrait une monnaie scripturale internationale, le BANCOR
  • qui tiendrait les comptes de chaque pays en pénalisant déficits par versements d’or, intérêts sur emprunts, ou dévaluations, et en pénalisant excédents par taxes ou obligation de réévaluer

Système rejeté par USA qui imposent retour au Gold Exchange Standard cette fois organisé par règles précises.

C. Le FMI et la banque mondiale

FMI dirigé par des gouverneurs des banques centrales. Banque qui prête des devises pour aider momentanément ses membres à maintenir parité.
Création de la BIRD (Banque Internat° pour Reconstruction et Dvpt) dite banque mondiale à vocation structurelle.

D. Le dollar devient monnaie internationale

L’étalon internat° est soit l’or, soit une monnaie convertible en or. Donc $ devient très vite monnaie des paiements internationaux :

  • du fait de la puissance éco des USA
  • car $ seule monnaie convertible en or, sa valeur est donc garantie

Dilemme de Triffin :

  • Si déficit ext. des USA est faible, le monde a confiance dans le $ très largement ouvert par les réserves en or de Fort Knox, mais l’éco mondiale manque de liquidités et ne peut se dvp.
  • Pour que l’éco mondiale puisse se dvp, il faut, au contraire, un déficit ext. suffisant (surtout avec la forte croissance des 30 glorieuses), mais alors la couverture du $ diminue, ce qui risque de porter atteinte à la confiance dans sa convertibilité en or, ce qui est le fondement du système.

II. Un fonctionnement bref et chaotique

A. Le difficile retour à la convertibilité des monnaies européennes

La £ a été très touchée : par l’inflation, par ses engagements ext.

  • 15 juillet 1947 : retour à la convertibilité au taux de 1£ = 4,03$ (bcp trop élevé)
  • 20 août 1947 : suspension de la convertibilité
  • 1949 : dévaluation de 30%
  • 1951 : ouverture du marché des changes, mais la £ reste intransférable

Le Fr a souffert : des prélèvements effectués par l’Allemagne, de la pénurie qui se poursuit après-guerre. D’où une suite de dévaluations (cf. fiche sur France de 1945-1973).

Le DM est dévalué de 20% en 1949. Retour à la convertibilité externe en 1954-1955

B. Le mauvais fonctionnement du système : 1958-1971

Monnaies européennes soumises à des tensions divergentes, comme les péculations anticipatrices lorsque opérateurs craignent ou espèrent un changement de parité : les K se portent sur les monnaies dont on espère réévaluation. $
La £ est menacée par mauvaises perfs éco GB et insuffisance réserves de change de la banque d’Angleterre par rapport au nombre de £ en circulation.
Le Fr se maintient grâce excédent balance des paiements
Le $ est ++ menacé : montant est eurodollars & sans cesse tandis que réserves en or diminuent. Donc crainte dévaluation du $ par Kennedy. Création du pool de l’or qui décourage la spéculation.
A partir de 1964 situation monétaire mondiale très difficile du fait déficit balance paiements USA + inflation + & masse eurodollars => réformer FMI et règles de fonctionnement ?

C. La remise en cause des principes de Bretton Woods pour défendre le $

Création du Pool de l’or fin 1960 par USA, RU, RFA, Fr, Suisse, Ned, Bel, It. » Régulariser sur le marché libre de Londres le cours de l’or autour de 35$ l’once.

Création du Club des 10 en 1961 » Les 10 pays les + riches du FMI s’engagent à fournir devises pour décourager spéculation.

Bons Roosa : bons du Trésor à très fort taux d’intérêt, réservés aux banques centrales, pour éviter qu’elles ne présentent à la conversion leurs $.

Création des DTS (Droits de Tirage Spéciaux, Special Drawing Rights) en 1967, appliquée en 1969. » Nouvelle monnaie internationale qui devrait permettre aux US de faire face engagements internat°. Toute banque qui détient DTS peut exiger échange contre monnaies nationales.

  • 1974 : 1 DTS = 1$
  • 1974 – 1981 : valeur DTS calculée d’après panier de 16 monnaies
  • 1981 : panier de 5 monnaies, dont 42% pour le $, 19% pour le DM
D. L’effondrement du SMI de Bretton Woods le 15 août 1971

15 août 1971 : discours de Nixon qui :

  • suspend provisoirement la convertibilité or du $
  • réduit l’aide à l’étranger
  • crée une surtaxe de 10% sur les importations
  • propose une réduction d’impôt aux investissements
  • bloque pour 90 jours prix et salaires

Décembre 1971 : accord du Smithsonian Institute qui dévaluent le $ de 7,9%.
Réévaluation du ¥ de 7,66%, du DM de 4,6%…
Flottement généralisé des monnaies pour obtenir les réévaluations, et désorganiser la CEE.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire