Le secteur public est-il sclérosé?

Le secteur public connaît un vieillissement de ses entreprises réseaux :

  • elles doivent réduire leurs coûts au minimum
  • ajuster leurs tarifs selon la demande afin que l’ensemble de la population y ait accès
  • déterminer la capacité de production selon la demande

Le secteur public est hors marché, et subit les effets d’une trop forte réglementation.

Le personnel et la CGT fait pression pour une redistribution du surplus éco, le coût du travail absorbe les progrès de productivité.

Les entreprises publiques rencontrent des problèmes d’efficacité et d’adaptation par maintien d’activités dont la rentabilité financière (FBCF/Ko propres) nulle et rentabilité éco insuffisante.

Elles se soucient uniquement de rentabilité sociale, l’augmentation des tarifs étant freinée par l’Etat. Or celui-ci est incapable de mettre fin à ces problèmes, contrairement au marché.

De même dans le secteur de la santé, il faut mettre plus de moyens en œuvre pour limiter les accidents et causes de dépenses que renforcer les moyens techniques à tout prix. Il faut fixer un optimum socio-économique et non uniquement technique. Ceci permettrait un redéploiement des dépenses en alloc. familiales, etc.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.