Corrigé : Qu’est-ce qu’un intellectuel ?

L’introduction se doit de rappeler l’origine du mot. Souvenons-nous de l’Affaire : un écrivain, jouissant d’une certaine notoriété, se sert de cette dernière pour « hâter l’explosion de la vérité ». C’est le J’accuse !.

Deux choses sont à noter pour mieux cerner le sujet :

-Zola « se mêle de ce qui ne le regarde pas ». C’est la caractéristique première que Sartre reconnaît aux inntellectuels (dans Plaidoyer pour les intellectuels).
En effet, il n’est qu’un écrivain. Au nom de quoi s’ingère-t-il ainsi dans la vie de la Cité ?

-Zola, en dénonçant ainsi le gouvernement, se met hors la loi (art. sur la liberté de la Presse). Autrement dit, l’intellectuel s’exclut, de lui-même, de la société. D’où une contradiction essentielle.

La de l’intellectuel: l’intellectuel dans la Cité.

L’intellectuel est un clerc

Cf Benda, la trahison des clercs

Le langage, outil de travail de l’intellectuel

L’intellectuel est avant tout un maître du langage.

Le jeu de l’intellectuel

Ce qui le place sur le devant de la scène, captivant un auditoire dont il est le centre.

L’action de l’intellectuel: l’intellectuel contre la Cité.

La dénonciation, ou l’intellectuel qui donne du jeu au système

Sa notoriété, il s’en sert pour dénoncer les travers de la société dans laquelle il vit, s’y opposant par là même.

La Cité contre l’intellectuel

Bien plus que captiver, l’intellectuel séduit (se ducere, emmener à part) une partie de l’opinion, en l’éclairant par sa réflexion. En fait, il se comporte comme le grand homme hégélien (cf La Raison dans l’Histoire).

L’intellectuel, un « contre-maître »

Dès lors, il conteste les institutions de la société.

L’intellectuel, conscience de la Cité.

Le palais de l’intellectuel, une tour d’ivoire ?

De quoi l’intellectuel est-il le maître ? Du langage, nous l’avons dit, mais, plus largement encore, de la réflexion, du savoir (car il est clerc avant tout). Ce savoir, cette étude lui permettent d’être r éllemet objectif, i.e. de s’abstraire de sa condition d’acteur social, de s’isoler en conscience pour mieux analyser les ressorts et les aspirations profonds de la société : sa tour d’ivoire est en fait dans la Cité. L’intellectuel est un autochtone étranger, seul à pouvoir avoir conscience de la Cité dans son entier.

Conscience ou psychanalyste?

Mais cette analyse est semblable à une psychanalyse, cf, encore une fois, Hegel :en quelque sorte, l’intellectuel révèle à la Cité son incoscient, à savoir ses inhibitions, sa morale.

Conscience, définitivement.

Car l’intellectuel ne se contente pas d’analyser, mais il conteste aussi, d’où un rôle de conscience, de spectateur engagé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.