Connexion avec un réseau social:

Sujet philo: le temps de l'action

Sujet philo: le temps de l'action

Messagepar Solenn » 30/01/2008 17:51

Bonjour !

J'ai un sujet de colle à préparer : LE TEMPS DE L'ACTION. J'ai déjà passé pas mal de temps dessus et je n'arrive pas à décoincer. Le temps de l'action, je suppose que c'est le moment où l'on agit. Mais comment puis-je problématiser un tel sujet ?! Je ne vois absolument pas :sad:.
Solenn
Newbie
 
Messages: 4
Enregistré le: 30/01/2008 17:49
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar Bastiiien » 30/01/2008 21:56

Ca peut être le moment de l'action, en effet, mais peut-être aussi la durée, ou bien faut-il prendre le sujet dans le sens: il y a un moment pour agir (plus propice).
Pour problématiser: l'action, c'est instantané, donc la notion de temps semble poser problème.
( bon je ne suis qu'en première année )
Bastiiien
Intern
 
Messages: 45
Enregistré le: 22/12/2007 19:22
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar Le Chat » 30/01/2008 23:51

Je propose un truc, pas forcément très facile à comprendre. Ça joue sur le couple action / non-action.
Essaie de voir les exemples, et de voir ce que chaque configuration "représente" pour nous dans l'imaginaire.
Une autre façon d'aborder de sujet, c'est d'analyser les méthodes de communication de Sarkozy, voir la façon dont il utilise les effets d'annonce pour matérialiser son "action politique", qui jouent beaucoup sur cette analyse du "temps de l'action".
______

Plusieurs lectures du sujet.

> L'action, un instant qui se vit au présent, sans passé, sans futur, sans recul, sans maîtrise à l'image du tourbillon de la vie qui nous plonge dans un temps à horizon infini.
Autre version : Quand on est dans le feu de l'action, le temps de l'action c'est "pendant" par opposition au temps où il n'y a pas d'action ou une autre action.

> L'action, l'instantané ou du moins une période à durée limitée, qui tranche avec la vision précédente. Autrement quand l'action est faite, et qu'on prend un peu de recul, le temps de l'action c'est "entre le début et la fin de l'action".

> Or, début et fin marquent ensemble les bornes d'un process qui représente quelque chose au final (l'action), et à la fois rien (on occulte toujours cette partie).

Exemple. Action = Ecrire un livre de douze chapitres.

- 0 chapitres écrits = mon action n'a pas commencé, quoique, elle a ptet commencé si j'ai déjà envisagé un thème et douze chapitres...
- 1 chapitre écrit = mon action a commencé, mais elle n'est pas encore terminée. Si j'arrête maintenant, j'aurai à la fois fait (un chapitre) et rien fait (pas de livre). Travail en vain, action (écrire un chapitre) mais à la fois inaction (pas de livre écrit).
- 11 chapitres écrits = mon action continue, tjs pas terminée, mais presque. Si j'arrête maintenant, j'aurai à la fois fait (onze chapitres) et rien fait (pas de livre). Travail en vain, action (écrire onzes chapitres) mais à la fois inaction (pas de livre écrit).

=> Paradoxe : j'ai écrit dix chapitres de plus, fournit du travail et du temps en plus par rapport à l'écriture d'un seul chapitre. Pourtant le résultat est le même : il y a eu action et non-action à la fois, mais l'action "écrire un livre de douze chapitres" n'a pas été réalisée.

-12 chapitres écrits = l'action est terminée. Je n'ai plus aucune raison de continuer d'agir. Mais cette fois-ci, quand je m'arrête, on retient qu'une action a été faite.

La conclusion de tout ça, c'est que le temps de l'action est un moment critique où cohabitent action et non-action/action insuffisante et où tout arrêt prématuré conduit à une non-action/action non réalisée (on agit sans qu'il ne se passe rien). Seule la fin de l'action en tant que processus (donc une non-action) conduit à la "réalisation effective de l'action" et définit l'action dans son essence.

L'analyse du processus de représentation du temps de l'action conduit donc à déconstruire l'image d'une action instantanée, ponctuelle, au profit d'un jeu subtil entre action et non-action qui se concrétise par un "acte final" qui donne son existence à l'action.
Ex : vote d'une loi, on retiendra toujours la date, mais jamais le processus d'élaboration, qui est quand même une succession d'actions.
Modifié en dernier par Le Chat le 31/01/2008 10:30, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Le Chat
Maneki Neko
 
Messages: 6137
Enregistré le: 24/07/2004 10:49
Localisation: HKG
Groupe(s):
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Utilisateurs enregistrés
Modérateurs globaux
Janson de Sailly - Paris
Audencia
Prépas B/L
Vault group

Messagepar moi1667 » 31/01/2008 01:21

Je pense que le chat n'avait pas tort de faire référence aux propos de Nicolas Sarkozy sur "le temps de l'action".
En faisant une petite recherche sur wikipedia je peux te donner quelques pistes de réflexions par rapport au terme "action" :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Action_%28philosophie%29
Et un autre lien sur une réflexion d'Hannah Arendt sur l'action politique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Condition_de_l%27homme_moderne#V._L.27action

Ainsi je comprendrais le temps comme une période et l'action comme un mouvement corporel volontaire (bouger une partie de son corps, parler, écrire,...).
La problématique peut être de savoir s'il existe un temps de l'action, existe-t-il alors un temps de l'inaction?

A partir de là tu pourras redéfinir le terme action.

P.S. : je rajoute un autre lien qui peut t'être utile http://fr.wikipedia.org/wiki/Philosophie_de_l%27action
moi1667
Specialist
 
Messages: 527
Enregistré le: 05/01/2005 19:53
Localisation: Vilnius, Lituanie
Groupe(s):
ISC Paris
Utilisateurs enregistrés
Vault group

Messagepar Solenn » 31/01/2008 10:48

Merci beaucoup ! :) Tout ceci m'a beaucoup aidé !
Solenn
Newbie
 
Messages: 4
Enregistré le: 30/01/2008 17:49
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar Le Chat » 02/03/2008 22:07

Sinon sujet analogue dans les annales : le temps de l'échange...
Le Chat [Modo]
Retrouvez-nous sur Facebook =)
Avatar de l’utilisateur
Le Chat
Maneki Neko
 
Messages: 6137
Enregistré le: 24/07/2004 10:49
Localisation: HKG
Groupe(s):
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Utilisateurs enregistrés
Modérateurs globaux
Janson de Sailly - Paris
Audencia
Prépas B/L
Vault group

Messagepar Fline » 16/03/2008 00:35

Le temps de l'action, il est déjà trop tard.
Aiwosuoai weisuoyuweI ~
Avatar de l’utilisateur
Fline
Expert
 
Messages: 1311
Enregistré le: 01/02/2004 13:03
Localisation: IDF
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Vault group

Sujet philo: le temps de l'action

Index du forum ParcourSup: prépa HEC - Classe prépa Grandes Ecoles Annales - Aide aux devoirs - Méthodologie

Articles en relation: Sujet philo: le temps de l'action

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com Ecoles de commerce