Connexion avec un réseau social:

Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar OrientezMoi » 08/09/2012 19:20

Bonsoir,

Mon fils et moi-même, avons rédigé ce message, pour qu'il ait des conseils concernant son orientation. Avant toute chose, voici son profil qu'il a lui-même écrit :

Bonjour,

Voilà, j'ai 17 ans, et je vais rentrer dans quelques jours en Terminale S. Et comble de tout, je n'ai absolument aucune idée de quoi faire, une fois que j'aurai (Je l'espère) empoché mon baccalauréat. Et les vœux, c'est pour bientôt ... Je ne cesse de faire des tests (Où d'ailleurs, 3/4 du temps la réponse est positive), lire des fiches métiers, des témoignages, ça ne m'aide pas forcément plus ... Je reste dans le flou total. Je me demandais donc s'il y avait moyen qu'on m'aide un peu, bien évidemment, pour ce faire, je comptais rédiger une sorte de profil de ma part.

Bref, bon, voilà ... Il faut savoir que je n'ai jamais vraiment eu de difficulté au niveau scolaire jusqu'en première. Ayant entre 16-18 au collège, et tournant à une moyenne entre les 15-16 en Seconde, je ne connaissais pas de réels soucis. Tout est survenu en Première ... S, donc. Où j'ai considérablement chuté n'ayant plus que des moyennes comprises entre 12,5 - 13,5 (Cette dernière étant ma dernière moyenne en date). Cela a été une véritable claque.

Concernant les matières, je vais surtout me référer à ce que j'ai vécu en Première. Au niveau des matières Scientifiques :

- Biologie : Cette matière ne me branche pas du tout depuis que je la pratique, je ne sais pas, je trouve le temps long durant les cours, ça m'ennuie un peu ... J'arrive tout de même à avoir dans les 12-13 en moyenne.

- Physique : C'est à alternance. Un cours peut passer vite, comme lentement. Globalement, c'est une matière intéressante, mais le problème est ma faible réussite dedans, j'avais un niveau correct les années précédentes, et en Première, je me suis ramassé, accumulant les difficultés le jour du devoir ... Pour ainsi avoir des moyennes autour de 9-10. (Mais bon, ce n'est pas mon dada, généralement, c'est très long ...).

- Les mathématiques : C'est vraiment LA matière que j'apprécie le plus. Je ne m'ennuie absolument pas. Cela m'amuse de résoudre des calculs, finir ses lignes de chiffres etc ... (Moins intéressé par la géométrie, plus l'esprit calcul. On te donne une formule, un exemple, je me jette sur ce dernier pour pouvoir le résoudre). Après les résultats suivent plus ou moins, selon les chapitres étudiés, j'avoisine les 14-16.

Ensuite :

- Français : Durant les cours, c'était pas forcément la joie, un peu long, et vite chiant. Malgré tout, c'est l'une des matières où je me démerdais le mieux pour avoir eu dans les 14-16 de moyenne.

- Histoire-Géographie : Je pense que cela peut venir des professeurs, mais cette matière peut être très chiante, je m'ennuyais rapidement, il y avait trop d'informations qui étaient débitées dans l'heure ... Cela ne me passionnait pas. C'est trop longuet. J'avais dans les 12-13.

- L'éducation civique : Même chose qu'en haut pour l'histoire.

- Anglais : Cela reste une matière compliquée pour moi. Je reste à un niveau correct, mais j'ai quelques lacunes, je ne sais pas pourquoi j'y arrive pas trop malgré mes efforts. En cours, je comprends souvent difficilement, et je m'exprime vraiment sur des phrases basiques. Pareil pour l'expression écrite et la compréhension. Je tourne quand même dans les 12-15.

- Espagnol : J'ai beaucoup plus de facilités que pour l'Anglais, c'est plus spontané, et je retiens mieux pour cette langue. Même si le lexique d'Anglais est plus important, je connais plus de mots en Anglais, logique. Mais j'y arrive plus facilement, pour comprendre et m'exprimer. Je tourne dans les 14-16.

Il me semble que j'ai tout dit. Je suis un élève sérieux, autonome, et qui est vraiment motivé par le travail. C'est bizarre, c'est la seule chose que quand je me fixe "Je fais ça à telle heure", j'arrive à trouver le courage pour le faire. Je fais toujours tout en avance. Je n'ai pas forcément de facilités, en sortant du cours, je suis incapable de ressortir les trucs, j'ai besoin d'un gros travail personnel chez moi, au calme. Par-contre, point important, je ne pense pas être suffisamment "mature" pour genre quitter du jour au lendemain papa et maman (Je parle de vivre seul dans une autre ville, s'occuper de tout etc ...) et de faire directement de gros voyages à l'étranger.

Voyons voir brièvement les études : Je pense que médecine c'est mort (A cause de la bio), ingénieur aussi (A cause de la physique). J'aurais pensé à des trucs comme commerces pour mon addiction aux mathématiques, dans ma tête, toutes les matières enseignées dans ce dernier tourne avec les chiffres, donc ça peut être sympa, non ? Après, je ne me disais pas forcément une école de commerce, pourquoi pas une fac d'économie-gestion ? Ou le truc MASS dont j'ai récemment entendu parler. Après je me disais qu'il y avait Droit (Pour des trucs comme notaire), mais bon, je ne sais pas si c'est vraiment fait pour moi. Sciences Politiques qui restent assez général de ce que j'ai pu entendre, malheureusement, je ne pense pas avoir la culture générale nécessaire pour ça (Je suis appliqué sur ce qu'on étudie en cours, mais on va dire que je ne recherche pas au-delà des choses pour comprendre, savoir, je reste limité). Après, il reste quoi ? Ah, j'ai récemment vu une FAC, AES, je crois qu'elle s'appelle, qui me semble-t-il reste assez générale. Général c'est bien beau, mais faut voir sur quoi ça débouche ... Après, il y a aussi les prépas, de ce que j'entends dire, c'est un travail colossal pour une difficulté énorme dans des matières comme au lycée. Certes, cela peut intéressant, mais prépa' de quoi ? Et puis, si ce sont toujours les mêmes matières ... J'aime travailler, mais je ne sais pas si faire que ça me conviendrait. C'est comme les mathématiques, ok, j'aime la matière, mais aller dans une FAC où il y a que cela, je doute que je puisse tenir.

Après, suis-je fait pour la FAC ? En un jour, on perd cette sensation d'intimité etc ... On est nombreux, on se perd facilement etc ... Cette ambiance doit être très compliquée, non ?

Dans mon optique, enfin, ma petite réflexion, durant 2-3 ans, il faudrait que je fasse une prépa', ou une fac à proximité, un truc du genre, qui me prépareraient. Ainsi, ça me laisse quelques années pour bien mûrir etc ... Pour ainsi rejoindre un "gros" truc, genre une école, un IAE etc ... Comme ça, j'améliore ma culture durant ces années, et je m'améliore également ... Mais le tout reste de savoir où aller ?

Alors des idées ? Merci de m'avoir lu.

Merci de m'aider. Bonne journée.


On aurait aimé savoir ce que vous pensiez de son profil ? On ne savait pas trop si justement, une prépa' HEC pourrait être intéressante dans l'optique de le préparer dans tous les sens du terme, pour ensuite, intégrer quelque chose, de bien, normalement, pour avoir un maximum de débouché. En plus, nous en avons une à quelques kilomètres de chez nous. Mais bon, il y a le facteur difficulté qui le fait douter, et que ça soit encore des matières générales, qu'il ne soit pas directement plongé dans le vif du sujet, le dérange, faire une année lycée bis, quoi. Après, peut-être qu'il n'ait pas fait pour ça, aussi. Enfin, j'imagine, qu'une prépa', c'est quasi aussi dure, voire moins qu'une Fac de médecine, non ? (Sachant qu'après le post-bac, dans tous les cas, je pense, que c'est largement plus de travail qu'au lycée, idée qu'il n'a pas encore dû s'encrer). Donc voilà ... Si vous aviez des idées, suggestions, etc ...

Merci à vous ! Bonne soirée.
OrientezMoi
Newbie
 
Messages: 19
Enregistré le: 08/09/2012 19:10
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar vladimi3 » 08/09/2012 20:59

Bien le bonsoir,

Après lecture du profil de votre enfant, une prépa ECS, la prépa HEC accueillant les élèves de S, semble effectivement une option intéressante.
Premier point, les matières scientifiques auront totalement disparues, ce qui ne semble pas être un drame pour votre fils.
Autre point, si les maths ont une place prépondérante en prépa HEC et a fortiori en ECS, des matières comme l'histoire ou le française que l'on retrouve sous forme de culture générale ne sont pas à négliger, de même pour les langues. Néanmoins, dans la tête de beaucoup, les maths restent la matière-phare des concours, il faudra alors fait la différence dans les autres disciplines.

A priori, la prépa semble jouable avec les notes de votre fils, il faudra néanmoins augmenter le plus possible dans les matières de la prépa, c'est-à-dire les maths (où les notes semblent pour le moment convenir), le français, l'histoire et les langues. Les autres matière scientifiques sont nettement regardées il me semble pour les élèves de S. S'il est travailleur, la prépa semble donc à sa porter. Il faudra voir quelles prépas visées ensuite, bien que je crois comprendre qu'en l'occurrence il s'agira d'une prépa de "proximité" comme vous l'appelez (d'ailleurs à quelle prépa faites-vous mention ?).

Concernant la difficulté, on ne peut pas comparer une fac de médecine avec la prépa. Tout d'abord parce qu'il existe pour les deux des niveaux très hétérogènes (avec une nette distinction province/Paris) , ensuite parce que ce n'est pas la même finalité, ni les mêmes matières, ni les mêmes épreuves, ni même d'ailleurs la même méthode de travail. Au final, une prépa HEC sera beaucoup plus "complète" qu'une fac de médecine niveau diversité des enseignements.

Pour finir, à propos des débouchés, je pense qu'une prépa reste un bon choix car permet de voir encore les choses larges. Après une prépa ECS, il est possible d'aller en école de commerce bien sûr, avec une multitude d'écoles et autant de niveau de sélection pour les admissions, mais aussi vers l'ENS Cachan et l'ENSAE (qui reste des concours extrêmement sélectifs cependant). Enfin, il est possible de se diriger vers la fac, par exemple en Eco-Gestion, que ce soit en fin de première année si la prépa n'est pas le bon choix finalement, qu'en deuxième année en cas de non-réussite aux concours. Bref, tout est encore à jouer, et un élève qui se donne les moyens pour réussir en prépa sera de toute façon admis dans une école : la seule clé est le travail et la motivation.

J'espère avoir pu répondre à toutes les questions, je sais à quel point l'orientation en Terminale n'est pas chose aisée.

Vlαd.
http://medianga.com La pop culture sous un autre angle
Avatar de l’utilisateur
vladimi3
Regular
 
Messages: 177
Enregistré le: 28/11/2011 15:57
Localisation: Boston, MA
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Saint-Louis de Gonzague (Franklin)
Vault group
Audencia

Re: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar vladimi3 » 08/09/2012 21:00

--bug--
http://medianga.com La pop culture sous un autre angle
Avatar de l’utilisateur
vladimi3
Regular
 
Messages: 177
Enregistré le: 28/11/2011 15:57
Localisation: Boston, MA
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Saint-Louis de Gonzague (Franklin)
Vault group
Audencia

Re: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar OrientezMoi » 08/09/2012 22:31

Merci de votre réponse très complète. Je vais y répondre point par point :

- Vous pensez que c'est une bonne option cette prépa' ? Ou qu'il y a des études, disons, plus adaptées à ce profil ? C'est super si les maths sont là-bas, après, qu'on s'est bien compris, mon fils aime les maths, il s'y plaît en y faisant cette matière, après, ça ne veut pas dire que c'est un crack. Sinon, les langues restent une matière qui se traitent bien en prépa', je vois qu'il a pas mal de difficultés avec l'Anglais, comme dit. Par-contre, vous parlez d'histoire-géographie, il se trouve, que cette année, étant facultatif, il y a renoncé. Est-ce préjudiciable ?

- Il va essayer de s'y tenir, chose plutôt complexe, n'ayant pas de gros feeling avec les autres matières scientifiques. Pour les prépas, les plus proches étant celles de la Nativité à Aix-En-Provence et celle de Cézanne, dans cette même ville. Une préférence pour cette dernière. Des avis ?

- C'était juste un ordre d'idée, pour essayer de lui montrer, que peu importe où il ira, tout est plus difficile que le lycée, et qu'il faut un maximum de travail personnel. Mais la difficulté est vraiment là ? C'est du H24 boulot ? L'emploi du temps est comment ? L'ambiance ? Véritable compétition ?

- Après, une prépa dans l'un des deux établissements cités plus haut, il pourra intégrer n'importe quelle école, si réussit au concours ? D'ailleurs, en parlant de réussit, il y a cette première année à passer, si compliqué ? Dans son optique, la prépa, lui permettra d'acquérir de la connaissance, de l'entraînement, mais surtout de la maturité à côté pour savoir se débrouiller seul, s'il veut une école qui n'est pas dans la région. Après, le mieux c'est de tenter les meilleures écoles, dans le but d'avoir de très bons débouchés derrière ?

Merci ! Et en effet, c'est très compliqué, trop, peut-être ! Bonne soirée !
OrientezMoi
Newbie
 
Messages: 19
Enregistré le: 08/09/2012 19:10
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar MobGuy » 09/09/2012 09:26

Bonjour,

Dire que la prépa est une bonne option ou non est toujours difficile, malgré tout, je ne pense pas que l'on puisse regretter d'en avoir fait une, même si l'on se rend compte en cours de route que la voie commerciale n'est pas la nôtre. La préparation des concours n'est pas le seul objectif d'une prépa, si elle est utile c'est parce qu'elle nous apprend à être de vrais travailleurs de fonds. On travaille beaucoup, et en profondeur (du moins c'est mon impression, je ne suis préparationnaire que depuis quelques jours). Ajoutons à cela qu'organisation et méthode sont d'autres points essentiels qui sont au cœur de cette course de fond. Votre fils semble assez bien préparé à ces deux derniers points d'après ses écrits, cela fait donc déjà un plus pour lui.
Terminons par l'important bagage pluridisciplinaire qu'il va acquérir tout au long de ces deux ans, et va peut-être même pour la première fois de sa vie (c'est le cas de beaucoup de monde j'ai l'impression) être forcé de parler l'anglais et l'espagnol, notamment grâce aux khôlles. Et les langues, quoiqu'il fasse après, ça sera toujours utile. Pour l'histoire-géo, oui c'est dommage, c'est un facteur qui sera pris en compte dans l'étude de son dossier, s'il est toujours possible de rectifier le tir, il faudrait récupérer cette option.

Chance pour vous (il y a rarement des Cézanniens sur ce forum), je viens d'intégrer la prépa ECS Cézanne. Je suis donc moi-même un local comme la plupart des préparationnaires à Cézanne et je viens du Lycée Vauvenargues. Ma première impression est donc qu'au niveau du corps professoral dans son ensemble, il n'y a pas de défaut majeur. Étant donné que cette prépa de province n'est pas très bien classée (80/100 en moyenne si je me souviens bien), il faudrait se demander pourquoi avec de bons profs, personne n'a jamais obtenu HEC parmi nous. Je pense donc que les résultats sont dû à un esprit de "combat perdu d'avance", à cause des classements. Comme de toute façon les prépas parisiennes raflent toutes les meilleures places, on y arrivera jamais. Même si à la base, les élèves sont meilleurs en prépa parisienne, c'est indéniable, partir perdant ne peut mener qu'à la défaite. Il faut donc bien se dire que pour avoir HEC ou une autre parisienne (ESSEC, ESCP), il va falloir se battre contre soi-même, et ne pas se laisser influencer par les classements des prépas, ce qui n'est pas simple. Pour ce qui est de la prépa de la Nativité, c'est une ECE, réservée donc aux futurs bacheliers de la section ES, après comme c'est un établissement privé sous contrat, la négociation (hors APB) peut se faire. Mais il faut retenir qu'il aura des matières qu'il n'aura jamais pratiqué comme l'économie, dont les bases du lycée seront considéré comme acquises. Généralement on conseille à un S de chercher une prépa ECE quand il a de grosses lacunes en maths, car le niveau demandé aux concours n'y est pas le même. Votre fils n'étant pas exceptionnel dans cette matière, mais pas mauvais non plus, il pourra se diriger vers une ECS sans trop de problème, je pense, si il maintient son niveau actuel tout au long de la terminale. (De plus, s'il a pris la spé maths, ça sera un bon plus pour son dossier)

Pour ce qui est de la difficulté, je ne suis en cours que depuis quelques jours et je n'ai pas eu encore de notes, mais globalement je pense que le choc va être rude pour moi et pour tous les premières années, le rythme est beaucoup plus soutenu, les profs nous mettent assez la pression pour essayer de faire partir au plus vite les plus faibles, et le boulot est important, oui. Pour ce qui est de l'ambiance, je ne m'inquiète pas trop, la cohésion du groupe se fera petit à petit, à mesure que l'on se connaîtra (dans un groupe de 45 élèves au début, c'est plutôt dur), mais je pense que c'est partout comme ça. Et l'esprit de compétition en interne de la prépa, je pense qu'il y en aura un, mais plutôt du côté sain que malsain. On voudra se comparer aux autres, et essayer d'aller toujours plus haut sans pour autant se mettre des bâtons dans les roues. Mais je laisserai des deuxièmes années l'expliquer plus en détail, car eux ils l'ont vécu, et moi pas encore réellement.

En ECS (je ne sais pas si c'est le cas en ECE), il y a plus de places proposées que d'élèves en prépa, donc s'il reste jusqu'au bout il aura une école. Et toutes les écoles proposent les mêmes formations, tout ce qui change c'est le classement de ces dernières, car c'est la notoriété de l'école qui sélectionne les postes auquels on pourra prétendre après le diplôme. En d'autres termes, en sortant d'HEC on aura un boulot plus prestigieux qu'en sortant de la dernière école du classement, mais dans les deux cas, on a un job six mois après être sorti de l'école (grand maximum), selon les dires de mon professeur principal. Ajoutons aussi qu'en école on "réseaute" beaucoup, et donc à HEC on croise plus de futurs "pontes" que dans les écoles les moins prestigieuses. Après je ne saurai vous dire si la première année de prépa est dure à passer, seul l'avenir pourra me le dire !

En espérant que ma réponse vous sera utile, bonne journée !
MobGuy
Newbie
 
Messages: 18
Enregistré le: 08/06/2012 12:37
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Paul Cézanne - Aix en Provence

Re: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar OrientezMoi » 09/09/2012 15:07

Encore une fois, merci de cette réponse complète !

- C'est vrai. Le problème de mon fils, étant qu'il ne sait pas du tout quoi faire, il pensait juste au commerce, pour son goût prononcé pour les mathématiques, après, savoir si c'est la bonne voie ... Il a énuméré assez rapidement quelques options possibles comme médecine, ou ingénieur, très rapidement supprimées, étant donné qu'il n'accroche pas avec la physique et la bio. Peut-être qu'il se trompe complétement. Après, il lui reste quoi ? La voie commerciale et ... ? Sciences-Po', me semble-t-il, grossièrement. Enfin, nous ne savons pas si ce dernier est fait pour lui, encore une fois.

En effet, c'est assez étrange dans sa façon d'être, mais il est feignant sur tout, sauf sur son travail scolaire, c'est vraiment dérisoire. Beaucoup de choses changent entre une Terminale S (Clamée pour beaucoup comme la plus dure) et une prépa' ? D'ailleurs, au niveau des devoirs, ça se passe comment ? Aussi prépondérants qu'au lycée ? Justement, vous parlez des langues, comment sont-elles perçues en prépa' ? Comme dit, il a des lacunes en Anglais, et plutôt des facilités en Espagnol. Après, il est possible, que si en prépa', les langues sont vues d'une autre façon, cela le fasse progresser ?

Pour l'histoire-géographie, je doute qu'il soit possible de modifier l'option. Dans son optique, il l'a délaissé pour se concentrer sur ces deux fardeaux la biologie et la physique, et accessoirement sur les autres matières. Son emploi du temps est déjà dense, trop en rajouter, ne l'aurait peut-être pas aidé. (Quoique, je vois déjà venir un argument concernant les prépas que c'est ainsi).

- Vous venez d'ouvrir un nouveau problème. On ne pensait pas, forcément, que selon la prépa', tu avais plus ou moins de chance d'intégrer de grandes écoles. Pour lui, s'il fait ça, outre le fait de son "travail de maturité à côté et de réflexion", il pensait qu'en faisant ce genre de parcours, il était plus facile pour lui de viser ce qui se fait de mieux, pas forcément le mieux, mais du très bon, pour ainsi, ne pas avoir de soucis ensuite. Sinon, à quoi bon faire prépa' ? Je veux dire, à quelques heures de chez nous, on a déjà une école de commerce post-bac, Euromed. Le fait qu'il y ait également ce classement à ce niveau, peut être problématique. Et suite à des témoignages, beaucoup d'élèves, sortant d'école de commerce (Je ne vous parle pas des prestigieuses, là) n'ont souvent pas de boulot à la clé, ou si c'est le cas, on a petit boulot. (Témoignages qui semblent réfutés après votre commentaire, d'ailleurs). Après, nous ne savions pas qu'il y avait une différence entre celle de la Nat' et celle de Cézanne. Merci du renseignement. Que pensez-vous de celle de Cézanne ? Je vois que vous semblez content. Et oui, il est en spé' maths.

- Merci de me tenir au courant de l'évolution de votre parcours en prépa'. Après, faut voir ce qui change vraiment avec le lycée, je veux dire, mon fils est déjà habitué à travailler 1-2 heures tous les soirs, et 4-6 heures le week-end. Je pense que c'est le fossé qui peut exister entre ces deux passerelles qui lui fait peur. Je parlais de cet esprit de compétition, car c'est souvent ça qui ressort quand on évoque la prépa' voire les écoles de commerce, on entend généralement du "Faut bouffer l'autre".

Et, détail qu'il a omis dans sa présentation, mon fils est plutôt timide, réservé, ce n'est pas son dada de passer faire un exposé ou autre, devant une classe pleine où tous les regards sont tournés vers lui. Je ne sais pas si ça change quelque chose, mais de ce que je lis, plus en école de commerce, faut vendre son truc, donc y-arrivera-t-il ? On notera également, qu'il aimerait peut-être prendre cette branche, mais que derrière, il ne sait absolument pas quoi faire, normal ?

- Merci de la dernière information. A voir avec ce que j'ai noté plus haut, je suis curieux de connaître vos avis.

Merci beaucoup ! Bonne journée !
OrientezMoi
Newbie
 
Messages: 19
Enregistré le: 08/09/2012 19:10
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Messagepar ProfEcoGestion » 10/09/2012 06:21

Il y a quelque chose qui me dérange un peu dans le choix d'orientation vers le commerce, cela semble réellement être un choix par défaut puisqu'il abandonne médecine à cause de la bio et ingénieur à cause de la physique. Cela me semble dommage car finalement, il n'est pas non plus si mauvais en physique et il y a un certain nombre de voies qui permettent d'arriver à de bonnes écoles d'ingénieurs avec son niveau en physique et au vu de son niveau en maths, je pense notamment aux différents DUT.

Connaissez-vous dans votre entourage des personnes ingénieurs ou travaillant dans le commerce [même si les deux termes sont très vagues] ? Si oui et si ces personnes sont d'accord, il pourrait aller passer une journée ou deux avec elles sur leur lieu de travail pour voir à quoi correspond leur travail et si cela lui plaît.

Il est normal de ne pas savoir quoi faire en terminale, après, ce qu'il faut bien voir c'est que partir en commerce (côté éco-gestion) bloque tous les métiers scientifiques type ingénieur, ce qui n'est pas le cas quand on part côté maths-physique [Pour information, j'ai fait ECS, je suis enseignante d'éco-gestion et j'enseigne en DUT Mesures Physiques, j'essaie donc de vous faire partager au mieux mon ressenti concernant les deux voies]. Enfin, il n'est pas rare de voir des étudiants partir dans une voie et changer l'année d'après, une réorientation reste possible au bout d'un an et il faut toujours garder en tête que l'on a cette possibilité.
A l'heure d'APB, un ouvrage pour vous aider dans vos choix et dans la constitution du dossier : http://www.editions-ellipses.fr/product_info.php?products_id=10769
Avatar de l’utilisateur
ProfEcoGestion
Senior Moderator
 
Messages: 2326
Enregistré le: 27/10/2002 14:36
Localisation: Paris
Groupe(s):
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Utilisateurs enregistrés
Vault group
ENS Cachan
Berthollet - Annecy
Professeurs
Honoris causa
Modérateurs globaux

Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

Index du forum ParcourSup / APB - Orientation au lycée Forum Parents d'élèves - Orientation de vos enfants

Articles en relation: Il ne sait pas quoi faire après le Bac.

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com Ecoles de commerce