Connexion avec un réseau social:

Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreux

Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreux

Messagepar Etudiants en colere » 30/06/2014 14:40

LETTRE RECOMMANDEE Le 28 juin 2014

A l’attention de

Institution des Chartreux – Le Supérieur l’Abbé Jean-Bernard PLESSY
Institution des Chartreux – Le Directeur des Classes Préparatoires Olivier SENNES
Institution des Chartreux – Le Préfet des Internes des Classes Préparatoires Régis le Cour Grandmaison

Institution des Chartreux – APEL Le Responsable Commission Infos Franck BERNARD
Institution des Chartreux – APEL Le Responsable Parents Georges SAYAR

Monseigneur Cardinal-Archevêque Philippe BARBARIN

Monsieur le Préfet de Région Jean-François CARANCON
Monsieur le Sénateur-Maire de Lyon Gérard COLLOMB

Madame la Rectrice de l’Académie de Lyon Françoise MOULIN-CIVIL
Madame la Directrice Division des Etablissements de l’Enseignement Privé Michèle MAINZER

Madame la Directrice de PEEP SUP Anne LAGRANGE

Journal LE PROGRES




OBJET : ETUDIANTS ET PARENTS EN COLERE



Mesdames, Messieurs, Mon Père, Monseigneur,


« La croissance d’un enfant, d’un adolescent ne s’arrête pas seulement à l’acquisition d’un savoir, même si c’est là un objectif primordial. Mais l’école est, plus aujourd’hui qu’hier, un lieu où l’on construit la personne humaine, en étant attentif à honorer toutes ses dimensions, spirituelle, morale, physique, culturelle. La tête sans le cœur n’est pas grand chose. »
Extrait du courrier de Bienvenue du Père Jean-Bernard PLESSY…..


…. Et de son édito…
« L’école est une communauté humaine, unie dans une communion d’efforts. Ceux des professeurs qui montrent aux élèves le chemin de l’épanouissement intellectuel, moral et spirituel. »

…. Et du Règlement Intérieur
« Elèves et adultes doivent respecter chaque membre de la communauté scolaire ».




De belles paroles pieuses, mais des paroles uniquement.

Que reste-t-il de ce conseil de Classe Préparatoire CPGE 1ère année?
Un sentiment d’irrespect, de gâchis, et de grande colère, pour la moitié de la classe qui s’est fait virée.

En effet, le conseil de classe a eu lieu vendredi 27 juin après-midi. C’est à la fin du conseil que les étudiants ont appris que les Chartreux les mettaient à la porte en cours de formation, à la fin de la 1ère année.
Il ne restait que 2 heures pour confirmer les inscriptions post bac, pour ceux qui avaient eu la chance, si on peut dire ainsi, d’apprendre avant fin mars (clôture de post bac) que peut-être ils ne seraient pas acceptés en seconde année.

Mais pour ces élèves que, ni les professeurs, ni Olivier SENNES, le Directeur des Classes Préparatoires, ni le Père Jean-Bernard PLESSY, n’avaient prévenu de leur possible arrêt à la fin de la première année, que vont-ils faire à la rentrée de septembre, où vont-ils s’inscrire ?

Ils se retrouvent sans rien, sans aucune formation supérieure de secours.

C’est absolument honteux, et encore plus d’un établissement qui se dit catholique, où est le cœur, Père Plessy?

Où est le cœur dans la remarque acerbe du Préfet des Internes des Classes Préparatoires Régis le Cour Grandmaison lorsqu’il lance aux internes virés que « c’est très bien, ça vous fait un électrochoc nécessaire pour que vous puissiez réussir » !

Est-ce cela l’ouverture chrétienne aux Chartreux, la générosité et la compétence mises en valeur dans le « Guide des Chartreux » qui cite notamment la Première Epître de Pierre « Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte». Quel espoir donnez-vous à ces élèves que vous abandonnez ?



Quel mois de juin plein de contrastes pour l’Institution des Chartreux :

Le 6 juin, le Père Jean-Bernard PLESSY reçoit de la République les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur, et le 27 juin, la moitié des élèves de la classe préparatoire CPGE est virée.

Mais quel honneur à recruter les meilleurs élèves, tous sont issus de lycées d’excellence comme le Lycée du Parc, ont eu les félicitations sur tous leurs bulletins trimestriels de terminale, et la mention très bien au baccalauréat, pour en virer la moitié dès la fin de la 1ère année alors que la formation doit se faire en 2 ans ? Olivier SENNES précise bien dans le Guide des Chartreux que « les étudiants se préparent en deux ans aux concours d’entrée aux grandes écoles de commerce, de gestion et de management »…Quelle tromperie !

Quel honneur à abandonner ces étudiants sans les accompagner, sans les conseiller pour des filières parallèles, car ceux qui ne sont pas partis en cours d’année veulent rester dans cette voix ?

Quel honneur à faire courir le bruit que, si des étudiants en 1ère année CPGE aux Chartreux s’inscrivent, au cas où, sur post bac pour suivre leur 2ème année dans une autre prépa CPGE, ne pourront en aucun cas continuer en 2ème année aux Chartreux ?


Il n’est pas difficile ensuite d’avoir un excellent classement lorsqu’on ne garde que les quelques élèves brillantissimes. Car « l’échec » de ces élèves, pour reprendre l’expression d’Olivier SENNES, et leur nombre important, c’est aussi et peut-être avant tout l’échec des professeurs, de Monsieur Sennès et du Père Plessy dans l’accompagnement et la formation de tous les étudiants qu’ils ont sélectionnés drastiquement à l’issue de la terminale pour suivre les deux années obligatoires que dure cette formation.
Il y a quelques années, les classes préparatoires écoles de commerce se faisaient en un an, année que l’on pouvait redoubler voire cuber. Désormais, la classe préparatoire se fait en deux ans, voire 3 si on redouble. Alors pourquoi réduire à un an un cursus qui a été porté à 2 ans ?

D’autres Classes Préparatoires d’excellence, comme celles du Lycée du Parc, obtiennent des résultats équivalents, avec un respect et un accompagnement de leurs élèves : aucun n’est viré à la fin de la 1ère année, tous suivent le cursus obligatoire de 2 ans, certains choisissent de redoubler et font une 3ème année.

Notre Sénateur- Maire de Lyon, Gérard COLLOMB, a dit lors de la remise de la légion d’honneur que « vous (Père Plessy) êtes de ceux qui contribuent à faire de Lyon une ville humaniste ».

On attend effectivement de l’humanisme de la part des membres d’une Institution catholique. Ses actions caritatives masquent en fait l’absence totale de considération et de respect pour ses élèves, l’absence d’humanité envers eux. Bel arbre qui cache une forêt étêtée.
Où sont donc passées les valeurs humaines que vous dites placer au-dessus de toutes les valeurs ?

Comment, humainement, pouvez-vous abandonner ces adolescents, le 27 juin, après leur avoir annoncé froidement qu’ils ne continuaient pas leur cursus ?
Les abandonner alors qu’ils sont physiquement épuisés après avoir travaillé intensément pendant 10 mois, tous les jours, et pendant les vacances scolaires ?
Les abandonner sans soutien, la plupart ne sont pas de Lyon et n’avaient pas leur famille pour les entourer, comment avez-vous pu ignorer leurs pleurs ?
Les abandonner sans leur donner des solutions parallèles pour la rentrée prochaine, eux qui ont toujours été excellents dans leur scolarité et finissent en fait avec peu de point d’écart en moyenne générale de ceux qui continuent leur cursus en 2ème année ?




Enfin, cette attitude met en exergue un problème crucial dans l’enseignement supérieur en France au niveau des Classes Préparatoires :

⇒ Quelles possibilités existe-t-il pour des étudiants en 1ère année de classe préparatoire qui ne sont pas admis en seconde année et qui l’apprennent uniquement fin juin ?

⇒ Les établissements qui virent certains de leurs étudiants en 1ère année devraient avoir l’obligation de les informer de cette éventualité au moins 1 mois avant la clôture des inscriptions sur post-bac pour qu’ils aient une solution de secours au cas où.

⇒ Les établissements qui virent certains de leurs étudiants en 1ère année ne devraient pas avoir le droit de les abandonner, ils devraient obligatoirement les informer des autres possibilités d’études auxquelles ils peuvent prétendre, des filières parallèles dans lesquelles ils peuvent s’inscrire.

⇒ Pour que les étudiants en terminale puissent sélectionner leurs classes préparatoires de manière objective, et en toute connaissance de cause, il faut que les établissements qui virent des étudiants à la fin de la 1ère année soient obligés d’en informer ces derniers préalablement à leur inscription sur post-bac.

⇒ Les parents d’élèves, à travers différentes associations, accompagnent les étudiants tout au long de leur scolarité du primaire au secondaire. Ils apportent également aux étudiants toute la force de leurs associations en terme de connaissance des milieux étudiants, des filières, des inscriptions, des débouchés etc.. Il parait donc indispensable d’avoir des parents d’élèves dans les classes préparatoires, pour qu’ils participent aux conseils de classe des 3 trimestres des 1ère et 2ème années, et soient des référents pour les étudiants et leurs parents qui sont parfois très éloignés du lieu d’études de leur enfant. Ils apporteraient également leur aide aux étudiants dont nous n’avons pas parlé ici mais qui commencent une classe préparatoire et se rendent compte en cours d’année que ce type d’études ne leur convient pas et partent d’eux-mêmes.

En espérant que ce courrier fasse évoluer les choses dans le bon sens dans l’intérêt des étudiants des promotions suivantes.
Veuillez recevoir nos salutations.



Les Etudiants et Parents des Chartreux en Colère
[email protected]
Etudiants en colere
Newbie
 
Messages: 2
Enregistré le: 30/06/2014 13:34
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: PREPA CPGE CHARTREUX

Messagepar gibrit » 30/06/2014 15:07

Sous quels motifs les élèves ne sont pas gardés ?
Bon courage à tous !
gibrit
Senior Associate
 
Messages: 4862
Enregistré le: 25/02/2009 15:11
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Parents d'élèves
Vault group
Modérateurs globaux

Re: Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreu

Messagepar Venom » 30/06/2014 21:12

Cela me fait fort songer à cette idée d'Albiréo de publier un "taux de continuité" par CPGE (afin de voir les résultats aux concours de chaque promotion saisie en 1A, sans les distorsions khubes ou exclusions).

Cela serait simple, transparent, révélateur, et ne nuirait qu'aux établissements admettant le type de mépris envers les étudiants qui semble manifesté ici.
Venom
Specialist
 
Messages: 605
Enregistré le: 22/06/2010 21:53
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
ENS Cachan
Cubes
Vault group

Re: Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreu

Messagepar Le Chat » 01/07/2014 11:52

Tout est vraiment centralisé sur APB ?
Le Chat [Modo]
Retrouvez-nous sur Facebook =)
Avatar de l’utilisateur
Le Chat
Maneki Neko
 
Messages: 6137
Enregistré le: 24/07/2004 10:49
Localisation: HKG
Groupe(s):
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Utilisateurs enregistrés
Modérateurs globaux
Janson de Sailly - Paris
Audencia
Prépas B/L
Vault group

Re: Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreu

Messagepar galerien » 02/07/2014 19:07

C'est scandaleux!!!J'espère que votre lettre ouverte sera lue par de nombreuses personnes et que les élèves en question pourront poursuivre leurs études dans d'autres prépas plus saines!
galerien
Intern
 
Messages: 69
Enregistré le: 08/05/2014 06:49
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreu

Messagepar LesPaul » 02/07/2014 20:27

On ne peut évidemment pas se réjouir de cette situation, mais il faut tout de même rappeler que les jeunes qui sont allés là-bas y sont précisément allés pour des taux de réussites mirifiques aux parisiennes . Ils ont fait la course à l'élitisme, et ils l'ont perdue. Vous parlez du lycée du Parc, mais pourquoi ne pas parler de St Just ? Je pense pouvoir affirmer que ce lycée et beaucoup d'autres seraient ravis de recevoir vos étudiants, et auraient été ravis de les recevoir dès la première année.

Comme de nombreux lycées privés (les chartreux sont certes sous contrat avec l'Etat), le business tourne uniquement grâce à ces résultats extraordinaires aux concours, donc effectivement on dégage les gens susceptibles de plomber les chiffres. Ca vous choque, sincèrement ? Ah la religion... Enfin vous vous présentez en bons samaritains, mais je ne suis pas persuadé que les élèves des chartreux s'inscrivent en prépa là-bas pour des motifs religieux...

Je rajouterais pour la troisième édition qu'aller étudier dans un lycée privé type Chartreux ou tous ses petits copains c'est de fait contribuer à tuer la prépa publique. Et la prépa est fondamentalement publique de par son esprit originel, qui n'est pas que le simple fait d'obtenir la 1ère école de France plutôt que la 3ème, la 5ème ou la 8ème (sur les quelques milliers d'établissements préparant à des fonctions commerciales en France -2300 de mémoire), mais de doter la France d'élites de niveau mondial grâce à un système méritocratique fondé sur le travail et la juste rétribution de ce travail (et pas sur les revenus des uns et des autres).

Les Chartreux c'est 1500 euros par an pour la scolarité en prépa HEC et 5000 en prépa ScPo + 4000 euros de loyer annuel à l'internat et au moins autant dans Lyon + 2600 euros pour la pension complète sur un an.

In fine, même si je déplore l'absence d'une prévention plus précoce, je pense qu'effectivement ça donnera une bonne leçon aux élèves comme aux parents. La prépa c'est dans le public, ou ça n'est pas !
LesPaul
Regular
 
Messages: 266
Enregistré le: 15/06/2014 06:50
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Vault group

Re: Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreu

Messagepar sans_pseudo » 02/07/2014 21:51

Quel cynisme dans tes propos LesPaul: parler de bonne leçon concernant le sort de ces élèves de prépa qui se retrouve sans rien après la première année, qu'ils viennent du privé ou du public, je trouve cela très petit. Tout mon soutien à ces élèves qui se retrouvent pour certains dans une situation extrêmement délicate à cause du comportement de l'équipe pédagogique qui semble vraiment scandaleux.

Concernant tes propos LesPaul, je ne vois pas pourquoi la prépa pour les écoles de commerce devraient être seulement publique: évidemment, les prépas privées font jouer des considérations économiques qui fragilisent le principe méritocratique des classes préparatoires, mais je ne pense pas qu'un système fondé sur le public uniquement est bien plus méritocratique: faire sa scolarité à Henri IV ou à Louis Le Grand, ce n'est pas la même chose que de faire sa scolarité dans un lycée plus modeste de banlieue par exemple, or je ne vois pas pourquoi les inégalités sociales ou culturelles seraient plus légitimes que les inégalités de revenus.
sans_pseudo
Intern
 
Messages: 36
Enregistré le: 22/06/2013 22:27
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
IPESUP

Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreux

Index du forum ParcourSup: prépa HEC - Classe prépa Grandes Ecoles Questions et conseils prépa HEC

Articles en relation: Lettre ouverte aux responsables de la prépa des Chartreux

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com Ecoles de commerce