Connexion avec un réseau social:

Financer ses études en ESC : que payer, et comment?

Financer ses études en ESC : que payer, et comment?

Messagepar Hirako » 13/08/2013 15:34

Aionis a écrit:En passant, j'ai rencontré le désistement EDHEC -> TEM pendant mes oraux, (à Audencia je crois), c'est définitivement un problème d'argent.

TEM étant bien moins chère et il m'a dit qu'il était dans l'impossibilité de prendre un prêt...

Un mystère en moins !

Ivan a écrit:C'est quand même grave d'en arriver à cette pure aberration...et avec la hausse des frais de scolarité, ça risque de devenir de plus en plus courant...


Intégrer : c'est fait, reste à payer les frais de scolarités, qui ont fortement gonflé durant les dix dernières années (cf. Classement des frais de scolarité par école). Les raisons les plus communément invoquées : indépendance vis-à-vis de l'Etat donc moins de subventions que leurs consoeurs les écoles d'ingénieurs (dûe au statut consulaire des ESC), stratégies d'expansion (nouveaux campus, nouvelles infrastructures), opérations de rénovation, campagnes de communication...
En dehors des frais de scolarités viennent généralement s'ajouter des coûts assez lourds, en particulier celui du logement - si l'école ne dispose pas d'une résidence étudiante.

Les postes de dépenses
Obligatoires (selon les cas...) :
- Les frais de scolarité (en tenant compte des bourses et réductions possibles sur critères sociaux, cf. infra),
- L'acompte SIGEM de 800€ (qui fait partie des frais de scolarité mais est à payer pour financer l'inscription avant la rentrée),
- Le logement, la nourriture, (+ vêtements, entretien de l'appartement etc... si location).
- Le coût du départ à l'étranger (rendu obligatoire par certaines écoles) : logement + transport + coût de la vie sur place.

Facultatifs (mais très communes dans les faits) :
- La cotisation au Bureau des Elèves (donne accès à des réductions à chaque soirée et au WEI),
- Le WEI (coût variable selon éloignement entre école et lieu d'accueil),
- Les soirées et sorties,
- Les cotisations aux assos + coût des pulls d'assos ou autre (si non sponsorisées),
- Un ordinateur portable (plus pratique pour les travaux demandés, en groupe etc...),
- Forfait téléphone et internet.

Pour les étudiants qui n'ont pas la chance d'avoir des parents pouvant supporter directement ces coûts étalés en général sur trois ans, plusieurs solutions existent. Ceci est basé sur mon expérience personnelle et témoignages d'amis; si vous avez d'autres pistes, n'hésitez pas à en parler!

Les moyens de les financer

L'emprunt bancaire avec caution

Une des solutions les plus communes est le financement par emprunt avec caution. Les ESC ont en général des partenariats avec de nombreuses banques via les associations ou le student service, qui permettent généralement aux étudiants d'obtenir :
- Une carte "Premier" ou équivalent gratuite pendant la durée de la scolarité (pratique lorsqu'on part à l'étranger car les coûts de retrait etc. y sont moins élevés qu'avec une carte classique),
- Un service traditionnel de compte/livrets d'épargne,
- Et surtout l'accès à des prêts pouvant aller jusqu'à 50.000€ (selon la caution apportée, le plus souvent par la famille proche) avec des taux avantageux (~2%), dont on peut choisir le délai avant début du remboursement (jusqu'à 60 mois donc 5 ans) et l'étalement (jusqu'à 60 mensualités) dans la plupart des cas. Ils peuvent aussi contenir des clauses de remboursement avant échéance qui permettent de se désendetter plus rapidement. Ce prêt est soumis à la présence d'une caution - parentale le plus souvent - qui se porte garante du remboursement du prêt en cas de défaut, et dont le dossier sera donc analysé par la banque prêteuse. La caution devra signer plusieurs engagements et l'emprunteur devra souvent payer des frais d'assurance mensuels jusqu'au début du remboursement (~10€ par mois).
Les cas diffèrent selon les situations, mais les élèves empruntent souvent entre 10.000€ et 30.000€. Pour info, 30000€ à 2% remboursés sur 60 mois donnent des mensualités de 510€ par exemple (donc des annuités de 6120€, alors que les premiers salaires affichés sont en général supérieurs ou égaux à 32-33.000€).

Justificatifs à prévoir pour la caution :
- Pièce d'identité
- Trois derniers bulletins de salaire
- Avis d'imposition
- Justificatif de domicile

L'avantage :
Obtenir directement les moyens de financer les frais de scolarité et dépenses annexes : départ en échange à l'étranger, logement, nourriture... A condition évidemment de bien gérer cette somme.
Les inconvénients :
Les étudiants les moins bien lotis peuvent avoir beaucoup de mal à trouver une caution valable. Et sans caution, il y a très, très peu de chances de se voir octroyer un prêt d'un tel montant.
Même ceux ayant une caution potentielle peuvent se la voir refuser selon le profil d'endettement de cette caution.

L'emprunt bancaire sans caution

UPDATE : Le prêt Oséo n’est pas disponible pour l’année en cours suite à la création de la BPI.
J’ai eu personnellement recours à un emprunt avec la LMDE comme caution, proposé uniquement via une certaine branche de la Banque Populaire (petite recherche Google, no pub), pour un taux très décent. J’ai pu emprunter entre 10 et 25.000€, avec un étalement de 0 à cinq ans et remboursement du principal sur 0 à cinq ans.
Reste évidemment à :
- Faire partie des écoles partenaires de ce dispositif
- Répondre aux critères financiers d’attribution
Dans l’ensemble, le processus est similaire à celui de feu OSEO décrit ci-après.

Le dispositif de prêt étudiant OSEO est proposé par plusieurs banques. La caution parentale est ici remplacée par celle de l'Etat ; l'emprunteur doit tout de même apporter beaucoup de justificatifs (relevés de compte, certificat de scolarité...) comme dans le cas d'un prêt "normal". La différence principale réside dans le montant empruntable, entre 2.000€ et 15.000€ maximum - ce qui ne permet de couvrir au mieux que la moitié ou les deux tiers des frais de scolarité.


L'avantage :
- Utile pour les étudiants qui ne peuvent obtenir une caution valable ;
- Montant de l’emprunt LMDE potentiellement bien plus élevé que celui d’OSEO

Les inconvénients :
- LMDE : aucune idée sur sa disponibilité hors Ile-de-France, accessible à un nombre restreint d’écoles ;
- LMDE : le dossier reste soumis à validation après étude de la situation de l’étudiant (incertain donc) ;
- OSEO : Indisponible pour toute l’année sans infos sur sa possible reconduction ;
- OSEO : Faible montant maximum empruntable compte-tenu de la situation financière des étudiants en question;
- OSEO : Chaque année, OSEO ne peut octroyer qu'un certain montant de prêts à travers toute la France : mieux vaut donc s'y prendre tôt sous peine de se voir refuser le prêt et de devoir attendre l'exercice suivant.

Le financement par fonds propres

Si les parents ne peuvent payer la totalité ou une partie des frais, l'étudiant peut avoir à trouver les fonds par lui-même (càd à gagner un revenu stable). Plusieurs solutions existent aussi :
- La bourse CROUS peut fournir un (faible) revenu régulier. Avec les APL, cela peut néanmoins être d'une grande aide - notamment pour les boursiers des échelons 4 à 6.
La bourse peut également faire diminuer les frais de scolarité selon les dispositifs des écoles (cf. infra).

- Le travail : la solution la moins aisée.
Les cours particuliers: un élève dans une bonne ESC pourra sans problème trouver des cours particuliers (les plus prisés sont ceux de mathématiques) qui pourront lui faire gagner de 20 à 35€/H (les plus rentables étant évidemment ceux donnés à des élèves de prépa). Avantages : en gérant bien son emploi du temps, il peut tout de même gagner de 80 à 120€ par semaine, ce qui n'est pas négligeable. Inconvénients : cela demande une solide organisation et peut être contraignant - il faut préparer les cours, se déplacer... Trouver des cours à donner peut aussi être difficile. Mon conseil : ne pas se tourner vers de grands organismes de cours particuliers mais déposer une annonce sur des sites de mise en relation et sur l'intranet de l'école.

Le travail à mi-temps: rare, car les horaires d'ESC sont tout de même contraignants dès lors qu'on veut s'investir dans la vie associative, un sport, un double cursus... Idéal cependant, car permet d'obtenir une expérience professionnelle en vue des futurs stages. Je n'ai pas d'exemple sous la main, si quelqu'un veut contribuer...

Les jobs réservés aux boursiers:certaines écoles réservent des postes rémunérés (de 8 à 10€ net de l'heure) aux étudiants boursiers, telles que tenue de vestiaire pour des conférences, travaux administratifs... Cela permet de faire l'appoint pour des fins de mois difficiles, mais est trop ponctuel pour garantir un revenu stable.

Les salaires de certains Campus Ambassadors: les entreprises qui rémunèrent un représentant étudiant sur un campus se comptent sur les doigts d'une main. A explorer donc...

Réaliser des missions pour la Junior Entreprise de son écoles (compter entre 90 et 120€ par mission d'enquête durant une journée) : dépend aussi de l'activité de la JE de l'école, mais peut permettre à l'étudiant de dégager un revenu régulier s'il y met le temps et la motivation ou plus classiquement de financer ses sortiers/soirées. Inconvénients: Il s'agit souvent de missions chronophages (enquêtes : questionnaires à faire remplir...).

L'alternance: l'une des meilleures solutions. Deux années en alternance permettent à l'élève de se voir exonéré de frais de scolarité et de recevoir un revenu en plus d'une expérience professionnelle, avec souvent un CDI à la clé. L'ESSEC par exemple reste la plus avancée dans ce domaine (un tiers d'alternants), même si ses coûts de scolarité sont de loin les plus élevés. Inconvénients : trouver un bon stage en alternance est parfois difficile si l'école n'a pas une équipe d'encadrement et ne propose par un format d'alternance attractif. Cela dépend donc vraiment de l'ESC que vous intégrerez. De plus, passer deux années complètes au sein d'une même entreprise peut être difficile si le stage ne vous plaît pas.

Les stages de césure: si certains secteurs et entreprises paient leurs stagiaires le strict minimum (~440€ de mémoire), la plupart des grandes entreprises ont des grilles de salaire selon l'école et la fonction exercée. L'audit est notamment réputé pour bien payer ses stagiaires des Parisiennes (1750€/ mois), la finance d'entreprise (M&A...) offre les salaires les plus attractifs (entre 2000€ et 3000€ pour les boutiques prestigieuses et les grandes banques anglo-saxonnes), et le marketing/RH/com' sont en queue. Là encore, cela dépend des entreprises. En le dépensant avec parcimonie, le salaire des stages effectués peut être d'une aide précieuse pour payer frais de scolarité et dépenses diverses.
Inconvénients : il faut attendre deux années (L3 + M1) avant d'obtenir ces revenus, à la différence de l'alternance qui peut se faire dès la deuxième année. Or, la plupart des écoles demandent à être payées pour l'année en cours.

Les réductions de frais de scolarité et les bourses

Selon le dispositif en place, un élève boursier peut n'avoir à payer qu'une partie des frais de scolarité. Il est donc de plus en plus important de se renseigner sur les modalités de financement possibles (étalement du paiement, exonérations, bourses accessibles...) en plus des revenus qui peuvent être dégagés.
- Exonération des frais sur critères sociaux : le format le plus simple, où l'élève n'a pas à payer 25, 50, ou jusqu'à 100% des frais de scolarité (cf. HEC où la scolarité des boursiers est gratuite, l'ESCP où elle l'est en première année...). Elle est conditionnée par les revenus de ses parents, son échelon de bourse... Tout dépend des prérequis retenus par l'ESC en question.

- Octroi de bourse couvrant une partie des frais de scolarité : certaines ESC disposent de Fondations d'anciens élèves qui peuvent - en fonction des dons reçus - octroyer un certain nombre de bourses partielles ou totales. A voir donc, l'inconvénient principal étant le délai d'obtention de cette bourse (qui dépend des fonds disponible, de la politique d'octroi des dons...).
En dehors des Fondations, bon nombre d'organisations offrent des bourses d'études avec plusieurs critères (bourse Eiffel...)


Just my two cents, si vous avez des témoignages, n'hésitez pas à en faire part et je complèterai ce post.
Avatar de l’utilisateur
Hirako
Senior Moderator
 
Messages: 980
Enregistré le: 26/07/2010 10:38
Localisation: Saigon
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
ESCP Europe
Cubes
Vault group
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Modérateurs globaux

Re: [2013] Financer ses études en ESC

Messagepar Mrmoimeme » 13/08/2013 16:21

La Caisse d'Epargne propose d'étaler le remboursement du prêt sur 6 ans en plus du différé de 5 ans (7 ans d'étalement pour un différé de 4 ans). Pour cela, il faut simplement les appeler avant même de commencer les démarches et leur en faire la demande. J'en parle en connaissance de cause, et je n'ai pas eu à insister de trop.

Hirako, peux-tu préciser le fonctionnement des campus ambassadors ? Cela à l'air plutôt intéressant !
Avatar de l’utilisateur
Mrmoimeme
Regular
 
Messages: 167
Enregistré le: 22/04/2012 22:03
Localisation: Paris
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Grenoble EM
Vault group

Re: [2013] Financer ses études en ESC

Messagepar Sora » 13/08/2013 16:34

Mrmoimeme a écrit:Hirako, peux-tu préciser le fonctionnement des campus ambassadors ? Cela à l'air plutôt intéressant !

Je sais que Google et Microsoft le font dans certaines écoles. Ils choisissent un étudiant parmi les postulants, qui s'engage à organiser des événements - une fois tous les 3 mois, je crois - dans le but de promouvoir des produits de l'entreprise.
Avatar de l’utilisateur
Sora
Specialist
 
Messages: 309
Enregistré le: 03/12/2009 21:01
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Dauphine
Vault group
Lecteurs livre prepa-HEC.org

Re: [2013] Financer ses études en ESC

Messagepar Hirako » 13/08/2013 16:42

Sora a écrit:
Mrmoimeme a écrit:Hirako, peux-tu préciser le fonctionnement des campus ambassadors ? Cela à l'air plutôt intéressant !

Je sais que Google et Microsoft le font dans certaines écoles. Ils choisissent un étudiant parmi les postulants, qui s'engage à organiser des événements - une fois tous les 3 mois, je crois - dans le but de promouvoir des produits de l'entreprise.


Exact, ce sont ceux auxquels je pensais. Microsoft est à ma connaissance la seule qui rémunère l'étudiant (pas une somme mirobolante mais plutôt sympa).
Pas mal d'autres entreprises ont ce genre de programmes : Orange, Total aussi...
Avatar de l’utilisateur
Hirako
Senior Moderator
 
Messages: 980
Enregistré le: 26/07/2010 10:38
Localisation: Saigon
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
ESCP Europe
Cubes
Vault group
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Modérateurs globaux

Re: [2013] Financer ses études en ESC

Messagepar Flibustier » 14/08/2013 08:48

Total ne rémunère pas (à moins que ça ait changé récemment)

En revanche, Red Bull le fait, et c'est plutôt pas mal comme somme. Et comme les listes BDE/BDS/BDA se battent pour avoir des stocks de Red Bull, ça peut permettre d'obtenir d'autres avantages en nature :mrgreen:
Flibustier
Junior
 
Messages: 119
Enregistré le: 18/07/2012 18:13
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Henri IV
ESCP Europe

Re: [2013] Financer ses études en ESC

Messagepar Sora » 14/08/2013 14:13

A noter également que la scolarité est gratuite pour les boursiers à Dauphine. Le prix des repas au resto universitaire s'élève à 3€ pour tous les étudiants.
Avatar de l’utilisateur
Sora
Specialist
 
Messages: 309
Enregistré le: 03/12/2009 21:01
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Dauphine
Vault group
Lecteurs livre prepa-HEC.org

Re: [2013] Financer ses études en ESC

Messagepar notopen2 » 14/08/2013 15:16

Si les bourses du Crous sont transparentes et prévisibles, les bourses proposées par les écoles ainsi que les mécanismes d'exonération partielle ou totale des frais de scolarité sont trop flous. Il n'est pas possible de mesurer l'autocensure mais elle doit être importante dès le lycée. Les parents les moins fortunés déconseillent à leurs enfants de suivre des études commerciales.

Le classement des frais de scolarité date de l'année dernière, ce serait intéressant d'en tenir un à jour car l'information n'est pas si évidente à trouver. Avec les fusions, les frais de scolarité semblent atteindre de nouveaux sommets. 9000€ l'année à FBS, 10500€ à Kedge Marseille si je ne me trompe pas et combien à Kedge Bordeaux et à l'Alliance RBS-RMS ?
S'endetter sur cinq ans voire plus. Voir son salaire de sortie amputé de 25, 30% pour rembourser ses frais de scolarité alors que les rémunérations stagnent (baissent) en France... N'est-ce pas de la folie ?
notopen2
Newbie
 
Messages: 17
Enregistré le: 04/07/2011 15:49
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Blaise Pascal - Clermont
Lecteurs livre prepa-HEC.org
Telecom Ecole de Management

Financer ses études en ESC : que payer, et comment?

Index du forum Ecoles de Commerce, MBAs, MS, MSc, Business Schools et autres formations Ecoles Supérieures de Commerce, Gestion et Management

Articles en relation: Financer ses études en ESC : que payer, et comment?

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com Ecoles de commerce