Connexion avec un réseau social:

Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Messagepar HiLo » 18/12/2015 14:18

Palmarès Général // (Moyenne des Rangs) // (FT ;Etudiant ;Figaro ;Challenge)

1 HEC (1) (1 ;1 ;1 ;1)
2 ESSEC (2,3) (3 ;2 ;2 ;2)
3 ESCP (2,6) (2 ;3 ;3 ;3)
4 EM LYON (4,5) (6 ;4 ;4 ;4)
5 EDHEC (5) (5 ;4 ;5 ;6)
6 GRENOBLE EM (6,25) (4 ;6 ;6 ;9)
7 TOULOUSE BS (8,5) (8 ; 9 ;7 ;10)
8 KEDGE (8,75) (7 ;10 ;13 ;5)
9 SKEMA (9) (11 ;10 ;8 ;7)
10 IESEG (9,3) (10 ;7 ;11 - )
11 AUDENCIA BS (10,25) (12 ;8 ;10 ;11)
12 MONTPELLIER BS (11) (14 ;13 ;9 ;8)
13 NEOMA (11,75) (9 ;13 ;12 ;13)
14 ICN (15,5) (16 ;13 ;14 ;19)
15 EM STRASBOURG (16,25) (21 ;17 ;15 ;12)

16 ESC RENNES (16,75) (21 ;10 ;16 ;20)
17 TELECOM EM (17) (13 ;17 ;17 ;21)
18 ESSCA (19,3) (17 ;16 ;25 -)
19 ESC DIJON (19,75) (19 ;19 ;18 ;23)
19 ISG (19,75) (21 ;25 ;19 ;14)
21 INSEEC (20,5) (21 ;22 ;22 ;17)
22 ESC LA ROCHELLE (21,25) (15 ;29 ;23 ;18)
23 EM NORMANDIE (21,5) (18 ;24 ;20 ;24)
24 PSB (22) (- ;20 ;24-)
24 ISC (22) (- ;24 ;27 ;16)
26 ESC TROYES (24) (- ;36 ;21 ;15)
27 IPAG (26,5) (- ;22 ;31-)
28 ICD (27) (- ;27 ;27-)
29 ESC PAU (28) (- ;31 ;29 ;24)
30 NOVANCIA (29,5) (- ;31 ;28-)

Commentaires à mi-parcours :
- Les médias cette année offrent des palmarès très différents les uns des autres. Prudence donc.
- Des écoles de la Bce se renforcent : Grenoble, TBS, SKEMA
- KEDGE prend la tête d’Ecricome
- Accrédité EQUIS pour 5 ans, Audencia devrait remonter très prochainement.
- Il y a du mouvement, mais on en revient aux écoles traditionnelles de la BCE CCIP et ECRICOME. Montpellier, Rennes et Strasbourg peinent à se maintenir dans le top10/15

Méthodologie :
- Additionner les rangs de chaque école
- Utiliser le classement Business School du Financial Time
- Pénaliser les écoles qui ne sont pas classées au FT, lorsque la moyenne de leurs rangs est inférieure au dernier rang des ESC françaises du FT, à savoir 20+1. La note de 21 a alors été attribuée.
- Enlever le point offert à l’ESC Rennes par le palmarès de l’Etudiant. En Réputation Internationale (excellence internationale), l’école a eu 1 point, alors que, n’étant dans aucun classements internationaux 2015 reconnus comme tels par l’Etudiant, l’école n’aurait pas dû avoir ce point.

J’actualiserai au fur et à mesure.
HiLo
Intern
 
Messages: 26
Enregistré le: 29/06/2012 15:13
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
ICN Nancy
Carnot - Paris

Re: Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Messagepar AntonNewcombe88 » 18/12/2015 14:36

Hello,

Bonne initiative - quitte à prendre des classements bidons comme Challenges ou Figaro, pourquoi ne pas considérer celui de SMBG ?

Certes il est critiquable, certes mon école y est bien placée, mais surtout...est-il plus déconnant que les autres ? Rien n'est moins sûr !
Avatar de l’utilisateur
AntonNewcombe88
Expert
 
Messages: 796
Enregistré le: 01/11/2010 17:11
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Audencia
Vault group

Re: Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Messagepar Mandel » 18/12/2015 14:39

Quand on additionne n'importe quoi à n'importe quoi on obtient toujours n'importe quoi et si en plus on essaye de faire n'importe comment une analyse sur une somme de n'importe quoi alors là on va n'importe où
Mandel
Newbie
 
Messages: 13
Enregistré le: 01/12/2013 00:56
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Messagepar Mandel » 18/12/2015 14:48

HiLo a écrit:- Enlever le point offert à l’ESC Rennes par le palmarès de l’Etudiant. En Réputation Internationale (excellence internationale), l’école a eu 1 point, alors que, n’étant dans aucun classements internationaux 2015 reconnus comme tels par l’Etudiant, l’école n’aurait pas dû avoir ce point.
.


Si j'ai bien compris chacun peut ajouter ou enlever des points à des écoles selon ses propres critères. Trop drôle !
Moi je décide d'enlever 3 points à ICN car la tête du directeur ne m'est pas sympathique
Mandel
Newbie
 
Messages: 13
Enregistré le: 01/12/2013 00:56
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Messagepar alex76 » 18/12/2015 17:30

Belle initiative !
alex76
Intern
 
Messages: 74
Enregistré le: 05/07/2005 16:09
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

Messagepar GIBERTIE » 23/01/2016 17:21

Classement des écoles de commerce : le brouillard est total


En chamboulant tout, en créant la surprise , il sera possible d’augmenter la consommation de champagne dans telle école et celle d’antidépresseurs dans une autre .
Les étudiants de CPGE sont relativement à l’abri des conséquences de ces perturbations, leurs professeurs ont une bonne connaissance du terrain et ils les conseillent. Les admis sur titres sont les plus exposés. J’ai pu constater la crédulité de certains en participant au forum d’ « école2commerce ». La perspective d’obtenir une brassée de doubles diplômes les détourne souvent de l’essentiel.
Il me fallait comprendre et depuis deux ans j’ai étudié la méthodologie des classements. A la condition qu’elle existe , ce qui n’est pas le cas pour le Figaro 2016. Je suis effrayé par ce que j’ai trouvé.
valorisation des points faibles …

Les écoles retenues dans les classements ont toutes un grade de master validé par l’Etat , c’est bien . Mais il existe un autre critère, l’accréditation Equis qui aurait dû être déterminant. Epas n’est pas suffisant
Je ne comprends pas pourquoi figurent dans des top dix fantaisistes des écoles qui ne sont pas accrédités Equis . Il me faut donc rappeler que les écoles accréditées sont :
 Aix-Marseille Graduate School of Management - IAE
 Audencia Nantes, Ecole de Management
 EDHEC Business School
 EMLYON Business School
 ESC Rennes School of Business
 ESCP Europe
 ESSEC Business School
 Grenoble Ecole de Management
 HEC Paris
 ICN Business School
 IESEG School of Management Lille-Paris
 INSEAD
 KEDGE Business School
 NEOMA Business School
 SKEMA Business School
 Toulouse Business School
 Université Paris-Dauphine
L’accréditation Equis est sérieuse.
EQUIS assesses institutions as a whole. It assesses not just degree programmes but all the activities and sub-units of the institution, including research, e-learning units, executive education provision and community outreach. Institutions must be primarily devoted to management education.
EQUIS is not primarily focused on the MBA or any other specific programme. Its scope covers all programmes offered by an institution from the first degree up to the Ph.D.
EQUIS looks for a balance between high academic quality and the professional relevance provided by close interaction with the corporate world. A strong interface with the world of business is, therefore, as much a requirement as a strong research potential. EQUIS attaches particular importance to the creation of an effective learning environment that favours the development of students’ managerial and entrepreneurial skills, and fosters their sense of global responsibility. It also looks for innovation in all respects, including programme design and pedagogy.
Institutions that are accredited by EQUIS must demonstrate not only high general quality in all dimensions of their activities, but also a high degree of internationalisation. With companies recruiting worldwide, with students choosing to get their education outside their home countries, and with schools building alliances across borders and continents, there is a rapidly growing need for them to be able to identify those institutions in other countries that deliver high quality education in international management.
Nous aimerions savoir ainsi sur quels critères une école non accréditée EQUIS comme Montpellier se voit attribuer une des meilleures notes pédagogiques de France(le Point). Il en va de même pour le rayonnement international de RENNES ?
Pour être bien classée une école doit recruter des professeurs étrangers, docteurs et femmes…
Est-ce pertinent ?
L’ieseg a fait de ce type de recrutement la clef de sa progression dans les classements avec plus de 80% de professeurs étrangers.
Malheur aux écoles qui recruteraient encore des hommes… compétents.
Le critère de la diversité du recrutement semble plus pertinent mais hélas les classements réservent de mauvaises surprises. Pour le Point recruter des l et des techno favorise mais recruter des ES pénalise. Communiquer sur l’égalité des chances favorise, pratiquer des scolarités moins élevées est peu pris en compte. La PCS des parents n’est jamais intégrée dans ces classements et rarement la part de boursiers d’Etat. De ce critère de la diversité découlent celui de la valeur ajoutée.
Le Parisien et le Figaro sont friands de nouvelles technologies et le nombre d’inscrits aux MOOCS discrimine.
« L’innovation pédagogique » mesure la qualité de la formation « noté selon l’avis de la rédaction du « Parisien Etudiant » sur la qualité du travail des écoles dans le domaine des projets pédagogiques et des projets de développement »
L’Etudiant multiplie les critères dans son classement, sont-ils pour autant tous pertinents ?
Quel intérêt de prendre la moyenne au bac pour des écoles qui ne recrutent pas au niveau du bac ?
Le classement qui me laisse le plus dubitatif est celui du Figaro. Le journal se veut prudent, il ne communique pas sa méthodologie, il accorde surtout une énorme place à la reconnaissance. Mais comment attribuer pour ce critère 100 points à Hec , à l’Essec, à Toulouse et seulement 93 à Lyon ?
Pourquoi l’IESEG qui n’a pas la triple accréditation pour ses Mba obtient elle 94 points ?
Pourquoi 93 points à Skema et seulement 79 à Neoma qui a la triple accréditation ? Pour cette école ce critère sera fatal dans le classement du Figaro. Sans cette aberration Neoma serait 9eme.
Pourquoi donner le même nombre de points à une école avec trois accréditations (Neoma, Rennes) et avec une seule (Strasbourg, Montpellier)

La durée pour laquelle l’accréditation est octroyée ne peut sérieusement prise en compte car elle sera plus courte pour des écoles issues de fusion que pour des institutions stables dans leur structure. Il s’agit d’une donnée mécanique pourtant déjà signalée au Figaro l’an dernier par votre serviteur et par des DRH.
Un acteur majeur intervient pour établir des classements qui détermineront l’avenir des candidats. Cet acteur est la junior entreprise de l’ENSAI. La presse lui confie la réalisation d’enquêtes auprès des écoles et surtout des diplômés. La Junior entreprise a refusé de nous donner d’informations sur sa méthodologie.


DOUBLES DIPLOMES le grand enfumage


Tous les classements accordent une place considérable à la proportion des étudiants qui sortent avec un double diplôme
.
Les auteurs des classements n’osent pas toucher aux parisiennes . C’est en dessous que l’on peut tout chambouler et faire le buzz…
Partons de l’exemple de Challenges :

Le miracle de Kedge , celui de l’EM Strasbourg la déconvenue de l’Edhec(derrière Kedge), la déroute de Audencia , la tragédie de Neoma . Ces deux écoles passent derrière Strasbourg Montpellier et bien d’autres.
Le classement Challenges veut prendre en compte les doubles diplômes. Bonne initiative complètement détournée de l’objectif.
L’Etudiant commet la même erreur mais le critère du double diplôme est plus dilué dans son classement. Le critère permet cependant de découvrir que c’est l’EDC qui fabrique le plus de doubles diplômés… Notons que l’Etudiant oublie Hec dans son classement.
Qu’apporte sur le marché un diplôme de gestion complété d’un diplôme de gestion de même niveau ? Rien. Pourtant le classement fait de cet artifice un point positif.
Un diplôme de gestion complété d’un diplôme d’ingénieur ou de droit, c’est autre chose, cela correspond à une double compétence. La presse ne fait pas la différence.
Les classements sont donc contestables. Confondre doubles diplômes « jumeaux » et doubles diplômes avec doubles compétences est une faute.
Une école peut très bien bénéficier de ses faiblesses. Si elle soustraite à une université une formation pour laquelle elle n’est pas habilitée, ses étudiants seront titulaires d’un double diplôme. L’école sera bien classée…
Des écoles sérieuses comme Rouen , Reims aujourd’hui regroupées dans Neoma , Audencia se sont fait une réputation de sérieux en comptabilité, contrôle et audit avec la préparation au diplôme d’Etat du DSCG ou en finance avec la préparation au CFA
La méthodologie des classements transforme leur force auprès des recruteurs en faiblesse.
Skéma et Strasbourg laissent à l’université la préparation au DSCG, Neoma les forme elle-même. SKema ou EM Strasbourg seront créditée de nombreux doubles diplômés . La chute de Neoma s’explique par … ses points forts. Le Dscg, le Cfa y sont préparés en interne dans d’excellentes conditions.La direction de Neoma a bêtement déclaré les seules doubles compétences. Un scrupule qui ne pardonne pas.
Le double diplôme CCa de SKEMA (formation à LILLE2 )n’apporte rien de plus que le parcours expertise DSCG des autres écoles (EDHEC, AUDENCIA, GEM, NEOMA) où la formation se fait en interne
Idem pour l’autre Double Diplome pour préparer le cfa à l’université etc.
Montpellier organise systématiquement ses formations en partenariat avec l’Iae ce qui permet de délivrer des doubles diplômes qui ne sont pas de doubles compétences.
Comment réagissent les recruteurs devant ces étranges cv sur lesquels figurent deux diplômes de même niveau pour la même compétence ?
A l’exception des écoles intouchables du haut du tableau, les écoles qui font bien leur travail sont déclassées par l’ensemble de la presse à la suite d’une erreur manifeste.
Malheureusement le brouillard des doubles diplômes ne s’arrête pas là…
Le diplôme délivré par les grandes écoles est nous l’avons vu le grade de master.
La presse ne retient, à juste titre que les grandes écoles délivrant ce grade .Elle peut cependant se mélanger les pinceaux lorsqu’elle intègre la durée pour laquelle le grade est visé. Cette durée est de 1 à 6 ans. Les écoles issues d’une fusion sont soumises à une période probatoire, les autres obtiennent plus facilement un visa pour 5 ou six ans Kedge et Neoma sont donc injustement pénalisées, comme le fut Skéma il y a quelques années.La plupart des écoles qui les précèdent dans le palmarès du Figaro ont vu leurs labels renouvelés au 1er septembre 2015 pour une durée de 5 ans, qui les propulsent et les avantagent de ce fait. L’ex ESG et l’école des cadres bénéficient de cet avantage décisif pour le Figaro. Ainsi Kedge, 5eme pour Challenges tombe à la 13eme place pour le Figaro

Le critère de double diplôme ne devrait prendre en compte que les vraies doubles compétences : droit, ingénieurs, culture, philosophie …. L’EDHEC qui met en place une vraie double compétence en droit ne voit pas ses efforts reconnus, c’est la même chose pour l’ICN.
GIBERTIE
Junior
 
Messages: 148
Enregistré le: 16/06/2010 21:52
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés


Index du forum Ecoles de Commerce, MBAs, MS, MSc, Business Schools et autres formations Ecoles Supérieures de Commerce, Gestion et Management

Articles en relation: Classement 2015-2016 des écoles de commerce - Synthèse

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com Ecoles de commerce