Connexion avec un réseau social:

Analyste financier : des débouchés?

Messagepar Peppersplit » 04/03/2005 14:02

jbarfety a écrit:Challenges Fin septembre, rémunérations totales brutes anuelles en euros :

Analyste Fi. buy side : 46k-118k + primes 5k-19k
Analyste Fi. sell side : 46k-152k + primes 16k-105k
Analyste Fi. société de bourse : 72k-178k + primes 16k-82k

En comparaison des autres salaires dans la section Banque-Finance, Analyse Fi semble plutôt dans le premier tiers.

Et pour toi le boulot est bête et répétitif ? C'est ce qu'on m'a rapporté..
Alors que moi j'avais compris qu'il devait lire la presse tous les jours et qu'ils donnaient la tendance..


C'est haut comme salaire, quelle experience faut il avoir pour pretendre a de telles sommes ?
Peppersplit
Specialist
 
Messages: 447
Enregistré le: 01/12/2003 15:25
Localisation: Saint Jean de Passy/IPESUP ECS 3
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar jbarfety » 04/03/2005 14:05

Tu sais ce sont les chiffres de challenges... Je ne sais pas si cela reflète bien la réalité ou non. Les chiffres indiqués sont les extremums, je suppose qu'un débutant sera donc payé aux alentours du minimum.
L'avis des pros ? Ces chiffres vous paraissent-ils justes ?
Carnotin, adepte de Joseph Stiglitz.
Avatar de l’utilisateur
jbarfety
Regular
 
Messages: 172
Enregistré le: 11/12/2004 23:54
Localisation: Paris XVII
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar ma.simon » 04/03/2005 14:46

e-biscus a écrit:
jbarfety a écrit:Je veux en effet faire une école de commerce (ou peut-être ingé j'hésite toujours), une de mes envies est la finance et l'analyse m'attirait.
Ma soeur m'a dit que c'était super répétitif, que les concernés étaient des bêtes de travail.
JB


Fais attention à l'assimilation finances et analyse financière. L'analyse financière en banques et en sociétés de crédit, du moins quand tu débutes (après je ne sais pas), ce n'est que de l'analyse de bilans. Tu fais des ratios et tu compares. C'est bête et méchant. Pas la peine d'être un dieu en maths, mais alors vraiment pas!

Les concernés = bêtes de travail. J'affinerais pour dire plutôt stakhanovistes.

Et le salaire est maigrichon (mais décent) par rapport à ce qu'on peut faire en finance par ailleurs.

Précision: salaire pour analystes en banque (solvabilité clients etc.), qui constituent me semble- t- il la grande masse des analystes financiers. Il me semble qu'un JD commence à 35-40k€ (46k€, çà me semble un peu gros quand même), ce qui n'est pas mal, mais sans plus pour de la finance de marché.

Pour les heureux et très rares analystes évoluant dans le milieu boursier, c'est une toute autre histoire, tu as raison. Mais là je ne connais personne donc je ne vais m'aventurer sur ce terrain glissant.



Un peu réducteur ta vision... Il est que quand tu fais analyst financier corporate tu es obligé de regarder les bilans... Maintenant il n'y a pas que ça, il a des notions de secteur et de performance ainsi que l'analyse par rapport au produit vendu par la banque (dans le cas de l'analyse crédit).
En fait il faut bien séparer deux types d'analyste:

-les analystes de risque: qui comme le nom l'indique sont là pour évaluer le risque sur des contreparties en fonction des lignes demandés. Ils prendront naturellement en compte les éléments geopolitiques...

-les analystes que je qualifierai de magicien: le but est prédire le futur en cotant des boites en faisant des projections à l'infini. C'est intéressant mais il faut aimer ce tromper dans 80% des cas.

Pour le tps de travail, les analystes de risque sont assez tranquilles alors que les autres bossent bcp. Le salaire fixe est sensiblement le même que beaucoup d'autres métiers en finance (en tous les cas en banque). La différence se fait sur les bonus.

Voili.
ma.simon
Intern
 
Messages: 55
Enregistré le: 26/11/2004 09:45
Localisation: Paris
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar jbarfety » 04/03/2005 15:10

Merci ma.simon pour ces explications.
Et la distinction buy side/sell side/société de bourse ?
Je comprends à peu près, mais concrètement qu'est ce qui change dans le boulot ?
Carnotin, adepte de Joseph Stiglitz.
Avatar de l’utilisateur
jbarfety
Regular
 
Messages: 172
Enregistré le: 11/12/2004 23:54
Localisation: Paris XVII
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar assryrian » 04/03/2005 20:47

Enfin si on prend un cursus unversitaire à Dauphine on aura autant de chances que quelqu'un qui sort d'une école de commerce assez bonne ou on passe après eux?
Pour l'experience sur le terrain les entreprises acceptent-elles beaucoup les stagiaires qui sont encore en train d'étudier? Est-ce qu'on trouve facilement du travail? Faut-il obligatoirement faire en fin d'études un stage à la Société française des analystes financiers (SFAF) ou bien est-ce facultatif?
Pour ceux qui sont analystes financiers, (la question peut paraitre indiscrete) combien gagnez-vous?
Enfin, quelles sont les meilleurs entreprises pour ce type de travail?
merci
assryrian
Newbie
 
Messages: 9
Enregistré le: 04/01/2005 19:47
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Messagepar balexb » 07/03/2005 19:42

les salaires...
va dans une ESC ou a la fac, gagne un peu de maturite, fait des stages et ensuite tu pourras savoir si ca te correspond.

Entre le debut des etudes superieures et le diplome, tu changeras surement plusieurs fois d avis sur le metier que tu veux faire...

Ne te focalise pas trop sur les salaires non plus. Si tu es talentueux, tu feras de la tune dans a peu pres n importe quel domaine ou metier.
balexb
Specialist
 
Messages: 368
Enregistré le: 08/01/2005 13:13
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Analyste financier : des débouchés?

Index du forum Ecoles de Commerce, MBAs, MS, MSc, Business Schools et autres formations Stages, recrutement, projet professionnel - Emploi et carrières après ESC

Articles en relation: Analyste financier : des débouchés?

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com Ecoles de commerce