Comment évaluer la qualité d’un diplôme ?

Quelques établissements post-bac n’hésitent pas à exploiter certaines ambiguïtés concernant les labels et autres reconnaissances. Voici donc de précieux conseils pour éviter de se faire piéger :

– La reconnaissance d’une école par l’État est le minimum à exiger d’une école de post bac

– Lorsqu’une école signale que le diplôme qu’elle délivre est de niveau II, cela ne signifie pas que le diplôme est certifié niveau II (bac+3)

– L’appellation master est parfois utilisée à tort, il faut donc vérifier si l’établissement en question délivre réellement le grade de master

– Une école peut recevoir le visa d’un organisme privé ou public (par exemple celui d’une Chambre de Commerce et d’Industrie); cependant, il est différent du visa délivré par le Ministère de l’Éducation Nationale car il ne prouve pas la reconnaissance de l’État

– Lorsqu’un établissement obtient un label, rien ne garantie que les écoles membres du même réseau ou que toutes les formations de l’école sont elles aussi accréditées

– Un établissement membre AACSB ou EFMD n’est pas nécessairement accrédité par l’organisation; ce type de reconnaissance n’est remis qu’après une évaluation rigoureuse de la qualité de l’école

Retour à la page: Accréditations, labels et autres reconnaissances

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.