Par petites , j’entends les de la Toussaint, de Noël, de février et de Pâques. Chacune d’entre elles dure 15 jours. Cependant, même si leur durée est identique (depuis peu d’ailleurs pour celles de la Toussaint), leur contexte les rend chacune très différente… et cela encore plus en seconde année où les de Pâques sonnent bien souvent le début du compte à rebours avant les concours quand il n’a pas commencé avant !

Du bon usage des vacances en : les petites vacances en seconde année

Vacances prépa

Les vacances de la Toussaint en seconde année de prépa

Elles arrivent après près de 2 mois de cours intensifs pendant lesquels vos enseignants vont vous avoir sans cesse rappelé que la seconde année passe très vite et que les concours sont demain. Vous commencez également à enchaîner les « vrais » sujets de concours lors des interrogations écrites et à vous demander quelles écoles vous allez présenter… Rien de tel que pour que le niveau de stress augmente et pour penser que nous n’y arriverez jamais ! Finalement, elles tombent bien ces vacances de la Toussaint… sauf qu’un concours blanc vous attend bien souvent à la rentrée et que vous ne serez jamais prêt… STOP !

Deux règles d’or pour réussir les concours : maîtriser le programme des différentes matières évidemment, mais maîtriser également l’aspect physique, c’est-à-dire être reposé et en forme. Cela signifie que vos vacances doivent vous permettre à la fois de réviser et de vous reposer. Pour cela, nous n’allons pas perdre les bonnes habitudes prises en première année.

pour les vacances de Toussaint en seconde année de prépa

  • Reposez-vous et accordez-vous du temps libre : dès le début des vacances, définissez vos plages de travail et celles de loisir : je vous conseille de vous limiter à 4 heures de travail quotidiennes la première semaine et si vous en sentez le besoin, d’augmenter cette charge à 6 heures en seconde semaine, mais surtout pas davantage ! Dans tous les cas, laissez une journée libre chaque semaine. À vous après de répartir cela en fonction de vos heures d’efficacité, de votre capacité de travail en heures de suite…
  • Ne perdez pas le rythme : si durant la première semaine vous pouvez vous laisser aller à des grasses matinées, je vous conseille progressivement de vous remettre sur le rythme de lever des journées de cours pendant la deuxième semaine. Si vous voulez gagner des heures de sommeil, privilégiez un coucher anticipé, d’autant plus qu’en terme de récupération, les heures avant minuit comptent double ! N’oubliez pas non plus que vos concours se dérouleront de 8 h à 18 h, c’est donc sur ces heures-là que vous devrez être efficaces et non dans la soirée…
  • Quelles matières travailler et comment travailler ? Contrairement à la première année, vous rentrez pleinement dans une phase de préparation de concours où il faut être stratégique. Cela veut dire que vous ne pouvez pas vous permettre de lâcher complètement une matière, mais qu’il faut être très performant sur les matières à fort coefficient. Selon moi, vous pouvez vous faciliter l’ des vacances en tenant à jour régulièrement pendant les périodes de cours les chapitres effectués, les points à approfondir lors des futures vacances, les éléments d’actualité importants à résumer…
  1. Premier Objectif : Maîtriser le contenu des cours. Pendant les vacances, vous devez relire l’intégralité des chapitres déjà vus. Cela peut être l’occasion de vous mettre à jour dans vos fiches.
  2. Deuxième Objectif : Ne pas oublier le programme de première année, notamment en HGE ou économie. Là encore, profitez des vacances pour relire vos fiches de première année.
  3. Troisième Objectif : Être efficace le jour du concours, c’est-à-dire être le moins surpris possible et maîtriser le temps. Une seule solution pour cela, travailler à partir des annales et en temps réel. Vous pouvez déjà le faire sur tous les sujets de LV, de Culture Générale et sur ceux d’HGE portant sur les chapitres déjà vus (dont ceux de première année) et de maths (là encore, en référence à des notions déjà vues).
  4. Quatrième objectif : Travailler son expression orale. Les concours ne s’arrêteront pas aux écrits, tout peut bouger à l’oral, pour le meilleur et pour le pire. N’hésitez donc pas à investir dans un tableau pour votre chambre (ou ressortir celui de votre enfance) pour vous entraîner à faire des exercices de maths, à vérifier la connaissance de votre cours d’HGE en simulant une khôlle…

Remarque : dans tous les cas, n’oubliez pas de faire les devoirs demandés par vos enseignants !

Définissez un planning de travail précis sans être trop ambitieux, établissez-le par écrit le plus précisément possible : qu’allez-vous faire chaque jour pendant vos heures de travail (il ne s’agît pas d’écrire simplement maths / anglais… mais bien d’écrire les chapitres, points de grammaire, vocabulaire, fiches, livres ou encore exercices concernés par cette plage de travail) . Barrez au fur et à mesure que vous avancez. Vous aurez ainsi une trace du travail effectué et pourrez profiter de vos heures de détente sans culpabiliser.

Faites tout de même preuve de souplesse en cas d’événement imprévu (visite de la famille / soirée…) et dans ce cas décalez votre travail d’un jour sur l’autre.

Les vacances de Noël en seconde année de prépa

Tout comme en première année, la caractéristique de ces vacances est la période de fête qui les accompagne, l’état de fatigue important de la fin du premier trimestre et la remise du premier bulletin. Dans tous les cas, il faut admettre que la période des vacances de Noël n’est pas propice au travail intensif, tout du moins dans la période qui va de Noël au Jour de l’an. Vos enseignants en sont également bien conscients et la plupart du temps, ils ne vont pas vous surcharger sur cette période même si une nouvelle fois, l’approche des concours change un peu la donne : les vacances de Noël sont souvent la dernière période un peu calme où vous pouvez emmagasiner de l’énergie donc ne passez pas à côté !

Conseils pour les vacances de Noël en seconde année de prépa

  • Tout comme en première année, profitez pleinement de la période de fête et des visites de la famille s’il y en a. Libérez-vous les jours où des repas (longs) sont prévus et libérez-vous le 24 et 25 décembre ainsi que le 31 et 1er janvier. De toute façon, vous ne seriez pas efficace dans votre travail… Pour les autres jours, adaptez votre temps de travail aux activités prévues, mais ne culpabilisez pas si vous ne travaillez que très peu cette semaine. Vous pouvez la consacrer à la lecture de revues, magazines, visionnage de films qui ne demandent que peu de concentration.
  • Suivant les années, vous aurez une semaine de vacances avant Noël ou une semaine après le 1er janvier. Le second cas est plus propice au travail, mais quoi qu’il en soit, c’est davantage sur cette semaine que vous devez organiser votre travail. Pour cela, TOUS les conseils donnés aux vacances de la Toussaint restent valables.

Les vacances de février en seconde année de prépa

Vous êtes désormais dans la dernière ligne droite vers les concours. Dans l’immense majorité des cas, les programmes sont quasiment bouclés et le dernier concours blanc vous attend à la rentrée. Désormais, vous ne travaillez plus que dans l’objectif d’être performant le jour J.

Vous pouvez dès à présent entamer des révisions générales

  • Commencez par faire la liste matière par matière de tout ce qui est à revoir (et éventuellement à voir) ;
  • En utilisant un code couleur, identifiez les éléments maîtrisés, en cours de maîtrise et non maîtrisés. Vous pouvez aussi mettre en évidence ceux sur lesquels vous êtes à jour en ce qui concerne vos fiches si vous en faites et ceux pour lesquels vous ne l’êtes pas. Si vous avez suivi le donné dans le paragraphe consacré aux vacances de la Toussaint d’avoir un cahier dans lequel vous répertoriez ce que vous étudiez en cours au fur et à mesure, vous avez pris de l’avance ! À partir de là, listez les différentes tâches à faire par matière et réalisez un planning là encore très précis pour vos vacances. L’objectif est d’avoir révisé une première fois la totalité des éléments.
  • Essayez au maximum de réviser dans l’optique du concours, c’est-à-dire en travaillant à partir de sujets de concours plutôt que de réviser pour réviser. Ainsi, préférez par exemple travailler à partir de dissertations problématisées pour réviser un chapitre d’HGE plutôt que de simplement relire vos fiches. Ces dissertations peuvent aussi vous permettre d’enrichir vos fiches.

Les vacances de Pâques en seconde année

Aïe, aïe, aïe ! Les concours se rapprochent dangereusement ! Ces vacances sont sans conteste les vacances où le stress est très présent. Tous, à un moment ou l’autre, se disent qu’ils n’y arriveront jamais, qu’ils ne seront jamais prêts. Pas d’inquiétude, c’est normal ! Le tout est de ne pas vous laisser submerger par ce stress envahissant sous peine de rendre ces vacances totalement inefficaces.

La question que tout étudiant de classe préparatoire commerciale en deuxième année se pose à ce moment-là est : comment m’organiser pour avoir tout révisé ? Première remarque : la question est mal posée, vous n’aurez pas tout révisé, vous auriez toujours pu en faire plus, c’est le principe même d’un concours par rapport à un examen puisqu’on est évalué non pas par rapport à un niveau attendu, mais par rapport aux autres. Une fois que vous avez accepté le fait que vous n’aurez pas tout vu, vous pouvez reformuler la question : comment m’organiser pour être le plus performant au concours ? La performance dépendra en premier lieu de votre forme physique, si vous arrivez épuisé au concours, vous n’arriverez à rien. Accordez-vous donc des vraies nuits (je vous conseille de vous mettre aux horaires concours pour votre organisation) et quelques moments de détente (une vraie pause déjeuner, 3 à 4 demies-journées de loisirs). Ensuite, il va falloir atteindre chacun des objectifs de travail déjà énoncés aux vacances de la Toussaint, tout en accordant moins d’importance au quatrième (traitant je le rappelle de l’aisance orale) et en se focalisant sur les trois premiers, indispensables pour la réussite des écrits.

Rappelons ces trois objectifs :

  1. Premier Objectif : Maîtriser le contenu des cours.
  2. Second Objectif : Ne pas oublier le programme de première année, notamment en HGE ou économie.
  3. Troisième Objectif : Être efficace le jour du concours, c’est-à-dire être le moins surpris possible et maîtriser le temps.

Je vous propose une organisation simple pour atteindre ces objectifs :

  1. Faites la liste par matière des sujets à avoir (re)vus;
  2. Travaillez ensuite uniquement à partir d’annales et cocher au fur et à mesure les notions traitées ;
  3. Choisissez les annales en fonction des écoles visées et des sujets à réviser. Vous pouvez reprendre des devoirs faits pendant l’année ;
  4. Faites au fur et à mesure des listes d’erreurs à éviter à tout prix, vous pourrez relire cette fiche avant chaque épreuve ;
  5. Le ou les dernier(s) jour(s) des vacances, révisez à partir de vos fiches si vous en avez ou de vos cours les points pour lesquels vous n’avez pas trouvé d’annales.

En conclusion

Le maître mot de la réussite en classe préparatoire est la régularité du travail. Même en deuxième année : Organisation + travail efficace + loisirs + repos = Vacances réussies

Ne culpabilisez pas parce que vous ne travaillez pas tout le temps et parce que vous vous octroyez des plages de loisirs et de … VACANCES !

Les vacances de Pâques sont un peu particulières, car il s’agît des dernières avant les concours. Travaillez régulièrement toute l’année pour ne pas vous sentir devant une montagne inatteignable. Travaillez davantage pendant ces vacances que pendant les autres pour ne rien regretter sans toutefois vous épuiser au risque de ne pas pouvoir profiter de tout le travail accompli pendant 2 ans.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.