Les semaines de approchent à grands pas. Angoisse, excitation, hâte, incertitude, peur… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les émotions qui vous traversent au moment de toucher du doigt ce moment tant attendu depuis bientôt deux ans, et même trois pour certains.

pour ses concours

Vous allez enfin être récompensé (du moins vous l’espérez) des efforts et du travail fourni durant vos années de classe préparatoire. Selon le nombre d’écoles que vous présentez, la période des concours peut être longue, très longue et finalement, le manque d’attention porté à certains détails du quotidien pourrait transformer cet aboutissement si ce n’est en désastre, tout du moins en déception. L’objectif de cet article est donc de vous donner tout un tas de petites astuces, résultats de l’expérience des concours d’entrée en école de mais aussi du passage de l’agrégation, pour vous faciliter la vie en cette période ô combien stressante. La plupart de ces conseils semblent relever du bon sens, mais ce dernier peut nous faire cruellement défaut dans ces phases décisives…

Être prêt physiquement et psychologiquement et tenir la distance

Avant même d’être performant intellectuellement, les semaines de concours nécessitent de tenir la distance physiquement et psychologiquement. Pour pouvoir réfléchir correctement et appliquer tout ce que vous avez appris durant au moins deux ans, il ne faut pas être en état d’épuisement et/ou de mal voir sous-nutrition. Le bon cocktail pendant les concours combine un temps de sommeil suffisant, des repas équilibrés et des périodes de détente entre les épreuves.

Gérer son sommeil

Commençons par le sommeil : nous n’avons pas tous besoin d’autant de sommeil par nuit pour être efficace mais en moyenne, la norme se situe autour de 7 à 8 heures de sommeil par nuit. Veillez donc à conserver un rythme de sommeil vous permettant de vous régénérer. Vous tiendrez peut-être une petite semaine en écourtant vos nuits pour réviser mais au final, vous risquez d’être épuisé avant la fin. N’oubliez pas que les concours testent vos acquis sur 2 ans, ce ne sont pas quelques heures de révision de plus qui vont changer la donne. Par contre, quelques heures de sommeil en plus vous permettront sans nul doute d’être plus disponible pendant l’épreuve et donc de mieux réussir !

Gérer l’alimentation

Deuxième point clé : l’alimentation. Là encore, il peut être très tentant de manger ce qui vous passe sous la main (chips, sandwich…) en révisant. Même remarque que précédemment, ces quelques minutes de révision gagnées ne changent pas beaucoup la donne par rapport à vos deux années de travail tandis que manger déséquilibré peut s’avérer très handicapant. Les épreuves durent de deux à quatre heures (pour la majorité d’ailleurs). Certaines demandent d’être très efficace pour finir dans les temps. Une hypoglycémie est vite arrivée, a contrario, un repas trop riche peut vous amener à une mauvaise digestion ou à une somnolence. Veillez donc à manger équilibré avant les épreuves (le matin), entre les épreuves (le midi) et après les épreuves (le soir). Ce n’est probablement pas la période pour faire des innovations culinaires ou manger des aliments « à risque » (poisson cru, coquillages, plats entamés plusieurs jours auparavant…). Vous pouvez aussi prévoir un en-cas pour les épreuves, nous y reviendrons dans la partie suivante : « préparer et anticiper ».

Gérer le temps libre

Enfin, troisième variable fondamentale : le temps libre. Vous allez déjà travailler quatre heures le matin et quatre heures l’après-midi presque tous les jours. Ce n’est peut-être pas la peine de vous imposer des révisions intensives dès que vous sortez des épreuves, lors des week-ends ou des quelques demi-journées de libre qui pourraient se présenter. Mieux vaut vous octroyer de vraies plages de temps libre en allant pourquoi pas au cinéma ou à la piscine. Par contre, ce n’est probablement pas le moment d’aller pratiquer des activités à risque de blessure ou de traumatisme important (notamment pour vos bras et poignets) tels que la moto, le roller ou encore le rugby.

Préparer et anticiper

Suivre les conseils précédents vous permettra d’arriver reposé et physiquement prêt à affronter ces satanés concours. Vous pouvez également vous garantir un certain confort psychologique en anticipant un certain nombre de questions logistiques. Là encore, tous ces conseils vous ont probablement déjà été donné lors du brevet ou du baccalauréat mais il n’est probablement pas inutile des les rappeler.

Gestion des trajets

Tout d’abord, facilitez-vous les choses en termes de trajet. Au minimum, il vous faut repérer le trajet domicile-centre d’examen pour être certain de ne pas vous perdre le jour J.
Je ne saurais que vous encourager, si vous habitez loin de ce centre ou si les modes de transport à emprunter pour s’y rendre sont incertains de louer une chambre d’hôte à côté. Certes cela représente un budget mais qui à mon avis se justifie complètement. Vous pouvez tout d’abord le partager avec un(e) ami(e) mais surtout, vous êtes en train de passer des épreuves qui ont déjà nécessité un investissement conséquent lors de l’inscription, et vous vous apprêtez à vous engager dans des études qui elles aussi représentent des frais financiers conséquents. Proportionnellement, la location d’une chambre ne représente pas tant que ça.
Si vous ramenez ensuite cette dépense au temps de sommeil et au stress économisés, vous êtes largement gagnant !

Etre prêt la veille

Ensuite, préparez votre sac la veille au soir de chaque journée d’épreuve. Ne prévoyez pas de changer d’affaires le midi, vous serez là encore bien plus tranquille d’avoir tout pour la journée complète. Un imprévu est vite arrivé… Glissez donc dans votre sac la convocation (prudemment vous en aurez fait une ou deux photocopies), votre carte d’identité ou passeport (là aussi, gardez en une photocopie chez vous, ce serait dommage de perdre votre sac…), vos stylos et crayons de couleur, une bouteille d’eau, un encas pour parer à une éventuelle hypoglycémie, une calculatrice (ah non, c’est vrai que c’est interdit…), vos fiches de révision de dernière minute (même si vous ne les utilisez pas, ça rassure), votre carte de transport (pour ceux qui se déplacent en transports en commun), un plan (si vous angoissez à l’idée de vous perdre) et une tenue de rechange des fois qu’une catastrophe ne survienne à la cantine. Au passage, vous n’allez pas à un défilé de mode, la tenue idéale pour passer les écrits est celle dans laquelle vous vous sentez à l’aise.

Le réveil lors des concours

Réglez votre réveil suffisamment à l’avance pour ne pas avoir à vous presser. Si vous savez avoir du mal à entendre le réveil ou à vous lever, il peut être bon de mettre plusieurs réveils… Vous pouvez également investir dans ces bons vieux réveils placés dans une assiette dans laquelle vous ajoutez des pièces de monnaie… le résultat est garanti ! Enfin, partez également en avance pour ne pas ajouter de stress supplémentaire.

Des questions ? Besoin d’autres conseils ?

N’hésitez pas à nous indiquer en commentaire ou sur le forum les conseils que vous souhaiteriez obtenir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.