EDHEC Nice : Un bilan (extrêmement) mitigé.

Un accueil en pointillés, un humour plutôt douteux mais de belles rencontres malgré tout.

Vendredi 4 juillet :

Après une journée de train, j’arrive à . Nous sommes une bonne dizaine d’admissibles à la gare et le staff semble un peu dépassé. Deux des admissibles présents doivent donc faire une demi heure en bus à leurs frais pour rejoindre l’école car pas assez de navettes. Pour nous les filles, navette jusqu’à l’école. Une fois accueillie à l’école, un admisseur vraiment sympa m’emmène jusque chez ma logeuse qui habite dans les quartiers chics de et où je passe la soirée puis 5 autres admissibles arrivent (il faut savoir que logeuse en était à une soixante d’admissibles passés chez elle…). Lendemain matin, on vient nous chercher à 6h30 direction l’école. Point positif, les croissants de l’ sont vraiment bons. Ensuite, choré du BDE pas du tout au point, film sur l’International tracki et petite présentation du cursus.

Je passe l’entretien assez tôt ce qui a le don de décourager pour le reste de la journée puisque l’entretien est ici au coeff 20/30. Mon jury est composé de deux professionnels, un homme et une jeune femme, de la Banque Populaire Côte d’Azur et d’un prof de l’école. Ici, l’entretien s’appuie sur un questionnaire un peu tordu notamment à cause de la fameuse question 9 : Quel évènement auriez-vous aimé vivre ? Les réponses étant toujours un peu les mêmes (la chute du mur de Berlin, le 1er pas sur la lune…), j’essaie de me démarquer et après une longue réflexion, j’écris : “L’invention de l’eau chaude”, je n’aurais pas dû en fait. Car d’une part, ca m’a valu quelques moqueries de la part du staff (j’avoue, ca se justifie) et d’autre part, mon jury m’a clairement dit, après m’avoir demandé si c’était de la provocation, que j’aurais mieux fait d’écrire autre chose. Tant pis. Globalement, c’est un entretien que je ne sens pas très bien…

J’enchaine avec l’anglais . A l’EDHEC, on nous fournit gentiment des boules Quiès à notre arrivée le matin, on ne sait pas bien pourquoi mais on les prend. En fait, la préparation des langues se fait pendant qu’un autre admissible passe son oral, d’où les boules Quiès. Par chance, je suis à chaque fois la 1ère candidate à passer donc je prépare en silence. Mon texte d’anglais est sur les effets des colorants et des conservateurs contenus dans les sodas sur les enfants hyperactifs, le commentaire et la discussion tournent vers la nourriture biologique, les OGms, etc..

Pour ce qui est de l’allemand, je tombe sur un texte traitant intégralement de Rama Yade, aucun rapport avec l’Allemagne, aucun rapport avec l’Allemagne donc. J’essaie donc dans le commentaire de comparer avec Angela Merkel et j’ai en face de moi une examinatrice plutôt réceptive.

C’est donc l’après-midi que j’ai l’occasion (ou pas) d’apprècier l’accueil à l’EDHEC à commencer par le programme qui semble aux premiers abords cadré avec 3 départs pour la plage dans l’après-midi et une visite de ville. En vérité, pour aller à la plage il a fallu attendre deux heures plus tard que l’horaire annoncé et plusieurs admissibles ont désespérément tenté de visiter la ville, ce qu’elles n’ont jamais fait ayant droit à “Vous voulez pas aller à la plage plutôt ?” Après être repassé à l’école pour ceux qui y ont laissé leur valise, on retourne (avec les valises et en bus à nos frais) à la plage pour manger et passer la soirée. Pour 8 euros on mange des pizzas puis on nous redemande quelques euros pour les boissons de la soirée (qui ne seront pas nombreuses, il faut le dire). Après diner, je rencontre mes futurs colocataires d’un soir (Pauline, David, Hadrien, Clément et Jean-Francois si vous passez par là !) car on nous annonce un prochain départ vers notre logement pour déposer les valises qui ont passé quelques heures sur la plage avec nous. Finalement on ne part qu’une heure plus tard car les admisseurs font un beach-volley (entre eux), ce qui nous laisse l’occasion de faire connaissance ce qui est plutôt une bonne chose. (Un petit mot pour David : Gérard Boulbil, beau gosse, blagueur, poète (sic), ca c’est fait, parenthèse fermée). Finalement, un Roch Voisine avec Agnès (que je salue au passage) plus tard, nous retournons à l’appartement où nous sommes accueillis sans un sourire et où on s’apercoit que nos logeurs n’avaient pas du tout l’intention de nous emmener à la soirée et surtout de nous ramener (alors qu’il est 22h et qu’on est vendredi soir…). Finalement on nous emmène en nous fournissant un plan pour rentrer en une heure à pied. On passe une soirée assez posée à la plage qui est bondée, résultats du bac oblige. Les admisseurs y sont bien plus agréables que dans la journée (moins stressés ? Je n’y crois pas trop…), je pense notamment à Jeremy, Gautier, Reda, Omar ou encore Mathilde qui accepte gentiment de nous ramener en voiture et nous évite la randonnée de nuit dans Nice. Le lendemain matin, ceux dont le train n’est qu’en fin de journée se font gentiment ejecter de l’appart parce que “c’est plus simple”. Donc finalement, comme je le disais, un bilan très mitigé avec un accueil qui a l’air largement subi mais tout de même un bilan positif même si c’est surtout grâce à de bonnes rencontres avec des admissibles et à seulement quelques admisseurs. On va peut-être me trouver dure mais c’est l’accueil à Nice qui va me pousser à choisir Audencia plutôt qu’EDHEC si choix il y a, et je suis pas la 1ère à dire ca que ce soit de la part de gens ayant passé l’oral à Nice ou à Lillle.

Points forts :

– la ville vraiment belle (malheureusement ce n’est pas le staff admissible qui me l’a fait visiter) et la chaleur

– quelques admisseurs du pôle soirée vraiment sympas

Points faibles :

-l’accueil, certains admisseurs sont très sympas mais globalement l’humour déployé dans la salle “d’animation” est douteux voire moqueur, sympa pour mettre à l’aise les admissibles, de plus à partir de 16h il n’y a plus personne dans les couloirs à part 3 ou 4 admissibles errants. Certains admisseurs sont à la limite du désagréable notamment ceux en charge des questions pratiques type logement.

-les locaux en travaux qui nous forcent à descendre 3 escaliers et à en remonter 4 pour changer de salle

Budget :

TGV Le Mans-Nice : 95.30E + 2 nuits chez l’étudiant : 20E +repas du midi : 4.50E à la cafèt’ de l’école + repas du soir : 8E = 127.8E

A propos prepa-HEC.org 398 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

23 Commentaires

  1. les avis sont partagés!

    ms als que faut il donc répondre à cette légendiare question de “l’evénement que l’on aurait aimé vivre”???!

    merci!

  2. Non pas du tout ! Mes notes d’oral à l’EDHEC ont même fait baisser ma moyenne de l’écrit, comme quoi… Mais bon j’suis à EM Lyon, je me plains pas^^

  3. Salut, je partage tout à fait l’avis de S0lene (sauf pour le coup du volley ball – il y avait des admissibles qui jouait avec les admisseurs :p ), j’y étais d’ailleurs le même jour qu’elle, je me souviens parfaitement de sa réponse à la question 9: “l’invention de l’eau chaude”, pour ma part j’avais répondu :”une rencontre du troisième type”. J’avais déjà été repréré le jour même par le staff avec ma cravate verte “flashie” et ma réponse à la question 9 a été un bon sujet d’animation pour le staff. [ Pour ce qui est de mon entretien : ma réponse à la question 9 a fortement intrigué le jury et les a fait sourire avec la touche d’humour et d’autodérision que j’ai su apporter.] Bref c’est vrai que l’accueil à Nice était limite sur certain point (logement, humour parfois douteux, ambiance à certains moments) du coup pas de gros dilemme lors du choix du campus Edhec, j’ai choisi Lille.

  4. Pour répondre à Nicolas, je vois pas où est le problème avec l’Edhec si vous avez pas su vous débrouiller à 3 pour savoir qui prenait ou laissait les clés en sortant de l’appart…

    Je note certaines remarques sur les admisseurs: je tiens juste à rappeler que la moitié des admisseurs font partie de l’assoce qui organise l’accueil et qu’à ce titre ils bossent de 6h30 le matin à xxh le soir (en fonction des activités) et que si certains sont brusques parfois on peut pas leur en vouloir.

    Par rapport aux transports, il y a un nombre limité de voitures mises à disposition donc les admisseurs se débrouillent pour que tout le monde soit pris en charge; du coup les trajets “gratuits” pour la plage ou la ville passent à la trappe. Il faut aussi savoir qu’au moins 20% des admissibles ne disent pas qu’ils viennent et si on rajoute les grêves et les retards il peut arriver que certains admissibles attendent plus longtemps que prévu…

    Enfin, si vous choisissez votre école en fonction du nombre de parts de pizzas disponibles et effectivement mangées et de la température de l’eau de mer (le cas échéant), tant pis pour vous!

  5. En réaction à ton commentaire, mademoiselle, je suis plutôt d’accord avec toi et j’irais même encore plus loin dans ton mécontentement. Tu parles d’un bilan “mitigé”, moi je dirais plutôt un bilan complètement négatif pour mon séjour à l’edhec nice. Et oui et voilà pourquoi: j’arrive de Toulouse le mercredi 2 juillet à 22h30 à la gare. Une admisseur, très sympa(important de le noter car ça ne sera pas le cas de tout le monde), m’attend gentiment. Le problème c’est que d’autres admissibles ont du retard et n’arrivent qu’à seulement 23h30. Une heure d’attente à la gare après 7h passées dans un train à problème, c’est pas cool. Bref, ça passe…Arrivé à l’edhec, on m’emmène à la résidence Van Gogh, point positif étant donné sa position géographique vis-à-vis de l’edhec. Deux autres admissibles étaient déjà arrivés, un dormais et l’autre avait squaté le meilleur lit, lol…On était chez un 3ème année parti en stage à Paris. Les clefs de l’appartement nous avaient donc gentiment été laissées par le locataire. Les deux admissibles présents avec moi passent le matin. Je m’endors et me réveille sur le coup des 09h30,me prépare et m’en vais. Et là fut le faux pas en direction de la sortie. Et oui, moi qui pensaient que les deux gars allaient repasser par la résidence après leurs oraux, eux qui ne m’ont pas indiqué qu’ils m’avaient laissé les clefs, j’étais un peu en cavale et je suis parti, en claquant la porte. Embrouille générale!!! Quatre admisseurs, le concierge de la résidence, et moi. Et oui car je dormais là encore après les oraux. J’avais donc laissé mes affaires en me disant que tranquillement après les épreuves j’allais allé me changer pour faire un petit tour sur la plage. Et ben nan…J’ai demandé les clefs à mon colocataire, que j’ai croisé par hasard dans les couloirs, et celui-ci m’a tout naïvement répondu qu’il les avait laissées dans l’appartement. Je passe mes oraux, j’en sors(16h30)et je vois le mec qui s’en va prendre son train et qui me dit qu’ils(les admisseurs)vont trouver une solution. Mais la solution ils ne la trouvent pas. Une admisseuse est parti demandé au concierge s’il pouvait nous ouvrir, refus CATEGORIQUE, aucune coopération, arrogant et ultra désagréable. Il avait pourtant le double. Je comprend qu’il n’en ait pas le droit mais de là à parler de tribunaux de chômage et de vol, là j’ai du mal à saisir, d’autant que j’ai ensuite moi de ma personne gentiment été lui expliqué mon problème et ma position vis-à-vis de ce dernier(dans la merde autant vous dire). Mais c’était un mur que j’avais en face de moi. J’ai donc envisagé de multiples solutions après cette altercation avec Monsieur. Passé par balcon du voisin, seul problème pas de voisin mais une cage d’escalier et envisager de slider sur le montures de l’immeuble, du troisième étage, j’avoue que cette idée m’a paru un peu abusive. Défoncer la porte? Et après c’est moi qui me retrouve dans la merde, donc pas possible. Les nerfs ont commencé à monter d’autant qu’il était déjà 20h et que tout le monde partait au restaurant, où j’avais en plus reservé ma place. L’ambiance s’est ternie entre le staff et moi jusqu’à ce qu’ils me disent, sur un ton qui me paraissait à la limite de l’énervement, qu’ils n’ont pas que ça à faire et que ça commence à les souler. D’accord, ok, je veux bien admettre qu’ils ont du travail mais reste tranquille dans ta façon de parler. Ce qu’il aurait fallu, pour que le concierge m’ouvre, c’est que le locataire fax son accord et une photocopie de sa pièce d’identité, tout ça dans les 15min qui suivaient car Monsieur allait quitté son bureau. Sauf que le locataire était en conférence à ce moment là…Et c’est là que, assez irrité, j’ai fait desespérement appel à un ****** de serrurier. Il est venu à pied car son local est à côté de la résidence, un coup de radio d’hôpital entre la porte et le montant, et hop la porte s’est ouverte. J’avais essayé le même coup avec ma carte de crédit mais bien sûr ça n’a pas fonctionné. Ah ça oui, en l’espace de 10sec la porte s’est ouverte sauf que ces 10sec m’ont coûté 85euros, et ça, et ba ça fait pas plaisir après une telle journée. Mais j’avais pas envisagé la suite…

    Je ne vous dis pas que le resto, manqué, le remboursement, on n’y pense même pas. Il est 21h30 quand j’appel un pote de ma prépa qui était sur place le même jour, il me dit qu’après il vont sur la plage faire un beach volley. Ok… j’y vais, 22h30 le temps qu’ils passent par la résidence, 10 kilomètres de voiture environ et nous voilà arrivé sur la plage. Un groupe de 8 à 10 personnes environ, pas d’ambiance, alcool minable, beach volley jamais vu, rien… Après trois heures passées sur la plage(02h00 du mat’)certains, dont moi et mon pote, demandons de rentrer…Mission impossible. Les admisseurs nous répondent qu’ils sont trop défoncés pour prendre la voiture. Il y en a un quand même qui a eu le culot de nous dire qu’il voulait bien nous poser un peu plus loin et qu’après on aurait “seulement” trois quarts d’heure de marche jusqu’aux résidences. C’était ça ou bien on attendait 6h du matin pour les premiers bus. Merci… Taxi pourquoi pas, après le serrurier allons-y c’est la fête aux billets! Alors en défintive, une admissible s’est gentiment proposé de nous hebergés mon pote et moi. On a dormi dans un tout petit matelas par terre à deux, alors que j’avais dépensé 85euros pour pouvoir dormir tout seul dans le beau petit appartement de la résidence, et bien-sûr on s’est réveillé à 06h30 pour prendre le bus jusqu’à la résidence, monter chercher les affaires et au revoir Nice… Une belle fin avec une arrivée sur le quai de gare en sueur et en catastrophe car bien-sûr pour aller à la gare, on a du prendre le bus qui mettait 30min…Merci le staff, merci bien, c’était sympa mais là je suis un peu véreux…

    Le comble de cette histoire, c’est qu’à ce jour je suis un edhec et je recherche un logement sur Lille…Et oui j’avais comme toi mademoiselle envisagé de me diriger vers Audencia, mais l’issue des résultats ne me l’a pas permis. Je suis en revanche très content d’intégrer l’Edhec site Lille, c’est une Ecole de grande classe qui mérite sa renommée et j’espère m’y plaire.

    Ecrire tout ça c’était comme le revivre en live, c’est marrant, j’ai appuyé sur les détails mais c’est aussi pour saisir le contexte dans lequel je me trouvais, une mauvaise journée qui m’a quand même permise d’obtenir l’Edhec.

    Bravo à tous ceux qui ont lu l’intégralité du commentaire…

  6. Bonjour,

    Je rejoins l’avis de Caro, j’ai vraiment adoré l’accueil à Nice.

    Je suis arrivé de Paris en avion le jeudi matin, une admisseusse m’attendait avec un chauffeur pour rejoindre l’école.

    C’était le premier jour des oraux, les admisseurs étaient un peu en stress pour l’accueil et l’enregistrement mais je les ai tous trouvé super sympa, ils ont même réussi à m’indiquer où je pouvais trouver un pressing pour faire repasser ma chemise 😀

    Ensuite, visite de l’école, partie de belote coinchée puis de poker, j’ai trouvé tous les étudiants vraiment ouverts et disponibles, ils ne restaient pas dans leur coin entre eux. J’ai passé la fin de l’après-midi à visiter la ville avec un niçois pure souche (merde dsl j’ai zappé ton prénom man) en finissant par une petite mousse. La ville est superbe, il y a la mer, la montagne l’hiver à moisn d’1h30 et un arrière-pays splendide.

    Le soir, nous sommes allé manger dans un restaurant du centre-ville, c’est je pense le seul point négatif, j’avais faim à la fin ! Certains voulaient sortir, mais ayant mes oraux le lendemain, j’ai essayé d’être sérieux et d’aller dormir. Nous sommes donc rentrés à la résidence avec deux autres admissibles et nous nous sommes commandés des pizza avant de dormir^^

    Le lendemain, j’ai passé mes oraux l’après-midi et ensuite : Vamos a la playa !

    Beahc-volley avec des américaines, puis mini tournoi de foot puis pizza et drinking sur la plage avant de continuer la soirée dans un bar du vieux Nice.

    Après s’être échauffer la gorge, ceux qui le voulaient ont continué la soirée chez une 2A qui lâchait son appart. Ambiance sympa, certes c’est aps les grosses orgies lilloises je pense, mais en plus petit comité et plus convivial. C’était vraiment fun même si je n’ai plus aucun souvenir de ce que j’ai fais après 2h du mat.

    Bref, des admisseurs sympa, une ville super, un cadre de vie unique et une ambiance beaucoup plus familial que dans beaucoup d’autres écoles où les promotions sont plus importantes. Personellement, j’ai adoré, mais je peux comprendre que d’autres étudiants aient moins apprécié.

  7. salut à tous,
    en ce qui me concerne l’acceuil nicois ne ma pas paru aussi bancal que ce que cet article laisse paraitre..

    j’ai pêut etre eu plus de chance que solène lors de mon arrivée mais en tout cas une navette mattendais et personne ne s’est retrouvé à prendre le bus faute de place.
    Je suis arrivée dans l’aprem, un dimanche et tout le monde avait rendez vous sur la plage, apparement pas loin de l’école, puisque le dimanche l’edhec est fermée.

    La plage c’était génial, entrecouper des semaines de stress à silloner la france sans relache par une apres midi plage était vraiment agréable. Pas de coup de soleil,, les admisseurs avait prévu la crème!
    En fin d’aprem j’apprends qu’on va manger sur la plage, comme tous les Dimanche apparement puis qu’ensuite on nous emmenera chez nos logeurs.

    Au final ce fut une agréable soirée sur la plage avec pizza et volley (je sais pas pour les autres soirées sur la plage mais des que les admissuers ont proposaient un volley moi j’ai de suite dis oui avec qq autres admissibles, tant pis pour les plus timides et les rabat joies si ils ne se manifestent pas!)

    Je suis allée logé dans la résidence étudiante ensuite vers les 21h avec une autre fille, pas de sortie puisque le lendemain (lundi) nous avions tous nos oraux. Il y en quand meme qq1 passant l’aprem qui sont sortis avec les admisseurs. Moi non.
    Une fois dans nos chambres une staffeuse est restée avec nous pour nous aider avec le questionnaire puis nous a un peu breiffé sur ce qu’il fallait éviter de dire. Cela m’a rassuré.

    Le lendemain rendez vous à 6h30 devant la residence, une navette vient nous chercher et nous emmène a lecole. Les oraux commncent donc, la salle d’animation est assez sympa, pas exceptionnelle non plus mais l’ambiance est bonne et cela malgré le peu de staffeur dispo..
    on nous emmene jusqua nos salles et certes lorsqu’il faut remonter qq étage et prendre une passerelle soi meme je ne maffole pas! mieux encore, je ne me perd pas! il faut arreter de croire que les admisseurs doivent systématiquement nous tenir le main!

    Pour fini vite fait, a midi on mange a plusieurs dans la cafet, avec peu de staffeur certes mais ca fallait s’y attendre sur un petit campus aussi. La bouffe n’est pas genial, comme le pti dej mais c pas bien grave on soit. L’apres midi je fais la visite de la ville et la c’est le coup de coeur, la vielle ville est geniale, on mange un glace etc.. en fin de journée retour a l’école, je prends mes baggages, je demande une navette pour la gare, il y en a une seulment dans une heure. Pas grave, on mindique le bus a prendre, c’est directe, 30 min apres je suis à la gare et je choppe mon train en route pour grenoble…

    Un tres bref sejour mais tout à fait satisafaisant, certes pas le meilleur de tous mes oraux mais quand meme chouette. Si j’ai la chance d’avoir edhec (liste dattente), c’est à nice que je vais!

    voila mon point de vue…
    Caroo

  8. Je suis bien contente que des gens comme matty réagissent parce que je suis tout à fait d’accord avec elle…
    Pour moi Nice ce fut un super accueil, bonne ambiance, petite séance de bronzage en début d’aprem suivi d’une visite de la ville avec alima (merci à elle!), le tout ponctué par une glace…
    Que demander de plus!!!
    Merci aux admisseurs… 🙂

  9. Solene t’es vraiment géniale! Je pense que tu vas pas apprécier la vie en école…
    L’invention de l’eau chaude, comment peut-on sortir une chose pareille!
    Bref si les croissants ont sauvé ta journée j’en suis rassuré!!
    Allez bon vent! Et profite de tes vacances…

  10. Je confirme les propos de mes camarades niçois!!
    L’EDHEC Nice c’est que du bonheur, d’excellents souvenirs, une année à jamais gravée dans ma mémoire… Actuellement en stage de fin de 1ère année, ma plus grande joie est de savoir que dès Septembre, je reviendrai sur le campus pour revivre une année de folie, j’en suis persuadée!!
    Tous les 2A attendent avec impatience l’arrivée des 1ères années depuis très longtemps et si l’accueil vous a peut-être refroidis, sachez que l’ambiance pendant l’année est toute autre!!! 😉
    A bon entendeur… 😉

  11. Matty, ce que tu relèves de mon compte-rendu, ce ne sont que des détails après il est clair que dans la globalité, je n’ai pas apprécié l’accueil de l’EDHEC Nice et je l’ai illustré. Je n’aurais eu aucun interet à faire comme si j’avais apprécié. Nous ("reporters") sommes là pour exprimer notre ressenti personnel et c’est donc forcèment subjectif. Ton avis est diffèrent, je pense que ca ne pose de problème à personne…

  12. J’aimerais bien savoir le processus de sélection des testeurs…

    L’ouverture d’esprit et un zeste d’adaptabilité ne feraient pas de mal.
    Quel besoin de prendre l’avis de quelqu’un qui fait partie de ces gens qui se plaignent pour un café tiède, ou parce qu’ils ont dû monter trois escaliers…

    Pour ceux qui s’inquièteraient à la lecture de cet article, je dis que j’ai vu à Nice tout à fait autre chose que ce qui est décrit ici.
    Concernant par exemple l’humour des admisseurs et l’ambiance, j’avoue sans peine que c’était de loin les meilleurs, et que ce que Solène a dû prendre pour de la moquerie tient à ce que ce n’est pas son type d’humour et qu’elle ne le comprend certainement pas. Mais il n’y a certainement pas de moquerie ni rien de douteux.

  13. Allez Je prends la relève de Dodo (Expert en plagisme) ! C’est vrai que pas mal d’étudiants manque à l’appel à cause des stages (fin des cours le 12/06 début de stage le 15/06 pour 3 mois pour ma part).

    Nous aussi on s’attendait à mieux de la part du pôle admissible mais visiblement ils ne vous ont pas faits rêver….. Mais nous, les 2A et en particulier le BDE, on a envie de vous donner envie ! On est peu-être pas nombreux mais on est une grande famille, et sûrement l’une des plus soudées de toutes les écoles.

    Moi personnellement je voulais absolument aller à Lille et j’ai été affecté à Nice (AST1)… et je ne le regretterai jamais.
    J’ai passé une année terrible à Nice et je peux t’assurer que l’année prochaine on va faire rêver les ptits 1A … et je sais de quoi je parle (Expert en événementiel) !
    N’est-ce pas Dodo 😉

    J’espère qu’avec ces quelques commentaires on arrivera à balayer tous les a priori que vous avez eu lors de vos oraux à l’Edhec Nice.
    Et si vous n’êtes toujours pas convaincu, contactez nous, on a une panoplie incroyable d’arguments pour vous envoyer du rêve :-p

    Allez passe une bonne journée… et fais le bon choix !!!

  14. Merci Solène pour la dédicace !
    Je confirme tout ce que tu as écrit.
    J’espère que tes résultats sont bons, et à bientôt peut-être.

  15. salut,
    je suis un classique en 1ere année à l’edhec nice et je suis actuellement en stage pour les 2 mois d’été. Il faut que tu saches que l’accueil des admissibles n’est vraiment pas au point du fait qu’il ne reste quasiment personne, sauf ceux qui n’ont pas voulu ou n’ont pas trouvé de stage pour cet été. Je connais quelques personnes qui ont passe leurs oraux à Lille et j’ai eu le même type de discours. Oublie tout simplement ca. Ton cher futur BDE n’était pas présent et ne pouvait donc pas te faire vivre le reve d’être à Nice. Dis toi qu’aller à la plage après les cours est un luxe qu’aucune école de ce niveau ne peut t’offrir. Crois moi ca vaut le coup!! je ne parle pas des soirées au bord de la piscine…
    Je te conseille donc ne pas te fier à ce que tu as pu voir lors de tes oraux car c’est réellement différent pendant l’année. Pour ma part, je rêve déjà de retourner à Nice pour intégrer nos futurs 1eres années comme il se doit.

    Alors viens nous rejoindre et tu verras vraiment les avantages de l’edhec nice! Il manque juste le sable fin blanc…

    Si tu as des questions, n’hésite surtout pas…

    Voili voilou,
    A++

  16. salut

    je s0lene, je suis en filière intercontinentale à l’edhec nice, je suis donc actuellement à New York.
    Je t’écris en réaction à ton commentaire, je comprends parfaitement ton mécontentement. J’étais la première, l’année dernière, à être extrêmement déçue de l’accueil admissible à l’edhec nice! (surtout après avoir passé de supers moments à nantes et à grenoble) pas d’anim’ le soir, presque pas d’admisseurs, et le peu qui étaient là le soir mangeaient entre eux (sauf un ou 2) bref! mais il ne faut pas que tu reste bloquée par cette image. Déjà il faut savoir qu à nice la moitié de la promo est composée d’inters qui partent tous dès le mois de mars : ce qui explique le manque de dynamisme lors des oraux puisqu’il n’y a quasiment plus personne. Et pour les classiques qui restent, une grande partie part en stage dès juin!
    Bref, pour ce qui est de la filière inter, les films ne sont peut être pas très convaincants mais je peux t’assurer que cela vaut vraiment le coup! Déjà 2 mois passés à New York,au coeur de Manhattan, en plein financial district dans une ville qui te suprend de jours en jours! C’est une experience unique! et les cours sont bien plus interessants encore que ceux de l’edhec!! Bon j’aurais encore des milliers de choses à te raconter notamment la visite du New York Stock Exchange, de l’Euro RSCG Worldwide (#1 advertising), Bloomberg etc. sans parler des nuits !!! Tu ne trouveras pas d’autre école qui te donnera l’opportunité de faire 3 échanges sur 3 continents …. alors réfléchis bien … et viens vivre cette aventure !! 😉

    (et si tu veux plus d’infos, n’hésites pas à m’envoyer un mail)

    Voila, a+

  17. Ah oui je me rappelle de toi ! L’eau chaude ! Un vrai coup de génie, t’a illuminé ma journée. Ta pris ultra-cher de la part des admisseurs mais ca valait le coup.

Laisser un commentaire