Assez méconnu des élèves de classe préparatoire , les magistères d’économie, de finance, d’ingénieur économiste offre une alternative à l’école de pour ceux qui veulent faire de la finance ou de l’économie et se sentent l’envie de poursuivre plutôt dans la voie universitaire après deux ans de bons et loyaux services. 

Seront donc développés dans cet article, la présentation de la filière, les différents magistères existants et accessibles après une ECE ou une ECS ainsi que le processus de recrutement.

I- Qu’est-ce qu’un ?

Le diplômé universitaire du magistère a été créé en 1985 à l’instigation de Monsieur Chevènement pour former des filières d’excellence dans les universités parisiennes, de province mais aussi dans les Ecoles Normales Supérieures. Il existe donc des magistères dans de nombreuses disciplines et différents d’une université à l’autre : assurance, banque, finance, économétrie, mathématiques, physique… Ainsi, si poursuivre en magistère après deux ans de classe préparatoire est chose commune pour nos amis les scientifiques ou littéraires (B/L), cela l’est moins pour les “épiciers”. 

Le Magistère est une formation professionnalisante conjuguant des connaissances fondamentales et une spécialisation, pratiquant une forte sélection tout en gardant un contact étroit avec le milieu professionnel par la mise en place de stages obligatoires et d’années de césure au cours du cursus. 

Il est accessible aux titulaires du bac + 2 – seconde année de licence et classes préparatoires aux grandes écoles essentiellement. Sa durée est de trois annnées au cours desquelles les étudiants acquièrent en parallèles les différents grades universitaires à savoir L3, Master 1, Master 2. Les magistères s’apparentent donc à des formations professionnalisantes niveau Bac + 5 telles que les écoles d’ingénieurs ou de commerce.
Ces formations sont soumises  au respect des principes définis lors de leur création par le Ministère de l’Education Nationale : contrôle préalable de la qualité du programme, finalité professionnelle fortement affirmée, promotions limitées autorisant l’instauration d’un véritable tutorat (plus d’un enseignant permanent pour quatre étudiants !), les classes comportant en moyenne 30 à 40 étudiants… permettant dès lors une certaine souplesse pédagogique et une ouverture vers le monde professionnel : stages, interventions de professionnels (de nombreux cours sont assurés par des professionnels, notamment dans les magistères de finance).

II- Quels magistères pour quelles prépas ?

Magistères accessibles après deux ans d’ECS :

Ingénieur économiste : université Aix-Marseille II (http://www.magistere-eco.org/).- Economistes Statisticiens : université Toulouse I (http://www.magistes.cict.fr/).

Magistères accessibles aux ECE comme aux ECS :

Economie et finance internationales : université Bordeaux IV (http://magefi.u-bordeaux4.fr/). – ; Banque, Finance, Assurance : Dauphine (http://mbfa-dauphine.fr/). 
Science de gestion : Dauphine (http://www.magisteredegestion.com/). 
A noter, ce magistère est ouvert aux étudiants admissibles aux trois grandes écoles de commerce : HEC, ESSEC et ESCP.
Banque, Finance : Assas (http://www.mbfassas.com/).- Finance : La Sorbonne (http://www.magisterefinance.fr/).- Economie : La Sorbonne (http://magiseco.univ-paris1.fr/v4/index.php). 

A noter, bonne alternative pour ceux qui n’auraient pas eu l’Ens Cachan car le programme est sensiblement le même et possibilité d’accéder à Cachan en dernière année de magistère ainsi qu’à l’Ensae, l’Ecole d’économie de Paris (master ETE notamment en partenariat avec l’Ecole Polytechnique, APE), l’EHESS…

III – Comment intégrer un magistère ?

L’ dans un magistère se fait après une sélection : dossier, entretien voire examen (cf. magistère de gestion de Dauphine et Banque, Finance d’Assas).Le retrait des dossiers se fait généralement à partir du mois d’avril en ligne sur les différents sites des magistères, le retour étant fixé pour le mois de juin. 

Une étude approfondie du dossier (études antérieures, et de recommandation, CV) permettra de déterminer les candidats retenus pour la seconde phase à savoir, l’oral de séléction. Toutefois, plusieurs cas sont à distinguer dans le processus de sélection. Je donnerai ici les exemples de quatre universités, Assas, Dauphine et enfin La Sorbonne.

Assas : l’admission au magistère Banque, Finance d’Assas comporte trois phases. Une pré-admissibilité sur dossier vous conférant le droit de passer l’examen d’admissibilité. Cet examen prend la forme d’un QCM d’une centaine de questions sur un délais d’1h30. Plusieurs thèmes sont abordés : culture générale (actualité, histoire), culture économique (théories économiques, micro-macroéconomie), logique verbale et mathématique calquée sur les tests ESSEC, mathématiques, anglais (grammaire et anglais financiers) et enfin finance (TRI, EBITDA…). Les candidats retenus à la suite de l’étude de dossier et de l’examen passent alors un entretien de motivation. : ne vous laissez pas déstabiliser par le jury.
Dauphine : l’admission au magistère Banque, Finance, Assurance comporte deux phases. Une admissibilité sur dossier des plus classiques et deux entretiens. Un entretien de motivation en présence du directeur et d’un professeur (généralement d’économétrie ou de mathématiques) ainsi qu’un oral d’anglais d’une durée de 30 mn. Au cours de cet oral, il vous sera demandé de présenter votre projet d’étude en anglais, de lire à voix haute un article tiré du Wall Street Journal, Financial Times… ainsi que de traduire certains passages et enfin de remplir en 5-10 mn un QCM conjuguant grammaire et vocabulaire financier.
Dauphine bis : l’admission au magistère de gestion comporte trois phases. Un remplissage de dossier, un examen et un entretien. L’examen comportant deux parties :  une épreuve de connaissance niveau licence sciences économiques (microéconomie, macroéconomie, mathématiques, statistiques, culture générale) quiprend la forme d’un QCM d’une durée de 25 minutes et une dissertation de culture générale d’une durée de 1h30. A titre d’exemple, voici le sujet tombé en 2009 : D’après vous, quel est le meilleur type de relance pour sortir de la crise, par l’investissement ou par la consommation?
La Sorbonne : l’admission au magistère de Finance ne comporte pas de spécificités particulières. Etude du dossier et entretien de motivation.
La Sorbonne bis : l’admission au magistère de Finance ne comporte pas de spécificités particulières. Etude simple du dossier. Attention toutefois, la majorité des étudiants de ce magistère venant de Cachan, de khâgne B/L et de DEUG d’économie, il est plutôt fortement conseillé aux ECE tentés par ce magistère d’avoir un bon niveau en AEHSC, micro-macroéconomie et mathématiques. 

En bref, pour reprendre les termes de l’AGREMA (Associations Générales des Responsables de Magistères) :

Qu’est-ce qu’un Magistère ?
 
 Un enseignement universitaire de haut niveau.

 Une formation professionnalisante à BAC +5 associant de larges connaissances fondamentales à une spécialisation.

 Une préparation particulièrement adaptée aux études doctorales (BAC+8) pour nombre de Magistères,

 Accessible après une sélection rigoureuse mais intelligente.

 Des liens avec les milieux professionnels et de multiples projets associatifs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.