Classement 2007 des ESC – Le Figaro

Le Figaro Etudiants inaugure sa nouvelle formule en éditant un des Ecoles de .

Avec la nouvelle formule du Figaro étudiant, chaque édition proposera un classement thématique (le palmarès des écoles de commerce le 27/11, un spécial le 12/12, un guide de l’ le 23/1, un palmarès des masters spécialisés le 12/3, un palmarès des MBA le 7/5).

Voici le classement 2007 des par le Figaro:

  • 1
  • 2 ESSEC
  • 3 ESCP-EAP
  • 4 EM LYON
  • 5 EDHEC
  • 6 AUDENCIA
  • 6 ESC GRENOBLE
  • 8 ESC ROUEN
  • 8 EUROMED MARSEILLE
  • 10 REIMS
  • 10 ESC TOULOUSE
  • 12 ESCEM TOURS-POITIERS
  • 13 ESC MONTPELLIER
  • 14 ESC LILLE
  • 15 ESC BORDEAUX
  • 15 CERAM BUSINESS SCHOOL
  • 17 ISC PARIS
  • 18 IESEG LILLE
  • 18 INSEEC PARIS-BORDEAUX
  • 20 ESC CLERMONT
  • 20 ESC DIJON
  • 20 ICN NANCY
  • 23 ESC AMIENS
  • 23 ESC TROYES
  • 23 ESG PARIS
  • 26 ESSCA ANGERS
  • 26 INT MANAGEMENT
  • 28 ESC RENNES
  • 28 IECS STRASBOURG
  • 30 ESC LA ROCHELLE
  • 31 ESDES LYON
  • 32 EM NORMANDIE
  • 32 ESC PAU
  • 34 ESC BRETAGNE BREST
  • 35 ESC CHAMBERY
  • 36 ESC SAINT-ETIENNE
  • 37 NEGOCIA

Méthodologie du classement

Parmi les critères utilisés pour établir ce classement:
Prestige international : rangs obtenus par les différentes écoles dans le classement du Financial Time 2007.
Prestige académique : labels internationaux et nationaux détenues par les écoles.
Attractivité française : ordre des voeux (classement Sigem) et nombre d’élèves de prépa.
Attractivité étrangère : nombre d’étudiants accueillis (séjour d’études et inscriptions directes).
Développement : cumul de trois évolutions (budget groupe, budget école, effectifs sur 3 ans).
Corps professoral : nombre de professeurs et part de professeurs chercheurs.
Recherche : qualité des publications.
Partenaires étrangers : volume et la qualité des accords d’échanges.
Temps passé à l’étranger : temps moyen passé en séjour d’études.
Enseignement pro : nombre de spécialisations.
Stages : temps moyen passé en entreprise par un étudiant.
Réseau entreprises : entreprises partenaires et entreprises présentes sur les forums écoles et autres événements.
Responsabilité sociale : dimension « citoyenne » de l’école.
Egalité des chances : mesures d’ouverture sociale prises par l’école.
Entreprenariat : modalités du cursus favorisant la création d’entreprise.

On en parle sur le forum: Classement des ESC – Le Figaro

Classement 2007 des Ecoles de Commerce par le Figaro (pdf)

Source: Le Figaro

A propos prepa-HEC.org 342 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

2 Commentaires

  1. Tout classement est compliqué à faire. Mais sur celui publié par LE FIGARO je me pose des questions sur les critères et la méthodologie :
    – beaucoup de critères prennent en compte les effectifs : (effectifs de prépas, d’élèves étrangers, de profs etc…). Ceci veut dire clairement qu’on présuppose qu’une école qui a des grandes promos est par définition meilleure qu’une école qui a des petites promos. Est ce la réalité ?… ne vaudrait-il pas mieux prendre en compte les proportions ?

    – l’ordres des voeux au Sigem : j’aimerais bien savoir comment on peut attribuer des points en fonction d’une donnée ordinale qu’on veut donc transformer en donnée continue (faites ça en cours de stats et vous avez zéro !). Par ailleurs n’est pas pris en compte le remplissage d’une école qui est pourtant me semble t il le vrai indice d’attractivité : avec le système du Figaro une école qui a d’excellentes stats dans l’ordre des voeux et qui ne remplit pas est meilleure qu’une école qui remplit !!!! Curieux non ?

    – une école qui se développe très fort serait par nature meilleure qu’une école qui se développe moins vite. Cela peut-être vrai. Mais cela peut-être faux. Et c’est souvent plus faux que vrai. En effet quand une école se développe très vite la qualité a souvent du mal à suivre. D’autre part ce critère cumule trois indices qui sont liés. Donc inopérants.

    – les partenariats étrangers : ici encore on tient compte des volumes. Autrement dit une école qui a 50 accords pour 500 élèves sera notée moins bonne qu’une école qui a 100 accords pour 2000 élèves.. curieux.

    – l’enseignement pro : juger de la qualité d’un enseignement pro en dénombrant le nombre de spécialisations est pour le moins étonnant. Simplement parce qu’une école a 20 spécialisations, elle est jugée meilleure qu’une école qui n’en compte que 10 ? Pourquoi ?

    – réseau entreprises : une école qui a plus de “partenaires” qu’une autre est meilleure. C’est quoi une entreprise “partenaire” ?
    – dimension citoyenne de l’école : mesurée comment ?

    On peut se poser des questions sur la pertinence de la méthode. Et encore davantage quand on lit qu’un “comité scientifique” a été consulté composé de directeurs d’écoles et qu’on s’aperçoit que les seules écoles sur lesquels existent des commentaires détaillés dans le journal sont précisément les écoles de ces directeurs…. de là à penser que….

    Bref cette méthodologie n’est pas très performante…. et donc les résultats sont à mettre à la poubelle.
    >Si en étant étudiant on faisait un tel travail on obtiendrait une note voisine de zéro…

    Donc ne perdons pas de temps à polémiquer sur des résultats fantaisistes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.