La révolution gorbatchevienne : Tranquillité ou rupture ? (2 / 3)

II. Les réformes de Gorbatchev : réponse aux problèmes ou problèmes elles-mêmes ?

A. Première phase de mars 85 à juin 87
1. La Glasnost

Espoir de Gorbatchev de remobiliser la population.

Conquête de la liberté d’expression. « C’est la critique saine des insuffisances, ce n’est pas le torpillage du socialisme et de ses valeurs » disait Gorbatchev.

Problème : la libéralisation de la parole, une fois lancée, n’est plus maîtrisable.

2. Manifestations de cette nouvelle liberté d’expression

Avril 1986 : explosion du réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl (Ukraine), symbole de la dégénérescence et du mauvais état de la technologie soviétique. Le Kremlin donne des infos sur la catastrophe.

Censure sur films, les pièces de théâtre, assouplie puis supprimée en 89

Réhabilitations d’hommes importants qui représentaient des symboles identitaires. Ecrivains de la 1ère génération d’immigrés : V. Nabokov, G. Ivanov.

Suppression de l’interdit qui pesait sur la 3è vague de l’émigration, cad les opposants qui avaient quitté l’URSS dans les années 70. Publication des œuvres de Soljenitsyne, notamment.

3. L’accélération

La 1ère phase de lutte contre le marasme éco est passé par des méthodes qui se situent dans la continuité d’Andropov reposant sur un renouveau de la discipline sociale, sur une politique résolument répressive.

Lutte contre les revenus illégaux

Création d’une commission chargée de contrôler la qualité de la production, la Gosprienka.

Lutte contre l’alcoolisme, fléau national, par hausse du prix de l’alcool, limitation de la prod°, fermeture de débits.

Différenciation des salaires en fonction des rendements

Mais mécontentement de la population par ces mesures brutales

Echec car lutte contre l’alcoolisme a encouragé les prod° illégales de mauvaise qualité, et la pénurie sur des biens de consommation tels autocuiseurs et sucre. Elle a réduit les recettes fiscales de l’Etat.

Les contrôles sur la qualité se sont révélés inefficaces car les prob se situent souvent en amont des entreprises

B. Deuxième phase de juin 87 à juin 89

Réformes économiques dans l’esprit du mémorandum de Novossibirsk. Problématique de la part qui peut être laissée au marché dans l’économie, du compromis à réaliser entre le Plan et le marché.

1. Le centre dirigeant est réformé

Baisse du nombre des Ministères

Gorbatchev s’entoure d’une équipe d’économistes, de sociologues, de politologues au premier rang desquels figuraient Abel Aganbeguian, T. Zaslavskaya…

Création de 6 supers ministères dont le Gosagroprom crée en 86 comme superministère agricole afin de mieux coordonner les décisions, mais supprimé en 89 pour cause de lourdeurs bureaucratiques.

Juillet 87 : réforme du système de la planification ; plan annuel fait par l’entreprise, plan quinquennal fait par le Gosplan.

Effort global de simplification

2. Les axes majeurs de la réforme économique proprement dite

Autonomie: L’entreprise doit devenir un pôle autonome de décision, avec un directeur élu pour 5 ans

Autogestion: Réforme de 87 est destinée à assurer les nouveaux principes d’autonomie comptable et d’autofinancement

Autofinancement: Les entreprises peuvent constituer des sociétés à K mixtes avec des entreprises étrangères : joint-ventures

Par le décret du 24 novembre 86, il est possible d’avoir une participation de capital étranger à hauteur de 49% du K de l’entreprise.

Suppression du monopole d’Etat du commerce extérieur en janvier 87 : les entreprises sont autorisées à entrer directement en relations avec des firmes extérieures.

87 : revalorisation des salaires : mettre un terme au nivellement par le bas.

Gorbatchev est dans l’hésitation quant à la réforme des prix ; il ne fait pas de libéralisation des prix

Réorganisation du système bancaire : en janvier 88, à partir de la Gosbank, création de 5 banques d’Etat sectorielles dont :

  • la Banque de l’agro industrie
  • la Banque du logement et des équipements sociaux
  • la Banque des relations économiques extérieures
  • la Banque de l’industrie et de la contruction
  • Caisses d’épargne de la population placée en 90 sous la dépendance de la Gosbank

Tentatives du gouvernement d’élargir la sphère d’initiative privée à l’agriculture

La loi du 19 novembre 86 autorise l’exercice à titre privé d’une trentaine d’activités artisanales ou de services, dûment taxés jusqu’à ce que la loi de 88 abaisse les taux prohibitifs.

Encouragement par le système de Contrat-Bail, par lequel une ou plusieurs familles pourraient louer des terres pour 50 ans et disposer entièrement de la prod°. Mais autorités locales freinent sa mise en œuvre.

Octobre 87 : droit pour les citoyens de constituer des coopératives d’au moins 3 salariés échappant à la planification pour certains indicateurs des prix.

C. Rapports économiques avec l’extérieur : changements ou continuité

Question du rouble, enjeu de l’équilibre de la balance commerciale, de rentrées de devises pour moderniser.
Le rouble est non convertible depuis 1928.

Ventes aux enchères de devises pour les entreprises à partir de 89.

90 : la détention de devises convertibles a été autorisée, pour contourner l’obstacle de la non-convertibilité du rouble. Mais s’accompagne d’une hausse des prix.

Lire la suite de la fiche « La révolution gorbatchevienne » 3 / 3)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire