Fiche sur les pays en développement et la notion de développement.

Les pays en développement dans l’économie contemporaine : un groupe hétérogène

2/3 de la population mondiale vit en dessous du seuil de pauvreté

de l’ONU distingue trois groupes de pays :

  • Pays industriels
  • Pays en transition
  • Pays en développement :
    • Pays les moins avancés
    • Pays émergents

Banque mondiale réalise une classification des pays par ordre de revenu :

  • Pays à revenu élevé (PIB par habitant > 9206$)
  • Pays à revenu intermédiaire
  • Pays à faible revenu (PIB par habitant < 745$)

Les performances économiques des pays en développements : des bilans inégaux

2001 : croissance industrielle des PED est de 2.1% contre 1% pour les PI

Au cours des 90’s : croissance annuelle moyenne des PED est de 4.3% contre 2% pour les PI ; existence d’un certain rattrapage économique

Mais taux de croissance variables : si on exclut la Chine, on passe de 4.3% à 3%

L’insertion des PED dans le commerce mondial

Part des PED dans le commerce mondial :

  • 1948 : 30%
  • 1960 : 20%
  • 2000 : 30%

Fortes disparités :

  • Marginalisation de l’Afrique
  • Forte percée de l’Asie : Chine 4ème exportateur en 2000, Taïwan 10ème, Corée du Sud 12ème, Malaisie 15ème

Evolution de la structure d’exportation : structure des exportations des PED s’est profondément modifiée depuis les années 50 :

  • Baisse de la part des combustibles et des minéraux
  • Hausse de la part des produits agricoles
  • Hausse de la part des produits manufacturés ? 7% en 1963, 66% aujourd’hui

Mais part des PED dans le revenu mondial stagne depuis les 80’s autour de 20% du fait de la détérioration de la balance commerciale (hausse des importations)

Pour les pays dépendant principalement des exportations de produits primaires, recettes d’exploitation liées à l’évolution des cours : instabilité, incitation donc à diversifier leur production dans l’industrie manufacturière

Les PED dans la mondialisation : flux de capitaux et investissements directs étrangers

Années 80 ont marqué une vague de libéralisation et d’ouverture des marchés du Sud : évolution des droits de douane à l’importation des PED :

  • 1985 : 13%
  • 1990 : 10%
  • 2000 : 5%

PED doivent faire face aux crises financières :

  • Flux de capitaux en direction des PED durablement affaiblis par la crise asiatique de 1997
  • Crises financières multiples au cours des dernières années et crise boursière de 2000 : baisse de confiance des investisseurs
  • Flux d’investissements directs étrangers restent massivement concentrés au niveau de la Triade > PED n’en ont accueilli que 19% en 2000 > fortes disparités entre les PED :
    • 10.8% pour l’Asie
    • 6.8% pour l’Amérique latine
    • 0.8% pour l’Afrique

Part du commerce sud-sud qui avait diminué dans les 80’s s’est rétabli autour de 40% des exportations de produits manufacturés des PED en 1999 > nombreuses initiatives entre PED et notamment accords commerciaux (MERCOSUR)

La nécessaire analyse de la structure interne du développement

PNUD publie un rapport annuel sur le développement humain qui s’appuie sur l’IDH

Organisation parle d’une crise du développement dans les années 90 ? en dépit d’une croissance mondiale soutenue, 54 pays en développement (beaucoup en Afrique), ont vu reculer leur revenu moyen, 21 ont vu reculer leur IDH (au cours de la décennie 80, seuls 4 avaient connus ce recul)

Inégalités internes semblent s’être creusés dans les PED au cours de la décennie 90 (seule l’Asie a vu se réduire ses écarts de revenus)

Penser le développement

Théories et politiques du développement des 50’s : recherche d’une alternative au modèle libéral

Théories du développement ont constitué un enjeu idéologique pendant la guerre froide ? influence marxiste et soviétique a été déterminante sur les stratégies de développement de nombreux pays du tiers-monde

Courant Tiers-Mondiste :

  • Economistes tels que Emmanuel, Amin, Prebisch préconisent la stratégie de déconnexion : rupture avec le marché mondial
  • Dépendance vis-à-vis des exportations et des IDE ne permet pas d’amorcer une dynamique de développement : meilleure stratégie est celle de substitution aux importations > protectionnisme > cite en exemple le développement des PI qui s’est fait dans un contexte de protectionnisme
  • Remise en cause de ce courant avec l’industrialisation du Japon après la guerre et des NPI : certes ces pays sont protectionnistes mais ils ont aussi fait le choix d’exportations avec un ciblage des secteurs porteurs par la puissance publique, utilisation aussi de la stratégie du dumping
  • Politiques autocentrées ont généralement abouties à des échecs pour plusieurs raisons : dépendance vis-à-vis des machines, insuffisance de la demande interne, choc pétrolier…

L’application des préceptes libéraux aux pays en développement : « le consensus de Washington »

Crise de la dette au début des 80’s : modification du rôle des institutions financières internationales qui vont renforcer le principe de conditionnalité des prêts accordés > plans d’ajustement structurels

Dans le cadre de ces plans, plusieurs réformes économiques sont initiées : libéralisation et ouverture des marchés nationaux, diminution des dépenses publiques, privatisations, suppression de mécanismes de stabilisation des recettes d’exportation des produits primaires par des fonds publics…

Idée : ouverture au commerce international permettra d’obtenir la spécialisation productive optimale pour l’économie mondiale et la diminution de l’interventionnisme améliorera la réallocation des ressources

Préconisation de la stabilité monétaire et de l’ouverture aux IDE > pour attirer les IDE, les PED doivent procéder à des réformes institutionnelles, financer le développement d’infrastructures, intégrer des zones de libre-échange…

La croissance endogène, une nouvelle approche théorique du développement

Place le capital humain au cœur de l’analyse

Romer et Lucas : réintègrent le progrès technique dans la croissance en considérant qu’il est directement déterminé par le comportement des agents

Rôle de l’Etat est essentiel pour inciter les agents à innover et à investir dans le progrès technique

Importance des transferts de technologie et des IDE pour les PED

Les échecs des politiques d’ajustement et la critique du consensus de Washington

Bilan des plans d’ajustement structurels de plus en plus critiqué dans la deuxième moitié des 90’s : progrès économiques apparaissent faibles alors que pauvreté et inégalités internes augmentent

Fortes critiques vis-à-vis du FMI :

  • Intervention du FMI dans la crise asiatique très critiquée ; elle avait été conditionnée des réformes tellement strictes (hausse des impôts, fermeture d’établissements financiers, restructuration du système bancaire, démantèlement des monopoles…) que certains pays avaient refusé l’aide du FMI (Malaisie)
  • Scandale du détournement des fonds accordés à la Russie pour soutenir le programme de réformes économiques
  • Réforme de ces institutions :

    • Banque Mondiale insiste désormais sur l’importance d’un cadre institutionnel et de compétences administratives solides pour supporter le coût économique et politique des réformes
    • FMI cherche à accroître sa fonction de système financier avec l’identification des risques, la transparence et la lutte contre la corruption : son rôle est aujourd’hui essentiel pour la stabilité du SFI

    L’apport de la nouvelle microéconomie à l’analyse du développement

    Théorie de l’information imparfaite

    Courant « institutionnaliste » ? rôle des institutions dans la mise en place d’un environnement favorable ? cependant, difficile d’expérimenter les réformes à engager sur ce terrain

    L’approche qualitative du développement, une avancée de l’éthique en économie

    Modèles de développement des 50’s étaient des modèles de croissance

    Aujourd’hui, on considère qu’il peut y avoir croissance sans développement

    Question du lien entre développement et justice sociale

    A. Sen : la croissance économique doit seulement être le moyen de répondre à des valeurs plus fondamentales et notamment à la réduction de la pauvreté et à une distribution plus égalitaire > c’est la structure de la croissance plus que son rythme qui est important

    Quelques enjeux majeurs pour le développement

    La faim dans les pays en développement

    • Selon le FAO, 800 millions de personnes souffrent de sous-alimentation chronique dont les 2/3 en Asie Pacifique
    • Dans certains PED (notamment Inde), révolution verte a permis d’accroître la production agricole <> environnement ? (OGM…)
    • Faim s’explique plus par des problèmes d’accès à la nourriture que par des problèmes de production > famine touche les populations victimes de la désorganisation politique de leur pays qui enraye le mécanisme de régulation et d’assistance ; critiques vis-à-vis de l’aide alimentaire

    Les termes de l’échange : un enjeu essentiel pour les PED

    Débat sur la détérioration des termes de l’échange : étude de Prebisch et Singer a lancé le débat au début des 50’s : chute des prix des produits primaires depuis le 19ème a été supérieure) celle des produits manufacturés ? enjeu théorique important car il s’agît d’expliquer la persistance du sous-développement

    Plusieurs raisons ont été avancées pour expliquer cette dégradation :

    • Hausse des salaires dans les PI en raison des gains de productivité tandis que les salaires des PED restent faibles
    • Progrès dans les techniques agricoles ou d’extraction minière qui font chuter les prix
    • Fabrication par l’industrie de produits de substitution aux matières premières naturelles
    • Faible élasticité de la demande mondiale de produits primaires (celle-ci n’augmente pas avec le revenu, loi d’Engel)

    Nouvel enjeu dans le débat sur la dégradation des termes de l’échange : évolution du rapport entre produits manufacturés exportés par les PED et ceux exportés par les PI

    La dette des PED

    Crise de la dette des 80’s : taux de prêts étant variables, la hausse des taux d’intérêt au début des 80’s a entraîné un doublement du poids de la dette

    Crise de la dette a suscité des initiatives originales :

    • Banques occidentales ont diminué fortement leurs prêts et constitué des provisions, tout en rééchelonnant la dette
    • Plan Brady de 1989 a organisé l’annulation d’une partie de la dette pour les 17 pays les plus endettés en concertation avec les organismes privés

    Aujourd’hui plusieurs pays pauvres n’ont pas bénéficié des accords internationaux sur la dette

    Annulation de la dette des pays les plus pauvres est une des revendications des altermondialistes, mais plusieurs critiques :

    • Que font les dirigeants des sommes économisées ?
    • Risque pour la crédibilité des pays emprunteurs auprès de leur futur créancier

    Endettement des pays en développement a évolué depuis le début des 80’s :

    • Poids de la dette à court terme a augmenté (surtout en Amérique Latine et dans la zone asiatique)
    • Part des créanciers privés s’est également accrue ? dette des pays asiatiques provient essentiellement du secteur privé, celle de l’Amérique Latine est avant tout une dette interne provoquant un fort déficit budgétaire qui pénalise le développement économique de la zone

    La corruption, un frein pour le développement :

    Stagnation de l’aide au développement du fait du manque d’efficacité des fonds accordés et du manque de transparence de leur gestion

    Corruption empêche le bon fonctionnement des institutions publiques et peut décourager les IDE en mettant des barrières à l’entrée

    Le développement durable et les rapports Nord-sud

    Notion de développement durable apparue en 1987 dans le rapport Bruntland

    Notion de développement durable a aujourd’hui dépassé la simple dimension environnementale pour englober la dimension sociale, ainsi que les notions d’éthique, de transparence, d’équilibre dans les relations Nord-Sud et de contrôle démocratique

    Développement de la notion de gouvernance mondiale

    Notion de développement durable a largement été reprise par les institutions internationales :

    • Notion apparaît dans le préambule de l’OMC
    • Commission Européenne publie en 2001 sa stratégie pour le développement durable
    • Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg en 2002 mais poids des intérêts privés trop important pour que des avancées durables soient réalisées

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire