Problématique : quelles sont les raisons qui poussent les entreprises à délocaliser tout ou partie de leur activité et comment les Etats peuvent-ils s’adapter à ce phénomène ?

> Remarque : la problématique aurait pu mettre en avant plus explicitement les conséquences

Introduction

Accroche : Bidermann, entreprise de costume, est la première entreprise française de textile à faire fabriquer à l’étranger en 1973 > délocalisations ne sont pas un phénomène nouveau même si cela s’amplifie

Définition : délocalisation présente trois formes :

  • Changer de lieu une unité de production
  • Recours à la sous-traitance proposée par une société étrangère afin de fournir des biens auparavant fournis localement
  • Création d’une nouvelle unité de production alors qu’elle aurait pu être créée sur le territoire national

Distinguer délocalisations Nord/Sud (les plus médiatisées mais qui représentent un peu moins de 50% des délocalisations) des délocalisations Nord/Nord

remarque : l’introduction aurait pu s’attarder sur ce que comprenait le terme enjeux.

Les délocalisations : un enjeu en termes de rentabilité pour les entreprises qui aboutit à une nouvelle division internationale du travail

La recherche d’une meilleure rentabilité pousse les entreprises à délocaliser

Rapport du cabinet de conseil Alledia à la demande de J.L Borloo expose les 6 raisons données par les chefs d’entreprises pour expliquer les délocalisations

Permet de classer les délocalisations en trois types : délocalisations défensives, offensives et d’accompagnement

Qui aboutit à une nouvelle DIT

Pays développés ne peuvent plus espérer se spécialiser dans la production mais les délocalisations touchent également de plus en plus les activités à forte intensité capitalistique (Inde et Chine)

Déstabilisation de certains pays qui bénéficiaient jusqu’alors de la proximité géographique des pays développés (Mexique)

L’enjeu pour les pays est donc de se positionner favorablement au sein de cette nouvelle DIT. Pour les PED, c’est un enjeu en terme de développement, pour les pays développés, c’est un enjeu en terme d’accompagnement des délocalisations et de renforcement des secteurs compétitifs.

Les délocalisations : enjeu pour le développement des PED

La volonté pour les PED d’attirer les délocalisations

Exemple de la Thaïlande :

Coût du travail inférieur (55F en France en 1993 contre 3.5F en Thaïlande)

Main d’œuvre de plus en plus qualifiée dans certains secteurs

Flexibilité du travail

Politiques incitatives (tarification douanières avantageuses, appels d’offre avec répertoire des secteurs clés d’investissement privilégiés, politique fiscale avantageuse, développement des infrastructures)

Remarque : il faudrait intégrer quelques théories du développement et ne pas baser toute la sous-partie sur un exemple

L’importance de l’intégration des entreprises délocalisées dans l’économie locale

Transfert de technologie uniquement si les salariés et les entreprises du pays peuvent s’approprier la technologie

Nécessité de liens entre entreprises délocalisées et entreprises locales (Chine)

Opposition entre l’Asie et l’Afrique sur ce point ? l’Asie profite des délocalisations et pas l’Afrique

Délocalisations sont un facteur de développement, notamment rattrapage au niveau des salaires (théorème de Stolper-Samuelson) > en Thaïlande, salaire horaire de 3.5F en 1993, de 23F en 2005

La nécessité pour les pays développés d’accompagner les délocalisations et de se renforcer dans les secteurs où ils sont compétitifs

Soutenir les salariés et les territoires pour limiter les effets de la délocalisation

Les salariés > est au cœur des enjeux des délocalisations

Soutenir avant : améliorer l’employabilité et favoriser la mobilité

Soutenir après : ambiguïté du code du travail ? article L 321-4-1 stipule qu’il est obligatoire pour l’entreprise de chercher un reclassement sans limitation géographique s’il n’est pas possible de trouver un reclassement proche ? est-ce légale de proposer à un salarié de suivre l’entreprise dans le pays où elle délocalise pour un salaire divisé par 10 ? (Lycos et IBM)

Remarque : insister davantage sur l’enjeu de l’emploi qui est ce pourquoi les délocalisations sont médiatisées

Les territoires

Certaines zones particulièrement touchées

Reconversion industrielle

Appui aux créations d’entreprises

Cependant, délocalisations permettent de conserver la part de la production où le pays est compétitif : Avantages comparatifs de Ricardo

Favoriser l’activité productive

Dans le but d’éviter certaines délocalisations et d’attirer les délocalisations Nord/Nord

Supprimer des incitations aux délocalisations (main d’œuvre plus flexible, favoriser l’entreprenariat)

Renforcer les avantages comparatifs du pays pour améliorer l’attractivité du territoire et la compétitivité (infrastructures, environnement juridique…)

Organiser et soutenir les filières dans une logique d’innovation (renforcement de la RD, aider l’innovation, favoriser l’économie en réseau)

Conclusion

Ouverture : comment conserver malgré tout un développement socialement et environnementalement exigeant ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire