La maîtrise de la , grande tradition de l’enseignement français, est une des clés pour réussir les concours d’ à la fin de la classe préparatoire. Celle-ci est en effet largement présente : , histoire et géographie économiques, analyse économique et historique des sociétés contemporaines mais aussi exercices de rédaction en langues vivantes.

Méthode dissertation: problématiser le sujet
Même si cet exercice requiert de nombreuses connaissances, il est possible d’accéder rapidement à des résultats forts honorables en respectant un certain nombre de règles.


En route pour la dissertation – étape 2 :
Problématiser le sujet


Nous avons vu la semaine dernière, dans l’étape précédente, les principes généraux de construction d’une dissertation. Cela nous avait permis d’insister sur l’importance d’organiser sa réflexion autour d’une problématique et d’un plan clair et judicieux. Ces deux aspects sont primordiaux pour réussir sa dissertation. Je vais par cet article vous proposer un certain nombre de méthodes pour vous en sortir devant votre sujet, à vous ensuite de les tester et d’adopter celles qui vous conviennent le mieux !

Cerner le sujet et faire fourmiller ses idées

Le sujet vient d’être distribué. Une grande partie de l’épreuve va se passer sur votre brouillon. En règle générale, on considère qu’il faut 15 minutes pour rédiger une page, soit 1h pour rédiger une copie double. Garder 2h15 à 2h30 pour la rédaction et 1h30 à 1h45 sur son brouillon semble donc être une répartition du temps permettant de garder une certaine marge de sécurité partant du fait qu’il est recommandé sur les sujets de ne pas dépasser 8 pages.

La première étape, et la plus importante puisque c’est d’elle que va dépendre le contenu de votre dissertation est la mobilisation des connaissances par rapport au sujet. Je vous conseille d’y passer au minimum 30 minutes pour ne rien oublier. Plusieurs techniques sont utilisables :

  • Le fonctionnement en étoile : définir les termes du sujet, noter ce à quoi ils vous font penser, repartir de ces idées pour trouver de nouvelles idées…
  • La réflexion thématique : à partir des termes du sujet, égrener les différentes thématiques suivantes et noter à chaque fois les idées qui vous passent par la tête : économique, social, historique, politique, technique, culturel, institutionnel, juridique, sécurité, esthétique, scientifique, écologique, religieux…
  • La QQCCOQP ⇒ quoi, qui, comment, combien, où, quand, pourquoi, il vous faut alors noter les réponses qui vous viennent lorsque vous vous posez ses questions.

Il est évidemment possible de combiner plusieurs de ces méthodes. L’important à cette étape de la réflexion est de ne pas vous freiner et de vraiment écrire tout ce à quoi vous pensez, même si cela vous semble ridicule. À ce stade de la mobilisation de vos connaissances, vous devriez ainsi voir apparaître sur votre feuille les éléments suivants (en plus ou moins grand nombre suivant la matière où vous vous trouvez et suivant le sujet) :

  • Des événements historiques ;
  • Des dates clés ;
  • Des personnages clés ;
  • Des théories ;
  • Des exemples pris dans l’actualité ;
  • Des réflexions, remarques personnelles ;
  • Des anecdotes qui pourront servir d’exemple ;
  • Des chiffres clés ;
  • Des citations ;
  • Des questions.

Problématiser

La problématique et le plan sont indissociables dans la mesure où le plan doit répondre à la question que pose la problématique. Par conséquent, il vaut mieux commencer par formuler sa problématique avant de s’intéresser à son plan. Comme son nom l’indique, une problématique problématise un sujet, c’est-à-dire qu’elle doit mettre en avant les problèmes que pose le sujet. La formulation de votre problématique permet donc d’évaluer votre compréhension du sujet (mais aussi de déceler rapidement les hors-sujet). La problématique va servir de fil conducteur à votre devoir. L’élaboration de la problématique va donc nécessiter plusieurs étapes :

  • Délimiter le sujet dans le temps et l’espace, analyser pour cela attentivement le sujet et soyez sensibles à tous les indices : par exemple, l’ des termes CEE, Union Européenne ou Construction européenne vous donne des limites chronologiques très différentes ! De la même manière Union Européenne et Europe ou encore États-Unis et Amérique ne renvoient pas aux mêmes espaces.
  • Définir clairement et précisément les mots clés du sujet
  • Mettre en relation les mots clés du sujet
    ⇨ Ces deux étapes vous permettent de compléter votre « brainstorming »

  • Relire l’ensemble des éléments que vous avez écrit dans votre brainstorming.

Trucs et astuces pour la dissertation

  • Lorsque le sujet met en relation 2 termes à l’aide de la conjonction « et », ne pas oublier d’étudier les interactions dans les 2 sens.
  • Lorsque le sujet ne se compose que d’un mot (cela arrive parfois en culture générale), cherchez à déterminer les différents sens et interprétations que peut prendre ce mot.
  • Si le sujet est déjà formulé sous forme de question, il est conseillé de reformuler cette question tout en prenant garde de bien en conserver toutes les dimensions.
  • Le terme enjeu signifie littéralement : ce qui est en jeu, c’est-à-dire ce qu’il y a à gagner et ce qu’il y a à perdre, ce terme peut être très utile pour formuler une problématique. D’une manière générale, tous les termes permettant d’introduire une balance, une réflexion comparant 2 points de vue facilite la formulation de problématiques efficaces. Vous pouvez ainsi souvent commencer votre problématique par « Dans quelle mesure … ? » (Petit clin d’œil à mon enseignant d’HGG de classe préparatoire qui m’avait donné cette astuce que j’ai ensuite utilisée abondamment avec succès jusqu’à l’obtention de l’agrégation) ou par Peut-on… (cette formulation est très utile en CG car elle permet de distinguer le pouvoir au sens de capacité – können allemand – et le pouvoir au sens d’avoir le droit – dürfen allemand).
  • Demandez-vous toujours ce qui a amené le jury à vous poser cette question.

Votre problématique est une et une seule question : elle se termine donc par un point d’interrogation et ne se compose que d’une seule phrase.

Rendez-vous lundi prochain pour notre troisième étape sur la route de la dissertation afin de réfléchir au plan et à la bonne utilisation du plan détaillé.

5 Commentaires

  1. Merci pour ce fabuleux travail qu’en tant qu’enseignante, j’applaudis chaleureusement. Un bel exemple de rigueur intellectuelle à la français avec ce qu’il faut de pédagogie pour que ce soit compréhensible.

Laisser un commentaire