d’ et Economiques en ECS.

Module I : Les mutations de l’économie mondiale du début du XX siècle aux années 1970

Tableau de l’économie mondiale au début du XX

  1. Les sociétés industrielles : technologies et types de croissance, libéralisme et grands flux internationaux, empires coloniaux et hiérarchies de puissance
  2. La France de la Belle Epoque : un pays en retard ?

Ruptures de l’économie mondiale d’une guerre à l’autre (1914-1945)

  1. Bouleversements et fragmentations de l’économie mondiale
  2. Mobilisation économique et rôle de l’Etat : néolibéralisme, dirigisme et planification
  3. La France de l’entre-deux guerres entre croissance et immobilisme

La croissance et ses formes de la guerre à la crise (1945 – début des années soixante dix)

  1. La croissance des pays d’économie libérale. L’exemple de la France des  » Trente Glorieuses »
  2. La croissance du monde socialiste (URSS et pays du CAEM)
  3. La croissance du Tiers monde en recherche du développement
  4. Le monde du début des années soixante dix

Commentaire

Les orientations générales

Ce premier module présente l’histoire économique du XXème siècle jusqu’à la crise des années 1970. Inscrit dans un cadre qui demeure organisé autour des trois parties auxquelles les élèves ont été familiarisés par les programmes du lycée, il présente trois caractéristiques :

  1. une entrée fortement thématique qui met en débat la notion d’internationalisation préparant ensuite une étude de la mondialisation contemporaine
  2. la prise en compte permanente de l’environnement politique dans le cadre d’une discipline qui se situe d’abord dans l’historicité, même si les acquis de l’analyse et des théories économiques sont de nature à apporter des éclairages utiles
  3. la présence constante de la France dont l’originalité économique doit être sans cesse soulignée

Les composantes historiques

  1. on part d’un tableau de l’économie mondiale qui permet de donner une profondeur historique et une ouverture sur le XIXème . Il s’agit d’engager une réflexion problématique autour d’une organisation de l’internationalisation qui tend à se multipolariser dans le cadre d’un libéralisme dont on étudie les contestations notamment sociales. L’étude de la France permet de s’interroger sur un type de développement où la place du politique est plus centrale qu’ailleurs…
  2. l’époque de l’entre-deux guerres est centrée d’abord sur l’étude des ruptures de l’économie mondiale liées aux guerres et à la crise. On met en évidence les difficultés des échanges internationaux, le protectionnisme et la tendance à la formation des blocs. Guerre et crise conduisent à la mobilisation économique qui place l’Etat au centre de l’économie. Les trois formes d’action économique et leurs fondements théoriques (en particulier le keynesianisme) sont étudiées à partir de l’étude du cas des Etats-Unis, de l’Allemagne nazie et de l’URSS. L’étude de la France, dont la croissance de la première moitié du XXème a fait l’objet d’importants débats, partira des acquis de la classe de première.
  3. Les années de croissance de 1945 au début des années 1970 sont étudiées dans un contexte où la guerre froide joue un rôle majeur. Pour les pays socialistes, l’étude est centrée sur l’URSS et le CAEM, l’organisation centralisée de l’économie et la  » Division socialiste du travail ». Pour le Tiers-monde, on s’intéressera à l’idée de  » modèle de développement » et ses racines historiques.

La conclusion, construite autour de l’étude des grands flux, permet de mettre en exergue une hiérarchie mondiale et de réfléchir sur la nature de l’internationalisation.

Module II : La mondialisation : genese, acteurs et enjeux

Genese de la mondialisation

  1. crise et restructuration de l’économie mondiale des années 1970 aux années 2000 : analyse historique et géopolitique
  2. la mondialisation : les mutations technologiques et structurelles. Les aspects géo-économiques : la place des Etats et des institutions internationales
  3. le nouveau visage de l’économie et de la société francaises dans le dernier quart du XXème siècle

Les acteurs de la mondialisation

  1. Les hommes : les mutations démographiques. Croissance urbaine et métropolisation
  2. Les entreprises : des structures et des hommes ; stratégies et territoires des entreprises dans le cadre de la nouvelle division internationale du travail

Les enjeux de la mondialisation

  1. Enjeux énergétiques et alimentaires, sécurités quantitative et sanitaire
  2. Risques et développement durable. La question de l’eau.
  3. Débats et alternatives : alter et anti-mondialisation

Conclusion : la carte du monde au début du XXIème siècle

Commentaire

Ce module s’ouvre sur l’étude de la crise de l’ensemble des systèmes dont la croissance a été étudiée. L’aspect politique de ces crises est à considérer. Un chapitre est consacré aux grandes mutations structurelles (dérégulation), à l’impact des nouvelles technologies et aux rôles des Etats, aux formes et aux échelles de gouvernance économique internationales (des états-régions au G7) et des institutions internationales (GATT puis OMC, FMI, banque mondiale).

L’étude des acteurs de la mondialisation, après un chapitre consacré à la démographie, doit accorder une large place à l’étude des entreprises. Celle-ci part de monographies et d’études de cas qui donnent une profondeur historique séculaire, les unes et les autres permettant d’éviter les typologies trop abstraites. Rôle des entrepreneurs d’une part, des partenaires sociaux de l’autre, sont mis en évidence. L’étude des stratégies se place dans le cadre de la nouvelle division internationale du travail, tandis que celle des territoires montre comment les entreprises structurent leur espace en réseaux et organisent leurs relations avec leurs partenaires.

Module III : Géodynamique continentale de l’Europe, de l’Afrique, du proche et moyen Orient.

L’Europe

  1. Identités et diversités en Europe
  2. La construction européenne et ses dynamiques géographiques
  3. Les mutations économiques et sociales et leurs conséquences géographiques dans l’Union Européenne
  4. Géopolitique de l’Europe

L’Afrique, le proche et le moyen orient

  1. Géopolitique de l’ Afrique, du proche et moyen Orient
  2. La diversité culturelle
  3. Les enjeux du développement

Commentaire

L’objectif de ce troisième module est de donner aux étudiants de seconde année des clefs de compréhension et d’analyse des spécificités et de la complexité des situations qui prévalent aujourd’hui en Europe et en Afrique. Dans ce but, l’histoire, la géographie et la géopolitique sont associées pour offrir une lecture synthétique qui rende compte de manière à la fois précise, nuancée et critique d’une réalité mouvante. Pour ce qui est plus particulièrement du Moyen Orient, la relation sera faite avec les problématiques dégagées dans le second module autour de la question du pétrole.

Les étudiants doivent être en mesure à la fois de disserter de manière argumentée sur ces espaces continentaux, y compris dans les perspectives étudiées en première année, d’analyser des documents statistiques et de réaliser des croquis de synthèse simples mais significatifs.
Les dynamiques géographiques en Europe résultent des formes prises par l’intégration économique, sociale et politique, dans un continent dont l’histoire, chargée de ruptures et de divisions, montre aussi les cohérences culturelles.

L’étude géopolitique permet d’en mettre en évidence les conséquences actuelles et d’aborder la place et l’action de l’Europe dans le monde.

L’Europe s’entend à l’échelle d’un continent dont la partie orientale fait partie intégrante. Sa plus petite définition retenue dans le libellé est celle de l’Union Européenne actuelle, uniquement pour ce qui concerne les mutations économiques et sociales.

Les dynamiques africaines demandent, outre la réflexion attendue sur les effets de la récente colonisation et décolonisation dans la structuration des Etats et Nations, une mise en perspective qui tienne compte aussi de la diversité et de l’ancienneté des cultures qui se répartissent sur un continent dont l’importance des ressources est un des grands enjeux géopolitiques du XXIème? la présence du Proche et du Moyen-Orient permet en outre de mettre en évidence de manière plus complète les composantes et la problématique du développement.

Dès lors, les implications des Etats et des populations apparaissent dans le processus du développement sous la double contrainte de l’influence des puissances régionales et des interventions extérieures.

Module IV : Geodynamique continentale de l’Amérique et de l’ Asie

Les Amériques

  1. la construction des territoires et les grandes aires culturelles
  2. centres et périphéries continentales
  3. l’Amérique latine entre développement, indépendances et dépendances
  4. Les Etats-Unis : économie et société ; des Amériques au monde

L’Asie

  1. Culture, économie et société des trois puissances du monde asiatique : l’Inde, la Chine, le Japon
  2. Géopolitique d’un continent multipolaire
  3. Les espaces asiatiques dans la mondialisation

Commentaire

L’histoire dans sa dimension la plus large des civilisations, la géographie et la géopolitique viennent rappeler comment ces espaces continentaux à l’identité forte connaissent, de manière récente ou plus ancienne, l’expansion du monde occidental qui confronte leurs populations, leurs sociétés et leurs systèmes économiques aux effets d’une ouverture à l’échelle du monde, dont les modalités peuvent leur échapper.

En ce qui concerne le continent américain, l’étude insiste sur les conséquences géopolitiques et géoéconomiques de la confrontation de la puissance de l’ Amérique anglo-saxonne avec les économies de l’ Amérique latine. Le problème de l’intégration régionale et continentale est ainsi posé dans une approche qui met en évidence les centres et les périphéries dans un emboîtement d’échelles qui peut et doit dépasser ici le continent américain.

Pour l’Asie, il a été retenu d’étudier plus spécifiquement l’Inde, la Chine et le Japon, ce qui, du point de vue de la dynamique continentale et de la géopolitique, permet de s’intéresser au sud et à l’est du continent au sens large. Leur insertion dans l’espace mondial trouve ici de fortes résonances à la fois dans la dimension historique du XXème et dans les enjeux géoéconomiques et géopolitiques du monde contemporain (modules 1 et 2).

Les modules I et II sont étudiés en première année, les modules III et IV sont étudiés en seconde année. Les épreuves des portent sur l’ensemble du programme.

Source : http://www.education.gouv.fr/bo/2004/29/MENS0401377A.htm

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire