Conseils pour les élèves en prépa

Tout d’abord un grand merci à L0ul0u, Jester, Loooks, Pamplemousse et Pomdapi pour leurs conseils.

Ces conseils, destinés à tous les prépationnaires (1A, 2A et cubes), proviennent de témoignages des personnes citées ci-dessus. L’ensemble du document n’est constitué que de citations, parfois écourtées ou parcellaires, les coupes ayant été nécessaires à la réalisation d’une synthèse. Je m’excuse auprès d’eux, car je n’ai pu tout garder et les coupes ont parfois été difficiles. D’autres conseils sur les oraux, grâce au riche témoignage de clementheking, devraient suivre. S’il y a des corrections à apporter ou si d’autres élèves veulent contribuer, peu importe à quel point vous en êtes, ils sont les bienvenus (notamment pour une mise à jour régulière de cet article ou la constitution d’une nouvelle édition l’année prochaine). N’hésitez donc pas à envoyer un MP à Chapeaudepaille sur le forum ou un mail à [email protected]. Sur ce, bonne lecture.

 

Conseils généraux :

  1. « Par définition, la vie est injuste et le concours aussi, donc il faut travailler au maximum pour minimiser la part d’aléatoire »

« Une citation fondatrice, pour commencer : ", Méthode, Rigueur". Ce crédo est vrai, il doit être suivi, et il doit être marqué devant vous, là, sur votre bureau, à côté de vos post-it de courses et les posters de pin-up. »

 

 

  1. « De la discipline. Manger à heure fixe, quoi qu’il arrive, et pitié, ne travaillez pas en mangeant, l’algèbre c’est plutôt indigeste. » On ne le dira jamais assez, mais bien manger, c’est s’assurer aussi un cerveau en état de marche, alors même si vous n’avez pas faim, je vous déconseille fortement de sauter le petit-déjeuner (et là vous dites "Oui Maman L0ul0u" et vous obéissez ;D). Connaissez vos limites de sommeil : il faut bien se connaître pour savoir quand est-ce que l’on approche du point de rupture. Une de mes amies avait besoin de 9h de sommeil par nuit minimum, hé bien elle a réussi à les avoir et elle a eu l’ESSEC sans même avoir besoin de cuber. Le sommeil c’est traitre, souvent le contrecoup, c’est deux jours après, je ne vous conseille pas d’essayer de ne dormir que 3h un jeudi soir si vous avez DS le samedi, quel que soit le nombre d’heures que vous dormirez le vendredi, vous serez HS. »

 

  1. « Travailler régulièrement & gagner du temps. Il faut relire/apprendre tous ses cours de la journée, et ce, attentivement, le soir en rentrant chez soi. Vous gagnerez du temps en révisant votre DS ! … De la même manière, quand on vous donne un DM de maths pour dans 2 semaines, commencez rapidement pour pouvoir aller poser des questions au prof et pour ne pas vous retrouver à le faire du jour au lendemain. Vous êtes pas là pour rigoler, donc économisez votre temps : pas besoin de manger pendant 2 heures devant la télé, etc. Gagner du temps signifie aussi être METHODIQUE. Concentrez-vous sur l'essentiel. »

 

  1. « En règle générale, apprendre à désobéir : si un prof donne un travail qui ne vous semble pas utile, c’est souvent qu’il ne l’est pas. Dans ce cas, ne pas hésiter à s’en dispenser pour faire quelque chose qu’on juge utile, des exos de maths par exemple. Tant pis si c’est au prix d’une mauvaise note, seul le concours compte. Bref, toujours penser concours, et se demander si ce qu’on fait servira une fois qu’on sera devant sa copie. »

 

Conseils de travail :

  1. Prendre son cours. « Il est absolument nécessaire de prendre intégralement son cours. Sur le moment certains détails ne nous paraissent pas forcément utiles. Pourtant, ce sont les détails, les commentaires plus approfondis qui vous permettront de faire la différence lors de vos colles ou dans un paragraphe de dissertation. »

 

  1. Apprendre son cours.

 

  1. « Maîtriser les bases. En AEH comme en culture générale, plus ne veut pas dire mieux. Il faut d’abord parfaitement maîtriser les bases avant de vouloir approfondir. Pour chaque grand thème, vous avez typiquement des théories incontournables (exemple : HOS pour l’internationalisation des économies), des théories « réflexes » que vous pourrez replacer dans vos dissertations. Pour ces grandes théories, une solution : ficher. »

 

  1. « Réviser le cours. Ne tombez pas dans le piège : les manuels servent à réviser le cours pas à l’apprendre. Le cours de votre prof doit rester votre base de travail principale. »

 

  1. Travailler en groupe. « C’est non seulement plus stimulant, mais cela vous force à être plus exigeant avec vous-même, et plus précis dans vos explications. » « Très important : créer un réseau de partage de fiches informatiques entre potes dans la classe, avec des gens en qui tu as confiance. »

 

  1. Les questions qui font débat :
  1. Varier ou pas les sources ? Certains y voient une perte de temps et un risque d’éparpillement, d’autres y voient en enrichissement.

 

  1. Ficher ou ne pas ficher ? Une perte de temps considérable pour les uns, un moyen d’apprendre plus efficacement pour les autres… Difficile de départager, cela dépend beaucoup de vous.

 

 

Conseils par matières :

Maths : « Je parle pour ceux qui visent les parisiennes. Connaître parfaitement son cours, puis bosser les exos de base type MSFA, puis faire des annales. Dans cet ordre là uniquement. Une fois qu’on est prêt à en faire, ne pas hésiter à faire pas mal d’annales en temps limité, c’est avec la pratique qu’on devient efficace et qu’on apprend à gérer son temps, quand sauter une question, etc. S’entrainer à être rigoureux, à faire attention à ce qu’on écrit, à tout passer au crible du doute comme dirait ce vieux René. », « Clairement en S, c’est une matière sûre. Il n’y a que très peu de part d’aléatoire dans la notation. Niveau annales, pour moi, celles d’HEC ne servent à rien tant les sujets sont différents chaque année. Faites des annales EDHEC pour assurer une bonne note à ces maths-ci, ce sont les plus simples pour faire des progrès. » & « Ca peut paraître scolaire d’appendre son cours, mais c’est nécessaire, tant que tu n’as pas l’impression de le maîtriser, revois-le. Bosse également avec le MSFA puis le PGCC. Pour le PGCC, c’est pour vraiment approfondir : exos type concours parfois TRES difficile, à voir quand il ne te reste vraiment plus rien à faire. » « Travail, méthode et rigueur. – Travail. Pas question de rendre un DM incomplet (sauf si même le/la major a bloqué dessus), pas question d'"oublier de faire ses exos". – Méthode, car il faut apprendre/noter/se souvenir des méthodes utilisées pour résoudre chaque genre d'exercice. Les maths ont ceci de particulier en prépa HEC, que, hormis l'épreuve de Maths I HEC, il n'y a pas de difficulté insurmontable pour un élève très préparé. – Rigueur : car vous n'AVEZ PAS LE DROIT d'être flou, que ce soit sur les notations, les conditions d'un théorème etc. »

 

HGG : « Apprendre le cours de son prof, tout le cours de son prof, rien que le cours de son prof. Rien ne sert de se perdre dans des bouquins ou dans la lecture de la presse spécialisée. Ne pas ficher. A la limite, noter le plan sur une fiche bristol à part. », « Prendre de préférence le cours sur PC. A chaque fin de chapitre, j’essayais de faire tenir le cours en 10 à 12 pages Word avec une jolie mise en forme. Très efficace pour réviser. Si tu veux être au top en histoire, achète un ou des bouquins de 2ème année et fiche les (impératif, sinon useless). »

 

CG : « Si le prof distribue des textes et les commente, commencer par lire le texte à fond pour bien le connaître (éventuellement apprendre quelques citations). Ensuite, s’attaquer au commentaire du prof. Eviter de passer trop de temps dessus pendant l’année : ne pas lire de bouquins hors des périodes de vacances, uniquement des extraits distribués par le prof. Pendant les révisions, deux heures par jour, pas plus, pas moins (1 heure sur les textes, 1 heure sur les commentaires).

« Ne pas négliger le cours du prof. […] Pour avoir des références originales, aller au ciné club. »

« – A priori, vos 2 ans d'entrainement de méthode de contraction devraient suffire. Si vous avez des problèmes, alors faites des résumés chez vous dans les mêmes conditions que le concours.

 – Pour les questions d'orthographe et de grammaire : c'est INTOLERABLE d'arriver au concours avec des problèmes aussi idiots !!!

– Pour les questions de vocabulaire : achetez-vous un carnet pour les "contacts" avec des groupes de pages "A", "B", "C" etc.

– Pour les questions de style : lire, lire, lire et enfin, lire beaucoup et souvent. »

« La "Culture Générale" est le fondement de votre réussite en prépa HEC dans les matières littéraires (même en langues étrangères !). Si vous avez des lacunes plus ou moins profondes en arrivant en prépa, vous n'êtes pas éliminé d'office pour autant !!! Il est possible de s'en construire une. Il faut juste le vouloir, et le bon truc avec ça, c'est que c'est plaisant !

Il va s'agir de : lire des livres, et régulièrement ! Dans l'idéal, 1 par semaine. Voir la liste qu’Albireo avait écrite.

Il va encore s'agir de suivre l'actualité. Enfin il va falloir réviser votre culture sur les courants de pensées/littéraires anciens. Bref, coltinez vous le Lagarde et Michard. »

 

Les langues :

« Fais des fiches pour le voc. Pendant toute l’année, je me faisais 1 à 2 pages de Thème anglais/allemand systématique tous les soirs et dès que je voyais une expression ou un mot important, je notais ça dans un document Word avec 2 colonnes. Les fiches distribuées par les profs (vocabulaire, culture, etc.) sont très importantes.

 

LV1 : « Bon, là, bon courage pour l’anglais, clairement de nombreux prépationnaires ont un très bon niveau dans cette langue donc les bonnes notes sont d’autant plus difficiles à obtenir. Il faut se concentrer sur l’essentiel au départ : faire un minimum de fautes de grammaire/construction, et ce aussi bien en thème qu’en rédaction. », « Y aller mollo sur la civi, les thèmes sont souvent très larges et une connaissance superficielle des grands thèmes suffit.»

 

LV2 : « Tout miser sur la grammaire, les structures de base, et les conjugaisons, être absolument béton sur la vingtaine de pièges qui tombent tous les ans. On peut faire un(e) excellent(e) essai/prestation avec des mots simples. », « Sinon, pour l’espagnol, la civi ça sert vraiment beaucoup, d’autant plus que ça a très peu servi cette année, ça risque de servir deux fois plus l’année prochaine. »

 

 

Merci encore à ceux ayant témoigné. Pour toute remarque, question ou témoignage à apporter, vous pouvez m'envoyer un mail à [email protected] ou un MP sur le forum.

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire