Connexion avec un réseau social:

Recherche

La prépa école de commerce

Le business des prépas privées hors contrat

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar watchful » 10/10/2017 08:20

Sans être fataliste, j'ai tendance à penser que les écoles de commerce portent consubstantiellement dans leur modèle ce type de dérives : les frais de scolarité sont (de plus en plus) prohibitifs, et réservent de fait cette filière à une sous-population très aisée. Ce n'est pas la poignée de boursiers mise en avant par les écoles (comme l'étaient les minorités, il y a peu encore, dans les universités américaines qui niaient les discriminations dont elles étaient coupables) qui changera ce triste constat.

Pour certains, cette sous-population aisée et prête à tout pour ses rejetons est un formidable filon : "vendons du rêve, il y en aura pour payer". C'est pour cela que prospèrent des instituts en tous genres, qui facturent la scolarité et/ou des cours particuliers à des tarifs déments . Cette dérive n'existe pas dans les prépas scientifiques ou littéraires : les écoles sont généralement gratuites et les familles ne sont pas prêtes à sortir la carte gold à tout bout de champ.

Pour attirer le chaland, tous les moyens sont bons : doubles labels trompeurs, sur-représentation des cubes noyés dans les stats et, comme tu l'évoques, incitation à concourir dans des filières considérées plus faciles (certaines de ces officines poussent le culot jusqu'à suggérer cette combine sur leur site internet!!).

Inutile de cultiver une rancoeur funeste : on ne transforme pas un âne en cheval de course, même avec un compte en banque bien fourni. Je persiste à penser que les écoles les plus exigeantes parviennent à repérer les meilleurs, et que ces distorsions dans l'égalité des candidats ne jouent qu'un rôle marginal dans la sincérité des résultats.

Si tu travailles avec sérieux et régularité pendant 2 ans, même en provenant d'une prépa modeste et sans tenter de sinistres magouilles, tu seras récompensé(e) en décrochant une école de qualité.
watchful
Intern
 
Messages: 69
Enregistré le: 07/06/2016 14:49
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar gibrit » 10/10/2017 08:30

Bonjour,
Vous parlez des Ece, mais une hors contrat a ouvert une ECT il y a 2 ans. Combien d'élèves viennent ou viendront vraiment de STMG ?
En même temps, Macron n'a-t-il pas donné des cours à IPESUP ? Fillon était pour le développement des écoles hors contrat avec ses partenaires de sens commun...
D'anciens cadres sup ouvrent en hors contrat des classes maternelles Montessori à 8000 euros l'année et ont plein de clients. Une preparation sciences po réputée a ouvert un lycée à Versailles.
Les parents, indépendamment de leurs idées politiques, sont prêts à tout pour la réussite de leurs enfants et je n'entends pas beaucoup de voix pour défendre l'école publique ...
Du coup, l'éducation devient un business extrêmement rentable. Qui veut vraiment remettre en cause ce business, dans les faits ?
Je suis consciente d'être hors sujet, mais pour le superieur, pourquoi ça marche pour les ecoles de commerce, bien moins pour les ecoles d'ingenieurs ?
J'aimerais etre aussi optimiste que Watchful dans ses propos sur les ânes et les chevaux de course ...
gibrit
Senior Associate
 
Messages: 4548
Enregistré le: 25/02/2009 15:11
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Parents d'élèves
Vault group
Modérateurs globaux

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar Anowser » 11/10/2017 00:00

hello
malheureusement ce que tu dis a déjà été dis des centaines et des centaines de fois
apres en avoir discuté avec un prof de prepa hc il semble qu’il y ait un vide dans la loi à ce propos et que ça soit’ pas tout à fait illégal
a savoir qu’en ecole de commerce ceux qui font ça sont très vite remarqué et mal vus, personne n’est dupe et surtout pas ceux qui ont joué le jeu
malheureusement il est difficile d’empecher ce genre de pratique (rien n’empeche de passe en ecsndkdat libre) et ça reste la libre appréciation de la bce/ecricome
et je suis de ceux qui soutiennent largement l’éducation publique face au privée qui est une offense meme a la meritocratie
d’ailleurs kirito a raison de soulever la pub qu’a maladroitement fait MP à ce genre de pratique ...
Anowser
Regular
 
Messages: 198
Enregistré le: 24/01/2015 15:38
Localisation: HEC PARIS
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Vault group
ENSAE
HEC
Janson de Sailly - Paris

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar albireo » 21/10/2017 01:27

Hello,

Le problème n'est pas nouveau, mais il est aggravé par le fait que les écoles refusent de mettre en place des quotas par filières comme dans les écoles d'ingés. Par exemple on sait que le concours de l'X est plus facile à décrocher en PCSI qu'en MPSI quand on n'est pas naturellement une brute en maths - du coup pour éviter la fuite en PCSI le nombre de place au concours est inférieur (130 contre 180). On obtient ainsi un certain rééquilibrage des chances à la sortie - les candidats qui seraient tentés de "gruger" en passant par la filière PT (l'équivalent des ECT chez nous) n'ont que 11 places par exemple.

Il suffirait de mettre en place un système équivalent pour les écoles de co - par exemple 220 places à HEC pour les ECS, 130 pour les ECE, 30 pour les khagneux-technos...

A mon sens l'idéal serait de ne garder qu'une voie d'accès - parce que quand on assume une logique de concours le minimum d'équité est que tous les candidats soient sélectionnés sur les mêmes épreuves.
Avatar de l’utilisateur
albireo
Associate
 
Messages: 1720
Enregistré le: 27/12/2010 21:21
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Saint Louis - Paris
HEC
Vault group

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar Kirito » 22/10/2017 15:55

albireo a écrit:les candidats qui seraient tentés de "gruger" en passant par la filière PT (l'équivalent des ECT chez nous) n'ont que 11 places par exemple.

Tout en étant d'accord avec ce que tu as dit, je trouve néanmoins que c'est aller un peu vite que de mettre sur le même plan la filière PT qui recrute après un bac S et la filière ECT qui recrute des technos. Comparer les TSI avec les ECT est plus juste à mon sens déjà, mais je ne sais pas si des S se reconvertissent dans cette filière
Avatar de l’utilisateur
Kirito
Junior
 
Messages: 142
Enregistré le: 27/11/2014 19:15
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Janson de Sailly - Paris

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar grenadine95 » 25/10/2017 17:11

Bon, la comparaison est boiteuse pour ne pas dire plus, en effet.

Les PT sont recrutés sur bac S et non bac techno. De plus avec 11 places aux concours pour env. 2800 candidats et plus de 400 places au total. Il n'y a pas de quoi hurler aux loups.....sachant que la fac obtient un peu plus de 20 tickets d'entrée à l'X....ce sont des profils SI, très important pour l'industrie. Peut-être moins compétitif en maths mais avec d'autres qualités échappant totalement aux MP.

Quant à juger le niveau de difficulté de l'intégration selon la filière d'origine ... les MP (et non MPSI, sup) ont 180 (100 en info et 80 en SI) places pour env. 8000 candidats. Soit deux filières de recrutement. Les meilleurs en maths étant en info. Le profil des élus est très matheux.

Quant aux PC (et non PCSI), ils ont 130 places pour env. 6000 candidats. Ce qui est certes beaucoup pour une filière en déclin. Mais les MP ne ce seraient pas farcis la physique chimie de PC qu'ils considèrent comme une sous matière. Et un bon ingénieur est un bon physicien.

N'oublions pas la filière PSI. Filière qui monte avec 57 places pour env. 6000 candidats. Profil des candidats homogène. Maths, physique et SI. La filière la plus équilibrée qui accueille des mpsi, des pcsi et des ptsi.

Depuis cette année, 10 places sont attribuées aux BCPST. Et oui, il y a des besoins en bio de haut niveau.

Si l'X recrute des profils différents ce n'est pas pour le plaisir d'offrir des places faciles aux grugeurs mais parce que les entreprises demandent des profils compétitifs dans des domaines variés.

L'X ne choisit que la crème des élèves...pas de cadeaux...et chacun peut y prétendre selon ses qualités et son mérite.
grenadine95
Specialist
 
Messages: 341
Enregistré le: 04/12/2015 08:27
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Vault group

Re: Le business des prépas privées hors contrat

Messagepar YNK » 25/10/2017 21:55

grenadine95 a écrit:Depuis cette année, 10 places sont L'X ne choisit que la crème des élèves...pas de cadeaux...et chacun peut y prétendre selon ses qualités et son mérite.


Je crois que c'est exactement ce que dit albireo: l'X sélectionne de façon beaucoup plus juste les élèves que HEC grâce à ce système. La PT n'est pas, grâce à cette sélection, une sous-filière, la "facilité" relative de la filière étant largement compensée par le niveau exigé des élèves pour obtenir les meilleures écoles.
YNK
Junior
 
Messages: 143
Enregistré le: 11/06/2015 09:36
Groupe(s):
Utilisateurs enregistrés
Carnot - Paris
Vault group

Le business des prépas privées hors contratLe business des prépas privées hors contrat

Index du forum Orientation, admission post-bac: prépa HEC - Classe prépa Grandes Ecoles Les prépas - Liste des prépas

Articles en relation: Le business des prépas privées hors contrat

  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


SUP ETUDES: prepa-HEC.org Admission-Parallele.org coach-entretien.com livre.prepa-hec.org Finance-HQ livres prepa