Aujourd’hui, la majorité des établissements propose aux étudiants d’évoluer pendant, au minimum, un semestre à l’étranger.

Lorsqu’on choisit de faire des études dans une école de commerce, il est vivement recommandé de poursuivre une partie de son cursus à l’. Les avantages sont nombreux et ne se limitent pas seulement au perfectionnement d’une langue étrangère. Étudier à l’étranger est souvent synonyme d’enrichissement personnel car l’apprenant peut également découvrir, en immersion, une culture différente de la sienne.

Les étudiants effectuent généralement ces séjours à l’étranger grâce à des partenariats que les écoles signent avec d’autres établissements supérieurs. Souvent regroupées en réseaux, les écoles et universités permettent à leurs étudiants d’étudier aux quatre coins du monde. Même si la qualité des partenaires internationaux est contrastée au sein des formations post-bac, certaines d’entre elles comme l’EPSCI Cergy-Pontoise offrent la possibilité d’étudier dans des universités renommées.

Outre celles du concours Sésame, les écoles en quatre ans possèdent un réel atout car elles forment des managers disposant d’une réelle dimension internationale. La plupart d’entre elles délivrent un double diplôme sanctionnant un séjour académique d’une ou plusieurs années à l’étranger. Après des échanges universitaires et des stages en entreprises, les étudiants maîtrisent souvent plus de deux langues et ont déjà pu expérimenter la vie à l’étranger. Ils développent ainsi un profil international recherché par les employeurs.

Plusieurs étudiants ont d’ailleurs évoqué leur séjour à travers un blog. Ils en profitent pour exprimer leurs opinions et points de vue sur la société qu’ils découvrent. Brieg Lemétayer, qui a suivi le programme Franco-Chinois au CESEM Reims, a par exemple utilisé cet outil pour partager et documenter son expérience dans « l’Empire du Milieu ».

Retour à la page: Choisir son école de commerce post-bac

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire