Oraux HEC – 1ère session

– 1ère session, du 24 au 27 juin

 

Arrivée sur le campus de Jouy-en-Josas après les tests psychotechniques… Des admisseurs enthousiastes, chaleureux, serviables ; bref, que demander de plus ? J’ai beaucoup apprécié le premier soir, open pizza et softs à 5€, le tout dans une ambiance décontractée qui permet de démystifier l’école tant redoutée. Bien que le campus soit en travaux en raison d’une extension prévue dans le cadre du plateau de Saclay, il reste magnifique : nous nous sommes extasiés pendant 1h en visitant l’ensemble des locaux (hall d’accueil, couloirs des , grand hall, couloir d’honneur, etc.), en apercevant pour la première fois la grande arche bleue, le couloir où a été tourné pour la première fois le Slow Motion ou la machine à café du LipDub. La chambre dans laquelle on loge gratuitement durant le séjour est très confortable, rien à redire. Bref, plus concrètement, le détail des épreuves :

 

  •  : l’épreuve tant redoutée, surtout en raison de son aspect très formel auquel certains Douaisiens ou Versaillois semblent ultra-préparés et ne manquent pas de le rappeler 5 minutes avant le début des « hostilités »… 

    Mais finalement tout est question de vivacité, le plus dur pour moi a été le rôle de répondant car le convaincant (« La gratuité est-elle rentable ? ») avait déjà énuméré les arguments les plis pertinents à mon sens… Je l’ai donc seulement repris sur certains arguments discutables et le débat n’a fait que tourner en rond, situation parfois inévitable.

     

    Pas d’inquiétude, le rôle capital (i.e. Le plus pris en compte dans la notation) est celui d’observateur où il est aisé de ne pas trop raconter de bêtises et de montrer au jury qu’on a bien suivi le débat (en effet on dispose de 5 minutes après les 2 débats pour remettre de l’ordre dans ses notes). Mon jury n’a pas eu l’air trop agressif et m’a posé des questions classiques : « Analysez ce débat », « Lequel des deux a paru le plus constructif selon vous ? », « Avez-vous identifié des arguments qui n’ont pas été évoqués ? », « Donnez une note à chacun des candidats ». Le plus important : ne pas retourner sa veste, certains jurys tentent de vous mettre en contradiction (de fins orateurs!) mais ils veulent avant tout vous observer tenir tête (en vous justifiant).

     

    En tant que convaincant, il est important d’avoir une argumentation un minimum structurée (2,3,4 arguments principaux : on peut même aller jusqu’à annoncer son plan) mais ne pas pour autant fonctionner comme en Culture-gé en définissant les termes du sujet.

    Mon sujet était : « Pour réussir, le savoir-faire vaut-il mieux que le savoir ? » et j’estime avoir réalisé une prestation correcte, cependant le débat a tourné en rond une fois de plus, à cause de mon répondant qui voulait absolument remettre en cause ma définition du « savoir-faire », et là n’était pas le principal objectif du débat…

 

  • Allemand LV2 : Texte assez court sur le scandale d’Apple en Allemagne (collecte d’informations des usagers de l’iPhone et l’iPad)… Résumé+commentaire à faire en 7 minutes car le jury veut aborder des questions plus personnelles.Questions : « Pensez-vous que les Allemands sont plus méfiants que les autres Européens vàv des nouvelles technologies ? » (d’une certaine manière oui, à l’Est : la Stasi et sa mainmise sur les nouvelles technologies…)

    Plus personnel : « Y a-t-il des aspects de la culture, de la politique allemande qui suscitent votre attention ? » (j’ai parlé du débat sur le nucléaire).

    Le jury : très sympathique, souriant… Peut-être car nous sommes le premier jour?

     

  • Mathématiques : L’épreuve où j’espérais collecter le plus de points. Le plus gros coefficient également (9).Sur le fond :

     

    Exercice préparé :

    Question de cours : définition d’un espace euclidien

    Puis exercice très classique, algèbre et algèbre linéaire, avec un cas particulier (matrice 3×3, A²=A, projecteur), ensuite un cas général avec démontrer que ||p(x)|| <= ||x|| où p projecteur orthogonal et des questions plus pointues. Je ne connaissais plus l’astuce pour cette fameuse inégalité donc j’ai utilisé une b.o.n. (base orthonormée), méthode qui semble infaillible quand on est à court d’idées.

    Les deux femmes composant le jury sont sympathiques et vérifient les connaissances de base (qu’est-ce qu’un produit scalaire ?)

     

    Exercice sans préparation : j’ai eu plus de difficultés car l’exo mélangeait estimation (question : qu’est-ce qu’un estimateur ?) et extrema sous contrainte linéaire, j’ai mis un instant avant de retrouver la condition nécessaire et suffisante d’un point critique sous contrainte linéaire et je n’ai donc pas pu venir à bout de l’exo… Mais l’essentiel est de montrer qu’on connaît les hypothèses du cours.

     

    Sur la forme : 10 personnes dans la salle, mais on fait rapidement abstraction de ce jeune et ambitieux public. Veiller à préciser dès le début les questions traitées et non traitées. Bien regarder le jury et ne pas hésiter à annoncer oralement la méthode employée pour trouver un résultat, ce qui permet d’aborder une question non traitée (le jury m’a aidé pour une question astucieuse avec l’inégalité de Cauchy Schwarz)

     

  • Anglais LV1 : enregistrement de 5 mn qu’on peut écouter 2 fois sans interruption. Le mien était assez classique : conséquences structurelles de la crise des subprimes et de la dette sur l’économie de Rhode Island… Idem qu’en Lv2, 7 minutes sur l’enregistrement puis le reste concerne le candidat. Questions plutôt déstabilisantes :« Si vous aviez des fonctions gouvernementales et ne pouviez plus rien dépenser en raison d’une dette très importante, que choisiriez-vous de faire : réinsérer les personnes âgées sans diplôme ou insérer les jeunes diplômés sur le marché du travail ? »

    « Si vous aviez le choix d’être une grande personnalité, qui seriez-vous ? »

    « Que pensez-vous de vous -même ? Estimez-vous que vous avez votre place à HEC ? »

    Rester confiant et surtout, spontané !

     

  • Histoire-géographie : l’épreuve que j’estime avoir la mieux réussie. J’ai eu le choix entre :« La Méditerranée depuis 1950, pont ou fossé ? »

    «  L’économie de la France depuis 1960 »

    J’ai préféré le 1er sujet et j’ai fait un plan thématique plutôt bien adapté. Apparemment le jury a apprécié ma prestation, hormis le fait que je n’ai pas mentionné la colonisation (questions sur les dates de la décolonisation au Maghreb et sur le mandat français au Liban). Puis questions dignes d’un jury d’HEC : « Qui a fondé le Club Méditerranée ? », « Quel partenariat unit l’UE et le Maghreb ? » (j’ai répondu le libre-échange, mais ils en attendaient plus apparemment), etc.

     

  • Culture et sciences humaines : épreuve la plus redoutée et la plus difficile, en plus d’une chaleur étouffante (environ 35 degrés dans la salle de préparation). Sujet improbable : « Se méfier des analogies », je n’étais pas à court d’idées et j’estime m’en être bien sorti au vu de la difficulté. Mais le jury était infect, un des deux hommes m’a repris sur ma définition d’ « analogie », me demande des exemples de poèmes utilisant l’analogie (tous ?…), pense me ré-apprendre mon cours de seconde (différence entre une comparaison et une métaphore, définition d’une métonymie), bref, vu les points sur lesquels il me reprend, selon lui un admissible HEC n’est pas un homme cultivé. L’autre homme du jury était plus sympathique, tente d’approfondir les exemples de mon développement (symbolisme chez Kant, les sophistes chez Platon, la photographie et la propagande, etc.). Mais il est important de se rappeler qu’on est noté par rapport à 2 autres candidats qui ont le même sujet, donc ne pas se décourager face à la difficulté des questions.

 

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire