Mes oraux à Euromed Marseille

Mon premier sera donc celui d’ .

Après 6h30 de TGV, une équipe de l’école m’attend dans la gare. En effet, je suis arrivée le jour de la grève des transports en commun marseillais, je n’ai donc pas eu à prendre afin de rejoindre les admisseurs. Le premier contact avec la ville de Marseille est plutôt sympa : soleil, vue sur Notre Dame de la Garde et le chauffeur de taxi nous raconte sa ville sur le chemin de l’école. L’école va d’ailleurs bientôt être considérée comme dans le massif protégé des Calanques, autant dire que le cadre est idyllique. A cause de la grève des transports, beaucoup d’admisseurs se retrouvent obligés de faire des navettes entre l’école et la gare, donc il n’y avait pas grand monde pour faire visiter l’école, mais les admisseurs restés sur place étaient vraiment gentils. Après une pause bronzage, wii et pétanque, le repas du soir se fait sur une terrasse dans le quartier de Castellane, quartier où habitent la plupart des Euromédiens. Le repas était quelque peu désorganisé, et en plus l’équipe de France a perdu, mais peu importe, fatiguée, je retrouve de bonne heure mon logeur qui habite donc tout près du restaurant. Le lendemain matin je retrouve les admisseurs à la sortie du métro, visite du couloir des associations plutôt détaillée, déjeuner à la cafét et ensuite préparation aux oraux. Ma feuille de route m’est remise, avec ma salle et heure de passage. Discours du directeur du programme Grande Ecole qui insiste beaucoup sur le développement durable et l’avenir. Durant le temps d’attente, je discute avec d’autres admissibles, affalée dans les canapés de l’école. Après une brève sieste, on m’appelle pour m’amener vers ma salle. Mon jury avait pris un peu de retard mais deux élèves étaient là pour détendre l’atmosphère, et ils ont été très efficaces !

Je n’ai pas eu de questions pièges lors de l’, et je n’ai entendu personne dire que le jury avait essayé de le piéger. Il n’y a pas de CV à remplir au préalable donc le jury demande au candidat de se présenter, éventuellement en lui demandant des précisions. Rien de bien méchant ! A la fin de l’, chaque candidat doit rendre sa feuille de route, faire une photo et remplir un questionnaire de satisfaction.

Etant donné que je suis passé le vendredi après-midi et qu’il n’y avait pas d’oraux le samedi, les élèves avaient décidé de se « détendre ». Tout le monde s’est donc posé au foyer de l’école, certains professeurs payant même leur tournée ! Puis soirée sur la plage du Prophète, peu d’admissibles et beaucoup d’admisseurs, j’ai vraiment adoré ! Si Puis bus de nuit jusqu’au vieux port, pour atterrir dans quelques colocs d’étudiant, pour le coup on était que deux admissibles ! L’ambiance était géniale, j’ai pu parler à plein d’élèves, …

Je suis partie vers Bordeaux le samedi matin (8h de train), en tirant le bilan d’Euromed :

Les plus : cadre idyllique, tous les élèves sont mélangés (post bac et post ), le soleil, l’ambiance

Les moins : l’école est assez loin du centre-ville, pas suffisamment d’admisseurs, ville assez sale

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire