Concours AST 2 : 1 mois entier, des voyages, du stress !

Bonjour à tous, d’abord quelques mots sur moi : Thibault, étudiant en Licence 3 Eco Gestion, je passe cette année les de l’EMLyon, EDHEC, Audencia, Toulouse et .

Je vais vous raconter en détails mes impressions et mon parcours dans les concours sur Titre 2 session 2010. On commence d’abord par les écrits, école après école.

  • Edhec, 13 avril.

La première école pour moi fut l’Edhec. Parmi les trois centres proposés pour le concours ( Lille, Paris, et Nice ), j’ai choisi Nice pour la proximité. Ainsi rendez vous était pris le 13 à 9h pour une épreuve de logique verbale et calculatoire. Je passe la nuit du 12 au 13 chez un ami qui habite sur Nice, que je remercie au passage, et j’arrive le lendemain avec un peu d’avance. Première impression, les locaux : un bâtiment un peu froid mais très beau et moderne avec de larges panneaux de verre fait face à la mer au beau milieu de la célèbre Promenade des Anglais.

J’entre, une pancarte indique la salle dans laquelle je dois me rendre. Quelqu’un est à l’accueil pour nous guider, et nous dire, ô surprise formidable, qu’un petit déjeuner nous attend à l’étage. Je rencontre quelques amis, et nous visitons un peu les lieux avant de nous rendre dans la salle du petit déjeuner. Tout le monde je pense remercie l’Edhec pour cela : croissants, pains au chocolat, au raisin, jus de fruit, café à profusion … Même si le stress montant ne nous permet pas de nous pencher plus avant sur cette collation.

L’épreuve, censée commencer à 9h, commencera bien plus tard, vers 9h45. D’une manière générale, aucun des concours n’a commencé à l’heure, ce qui est largement regrettable, la plupart d’entre nous devant prendre des trains pour le retour !

10h30, fin de l’épreuve verbale : plutôt difficile et surprenante, mais j’ai quand même réussi à me pencher sur toutes les questions, ce qui n’est pas le cas des autres.

11h : épreuve calculatoire, surprenante également, avec il faut l’avouer certaines questions tout simplement mal faites et ambiguës à la fin.

Fin des 11h30, chacun repart chez sois, mais chacun pense surtout aux qui s’annoncent …

  • EM Lyon, 15 avril.

Car en effet, les épreuves se suivent. Le concours Passerelle, que j’ai choisi de ne pas passer, était le 14 avril et prenait toute la journée. C’est donc un rush de 3 jours qu’ont du faire ceux qui présentaient Edhec, Passerelle, et l’EM ! Assez difficile quand il n’y a pas de centres d’examens partout … Encore une fois, mieux vaut habiter Paris : )

Je me rends donc à Lyon le 14 avril dans l’après midi, gentillement accompagné en voiture. L’école est située à Ecully, une sorte de village de vieux en dehors de Lyon. On ne met pas trop de temps pour s’y rendre à partir du centre de Lyon toutefois …

Je conseille aux candidats de dormir comme je l’ai fais au Campanille situé juste en face de l’EM. 100€ nuit + petit déjeuner, chambres confortables, j’ai pu ainsi parler avec d’autres candidats le soir, histoire de se stresser encore plus.

Puis le lendemain 9h m’attendait LA grosse épreuve des AST : le test TAGE MAGE. Il s’agit d’un test de logique de 2 heures où chaque seconde compte, sous forme de QCM, et qui a une importance capitale puisqu’il est utilisé dans le concours de toutes les écoles, excepté Edhec, Escp, Hec.

Gros stress depuis la veille, où je m’étais entrainé encore et toujours pour ce test. J’ai passé une nuit assez chaotique, rêvant sans arrêt que je ratais ce fichu test, que mon réveil ne sonnait pas, et autres mésaventures !

Je me rends donc vers 8h30 devant la salle. Les gens arrivent au fur et à mesure, nous sommes nombreux, les visages sont crispés. Certaines personnes n’avaient pas préparé le test, et s’il est vrai que la préparation ne fait pas gagner beaucoup de points selon moi, elle permet au moins de se familiariser avec l’épreuve.

L’encadrement de l’épreuve est très professionnel, et c’est tant mieux. Le test se déroule dans les règles, et nous allons tous déjeuner à la cafeteria de l’EMLyon. Je revois quelques amis, et nous discutons de la Dissertation, l’autre épreuve de l’EM, qui va avoir lieu l’après midi, une sorte de mix entre une synthèse ( puisque des articles sont donnés avec le sujet ) et une dissertation.

Censée commencer à 13h30, l’épreuve ne commencera qu’à 14h20 : j’ai failli rater mon train à cause de cela, et c’était le dernier de la journée …

  • Tremplin 2, 24 avril.

Tremplin 2, où la seule épreuve que j’ai pu passer dans ma ville. Le concours est composé du Tage Mage, que j’ai déjà passé à Lyon et que je n’ai donc plus à repasser, et d’une épreuve d’anglais.

Rendez vous est donc pris à Euromed, 8h, pour l’épreuve d’anglais. Il s’agit d’un QCM de quatre parties dont le niveau varie. Je ne remercie pas Euromed pour les conditions de passage, avec deux dames qui sont arrivées en retard et qui, comme l’avait prédit une camarade, ont parlé fort durant l’épreuve, ajouté à des personnes de l’école qui entraient et sortaient comme si de rien n’était !

Un point très positif néanmoins était la présence d’étudiants d’Euromed qui étaient là dans un premier pour nous guider vers nos salles ( avouons que c’est mieux que des pancartes pas très claires ) et dans un second temps pour répondre à nos éventuelles questions, là où on ne les a pas vu sur les autres écoles.

  • Toulouse, jusqu’au 17 mai.

Je n’ai pas eu à passer d’épreuve à Toulouse : l’école demande le score du Tage Mage et du TOEIC ( Test d’Anglais ). Vous pouvez passer le Toeic dans n’importe quelle ville et quand bon vous semble, car il y a des sessions un peu partout tout le temps.

Je me suis donc contenté d’envoyer mes scores et de remplir correctement mon dossier.

  • Audencia, 11 mai.

Audencia demande le résultat du Tage Mage et une épreuve de Dissertation assez redoutée puisqu’elle ne dure que … 45 minutes. Des sessions pour cette dissertation sont organisées un peu partout depuis mars, mais comme je fais toujours les choses au dernier moment je me retrouve avec la dernière session disponible : le 11 mai, à Lognes, région parisienne.

Le problème, c’est que le 11 mai est en plein milieu de mes partiels : j’ai une épreuve le 10, une autre le 12, bref c’était cuit si j’en avais eu une le 11. Je cours après mon épreuve pour prendre le train pour Paris, je dors cette nuit là près de la gare de Lyon.

Le lendemain, je pars très en avance car bien que l’épreuve soit à 11h15, Lognes n’est pas la porte à côté : il faut prendre le RER, et on sait que des retards sont possibles. Environ une demi heure de RER ont été nécessaires pour aller à Lognes, mais je conseille de compter plus large.

Lognes, c’est le dernier endroit où l’on penserait passer un concours : pour faire simple il s’agit d’un village de la région parisienne où les maisons se ressemblent toutes, un peu comme un village de playmobiles. Si vous aimez le chinois, il y a plus de restaurants chinois que dans le 13e à Paris.

Comme je suis arrivé en avance, on me prie de patienter dans une salle d’attente, où attend déjà du monde. La salle se remplit petit à petit : nous sommes beaucoup à passer cette épreuve le dernier jour j’ai l’impression …

Stress ici, car certains évoquent leur méthodologie pour cette dissertation, certains révisent on ne sait trop quoi, certains comme moi lisent simplement le journal pour se tenir informés.

Enfin l’épreuve commence, avec du retard mais on s’habitue, et j’arrive à finir à peu près correctement dans les temps impartis. Le sujet : « Suicide au travail : les employeurs ont ils une part de responsabilité ? » Humm, joyeux.

A la sortie et dans le RER beaucoup parlent de l’épreuve, des écoles, c’est assez sympathique, et le contact se fait facilement.

Je garde un bon souvenir de ces écrits, et j’espère qu’ils se sont plutôt bien passés, mais je suis plutôt confiant. J’ai appris hier que j’étais dans toutes les Ecricome, et j’attends les résultats des autres écoles. A bientôt pour les oraux : ) !

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire