EM : une faim de Lyon

Petit à petit, je tente de rattraper mon retard dans mes articles. Donc voilà celui de l’ que j’ai passé ce lundi 22 juin. Et le moins que l’on puisse dire est que l’école est séduisante. Très séduisante.

Tout d’abord, l’accueil est très réussi. Et remarquablement bien organisé. Dès l’arrivée à la gare de Lyon Perrache, une équipe nous prend en charge et nous transporte quasi instantanément à Ecully (ville où se situe l’école). Sur place, discussions avec les élèves de l’EM puis on repart sur Lyon histoire de découvrir un peu la ville et de dîner sur place. Cela offre des rencontres avec d’autres élèves de et permet de poser plein de questions aux élèves de l’EML, tous très enthousiasmés. Elèves responsables également puisqu’ils nous ramènent ensuite tôt dans les résidences qui nous sont destinées (le Drakkar ou le Gallion). Résidences propres et relativement bien équipées, chaque chambre disposant de sa propre douche et de ses toilettes, un vrai luxe après l’internat en .

Le lendemain, les admisseurs viennent nous réveiller délicatement (ou pas d’ailleurs), on se prépare et direction l’école où le traditionnel petit déjeuner est offert et où nous avons droit à un discours de la très… particulière Gudrun Kieffer, responsable de la 1e année. Sont ensuite fournis les horaires des et des de langue.

Entre chaque oral, la prise en charge est là encore niquel, il y a énormément de choses à faire pour se changer les idées et se décontracter (ping-pong, wii sport, PES sur très grand écran, repos au soleil…). Et les admisseurs sont vraiment là pour nous aider, que ce soit pour les navettes de retour ou pour accéder à un ordinateur pour réserver des transports (bon là je raconte un peu ma vie !).

En ce qui concerne les oraux eux-mêmes, l’entretien de Lyon est un peu particulier, puisqu’il est précédé par un exposé de culture générale (mais permettant généralement de faire le Lyon avec l’entretien). Personnellement, j’ai eu « la concurrence peut-elle être loyale ? » et une citation de François Michelin, « Je ne connais personne qui ne soit pas heureux de faire du beau travail ; la joie de tout homme est de réussir quelque chose. » J’ai choisi cette dernière. Ensuite, l’entretien lui-même est assez classique mais il n’y a pas de présentation. A la fin, juste une question assez déstabilisante « pensez-vous avoir réussi votre entretien ? »…

Pour les langues, c’est plus mitigé. Je n’ai pas franchement cartonné en anglais (avec un texte sur les supermarchés à la frontière entre République d’Irlande et Irlande du Nord c’est dur…) mais, surtout, j’ai trouvé le correcteur d’italien déplacé (il m’a arrêté au bout de six minutes pour me dire que je ne parlais vraiment pas bien italien, pour me corriger toutes mes erreux de prononciation ; m’a dit plus tard que je faisais preuve de malhonnêteté intellectuelle…). Ce fut véritablement le seul point noir de mon séjour à Lyon.

Mais malgré cela, l’EM Lyon est véritablement l’école qui m’a le plus enthousiasmé. D’autant plus que leur programme est particulièrement attirant. Et l’esprit et l’ambiance en son sein semblent excellentes. Une très bonne expérience en somme.

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

6 Commentaires

  1. Josquin, je vois que tu as reussi a poster le LipDub partout…!

    Bon je suis tombee sur ce site par hazard, et je rejoins Jeremie en disant que ton commentaire n’est pas genial. Tu peux etre decue par l’EM, mais parle avec des gens autour de toi, et tu veras qu’on est pas les plus mal lotis.

    Voici une autre vision de l’EM pour les futurs admis: Oui les cours de premiere annee sont decevants, surtout ceux de langue mais c’est le cas dans la plupart des ecoles. On le savait en integrant. Les cours deviennet plus interessants en deuxieme annee quand on commence a choisir les electifs en deuxieme annee. Pour l’instant, j’ai quand meme l’impression d’avoir appris enormement de choses pendant la campagne (ce n’est pas que du croutage/bizutage et des soirees, c’est aussi beaucoup d’organisation, de rapports avec les entreprises partenaires, de gestion de budjets…) et avec les assoc, il y en a pour tout les gouts.

    Pour les stages, c’est vrai qu’il n’y a pas bcp d’offres, mais il y en a quand meme quelques unes, et si vous etes motives, vous trouverez. Certains trouvent grace a l’EM (l’Oreal en chine, Valrhona a New York mais aussi quelques stages moins interssants), d’autres en cherchant sur des sites (et certains ont trouve des trucs supers em Australie, Argentine, Canade), en contactant les anciens (stages a Bali, a Singapour, a NY) ou enfin grace aux pistons. En gros il ne faut pas penser que seuls les pistons marchent parce que ce n’est pas vrai.

    Ok les cours de langues sont nuls, mais en rentrant du stage Bachelor, on sera tous builingues…

    Sans vouloir faire de propagande, je vous conseille vraiment l’EM. L’ambiance, les conferences, la campagne (BDE, SKI CLUB, PETIT PAUME et surtout BDA!), les assoc, la ville de Lyon … vous feront oublier la mediocrite des cours de premiere annee…

    A l’anne prochaine!

  2. Pfff parle avec ton vrai nom au moins stp.

    Je crois pas qu’à l’em on ait les pires pour les cours de première année. Va dans d’autres écoles là c’est du vrai foutage de gueule.

    Il y a du vrai dans ce que tu dis, mais tu es aussi assez malhonnete : perso le cours le plus intéressant est PCE, tu apprends vraiement un tas de trucs très concrets et ça met vraiement en situation de cr »ateur de boite quand tu joues le jeu en bossant dessus. Il y a d’autres bons cours en bachelor comme la compta, les prévisions financières, et le droit. le reste je suis d’accord c’est pas que c’est bidon mais soit le cours est mal fait, soit c’est pas trop intéressant.

    Mais pour le reste, sache qu’en première année tu apprends bcp plus par toi meme (vie asso, projets perso) qu’en cours. En deuxième année, tu choisis tes électifs et ils sont très intéressants de l’avis de la plupart des étudiants (sauf certains cours obligatoires qui ne sont pas forcément pipo mais assez durs et peu utiles pour certaines orientations)

    Pour le stage no comment..cétait moyen voir nul ce qu’on a reçu mais la plpart trouve tout seul et la majorité n’a pas forcément un piston meme si ça aide?

    Bref prends toi en main et donne ton nom !

    Jérémie E. (tu m’auras reconnu comme ça)

  3. Ne vous laissez tout de même pas trop impressionner : l’EM c’est vraiment une école de merde…

    Le niveau des cours en Bachelor n’est vraiment pas haut, celui des partiels est pitoyable et les ratrappages sont encore pire…

    C’est vraiment la glande, à part pour les traveaux de groupe.

    Les cours de langues, vous allez tout simplement perdre votre niveau de prépa, heureusement qu’il y a le stage club med à l’étranger de 6 mois à la fin pour le retrouver. Bon, ça peut être un vrai stage si vous avez de bons pistons, mais sinon, en temps de crise et avec le peu d’annonces intéressantes de l’EM, ça sera dur de partir aux states ou en espagne, à moins de ne répondre aux offres de stage de maitre nageur ou masseuse que l’EM nous envoie par mail. Il faut se résigner à payer pour aller amérique latine, ou bien se retrouver avec 25 autres EMiens à Chengdu en Chine…

    Heureusement que le diplôme vaut quelque chose parce que sinon ça serait vraiment la haine d’être à l’Ecole de Merde de Lyon…

    Et vous vous ferez encore plus racketter que nous, puisque l’EM augmente encore ses frais de scolarité^^

  4. Contente de voir que l’EM t’a plu, bien joué les As’teq ! J’espère que ca marchera pour toi.

    PS : C’est cool de voir que la tradition des titres de compte-rendus un peu nazes se perpétue !!

Laisser un commentaire