Oral à l’ESC Toulouse, concours AST2

Mardi: Arrivée

Me voila après 5H de train arrivé en gare de Toulouse Matabiau.Comme prévu, les admisseurs, vêtus de rouge et blanc nous attendent à la sortie de la gare, un stand a même été prévu.L’appel est fait pour vérifier que tous les admissibles attendus sont présents et nous nous mettons en route.

Nous arrivons a l’école qui est composée d un grand bâtiment orange et dont certains locaux ( foyer, assoces, bureau des anciens étudiants) sont excentrés dans le bâtiment voisin du fait d une politique d’agrandissement de l’ .

photo-2083

photo-2113

En arrivant, il suffit de s’inscrire pour le resto et le logement étudiant puis de déposer ses bagages soit à l’école soit directement à notre logement étudiant.

Pour s’occuper en attendant le resto, plusieurs choix  sont offerts: squatter l’espace admissible installé dans le bureau des assoces qui propose des jeux video ( guitar hero) et du ping pong, aller boire un coup au foyer, aller visiter l’école, utiliser les ordis des salles info en libre accès, aller discuter avec le/les étudiants qui nous hébergent/les admisseurs/les admissibles etc

Le rendez-vous est donné à 20H30 devant le foyer pour aller au resto.

Nous partons pour le Gascon, un restaurant assez typiquement basque situé à 10 minutes à pied de l’école.

photo-2145

Le repas en lui même fût très agréable, à part le dessert un peu decevant mais l’ambiance, elle, était au rendez-vous.

Les admisseurs donnent le ton et voila la salle partie pour chanter a tue tete  diverses chansons paillardes (un paillardier est d’ailleurs offert).

Ces chansons paillardes ont un contenu comme qui dirait suggestif qui parait-il n’auraient pas plu a certains admissibles.

La soiree s’est passée a la Bodega, un bar/boite avec une ambiance encore une fois typiquement basque

Mercredi: l’entretien

Nous assistons vers 13H au discours du directeur et à la présentation de l’école et des associations

via un show plutôt réussi des membres du BDE

Certains admissibles sont appelés durant ces différentes présentations. Les autres ont quartier libre et sont appelés plus tard. Un espace admissible avec boissons/friandises/bons conseils est aménagé pour tuer le temps :

photo-20871

On reçoit le pack admissible classique composé d’un tshirt, un stylo et d’autres trucs que j’ai probablement paumé en route.

J’ai pour ma part commencé vers 14H avec les oraux d’Anglais et d’Allemand et j’ai enchainé avec l’entretien, que j’ai terminé vers 17H30. Au final 3H30 qui, dans le feu de l’action, passent aussi vite qu’une heure .

En langues, deux types de sujet sont à envisager : des sujets d’actualités (la crise, Barack Obama etc) sur lesquels les examinateurs attendent les candidats au tournant et des sujets plus légers (les livres, l’influence d’internet etc).

L’entretien quant à lui s’est déroulé en deux fois dix minutes: avant celui-ci les candidats disposent de 20 minutes pour remplir un questionnaire de trois questions dont voici l’intitulé approximatif :

Si vous étiez Ministre du Travail et des Relations Sociales, quelles sont les premières mesures que vous prendriez ? “

Quelles seront les conséquences immédiates de l’instauration de la parité homme/femme dans l’entreprise ? “

L’ forme des pilotes du changement, qu’est ce que cela vous apporte ? ”

Voici le lieu de préparation :

photo-2135

Pour ma part j’ai eu un jury qui ne l’a pas utilisé pour l’entretien et m’a laissé me présenter: on m’a donc posé des questions essentiellement portées sur mon parcours , plutôt atypique,

Après la pause nous avons fait un bref debriefing de la première partie puis nous avons enchaîné sur mes goûts, mes hobbies etc. L’important est alors de montrer qu’on est quelqu’un de passionné et par exemple d’apporter des exemples concrets.

Cette journée s’est terminée, comme la veille, par un resto et une soirée cette fois-ci au Rex, un bar/resto un peu plus branché, avec la même ambiance bon enfant.

Jeudi: le départ

Dernier jour. Je comptais faire une visite guidée mais celles-ci n’ont finalement pas eu lieu du fait d’un manque d’admisseurs disponibles.

Après m’être inscris au pôle chauffeur pour programmer mon départ, j’ai pu tout même visiter un peu la ville grâce à une carte qu’une admisseuse m’a gentiment imprimée.

Je reviens à l’école vers 15H30 et, après l’appel de rigueur, nous partons vers la gare .

Pour conclure, l’accueil admissible fût très bon à part quelques petits accrocs souvent dûs à des admissibles qui par exemple oublient de prévenir de leur arrivée/départ.Des animations initialement prévues n’ont pas eu lieu ( foot, visite guidée etc) du fait de problèmes logistiques, mais tout ce qui a été fait est déjà remarquable.

Grand merci à Diane et Mélodie, les deux étudiantes qui m’ont hébergé, pour leur gentillesse et leur organisation impeccable

.

Budget : 105 euros aller/retour Paris-Toulouse (mieux vaut prendre l’avion en tarif jeune ça revient en fait au même prix) , 12 euros pour les deux nuits passées chez l’étudiant, 2.50 euros pour le pack déjeuner du mercredi, 26 euros pour les deux soirées  soit en tout 145,50 euros

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

5 Commentaires

  1. ok merci

    je pensais qu’il y avait un exposé comme dans certaines écoles

    Bon Courage pour la suite et encore merci pour ton compte-rendu!

  2. Quand je parle des sujets c’est pour les textes que j’ai eu en langue : certains articles sont liés à l’actualité, d’autre sont plus légers .

    Sinon si tu parles de mon questionnaire, le jury ne m’en a pas parlé lors de l’entretien.

  3. Bonjour,

    merci pour ton compte-rendu !!!

    J’ai juste une petite question. pendant l’entretien, je n’ai pas compris à quelle moment, tu as parlé de ton sujet avec ton jury ? Etait-ce dans la première partie, la deuxième, à un autre moment ?

    merci

  4. Merci pour ce compte-rendu.

    On s’aperçoit que l’accueil à Toulouse change peu d’une année sur l’autre (d’un autre côté si ça fonctionne, pourquoi changer une recette qui gagne ?)

Laisser un commentaire