Compte-rendu écrits BCE

Bonjour, je me présente, je suis élève en 2e année au lycée Masséna à Nice et j’ai donc présenté 9 écoles de la qui sont : , ESSEC, (Europe) 😉 , , , , , et . En cette période d’attente, je vais essayer de vous présenter mes impressions ainsi que mon ressenti qui est peut-être proche de celui que vous vivrez, être en train de vivre, ou avez déja vécu.

MATHS : une matière que je comptais parmi mes points forts et je dois dire que je suis assez mitigé, non pas déçu, mais ne sachant pas où me positionner. En effet, les maths EML et EDHEC n’ont rien eu de surprenant, si ce n’est que l’EML a fait un deuxième problème qui abordait des notions à la limite du programme sur les matrices. N’étant pas particulièrement rapide, je les ai toutefois trouvés assez long et n’ai pas pu dépasser 80% du sujet dans les deux cas (je vous dis cela car certains les ont fini, même 5 minutes avant le gong dans ma salle). C’est une toute autre histoire, en revanche, pour les maths HEC, maths II et maths ESSEC :

– HEC était très délicat, selon moi, et j’ai choisi de m’arracher sur chaque question, en m’obstinant peut-être un peu trop – Résultat : j’ai fait la partie I + le début de la II mais n’ai pas pu aborder le reste, donc un regret au vu de la fin du problème qui paraissait plus abordable. Espérons que les correcteurs apprécient que le sujet soit traité linéairement.

– Maths II, épreuve sur laquelle je comptais énormément pour prendre quelque points d’avance et qui m’a surpris par le caractère très délicat de la partie III qui arrivait après une partie II loin d’être facile, quelques calculs interminables… Enfin, impressions mitigées, j’aurais aimé une épreuve beaucoup plus probabiliste et moins calculatoire mais bon.. 

– ESSEC : moi qui n’aime pas l’algèbre, j’ai été servi ! Contre l’avis de certains, je l’ai trouvé plus difficile que maths I HEC mais cela vient surement de l’amour que je porte à cette partie du programme… 

HGG : Au vu de ce qui était tombé les années précédentes, j’ai trouvé les sujets ESCP et ESSEC moins généraux, moins surprenants. Certes le sujet ESSEC ( Essor économique et montée en puissance de la Chine : chances ou menaces pour le reste du monde ? ) appelait à une étude générale (j’ai, pour ma part, joué sur le terme « reste du monde »), le sujet ESCP (Les Amériques : entre intégrations et fragmentations ), en revanche, se cantonnait à l’étude continentale, bien que l’on pouvait parler de l’intégration aux flux et aux échanges mondiaux, à la mondialisation en somme mais j’ai préféré accentuer sur l’aspect géographique et l’échelle continentale étant donné que l’escp semble aimer les approches géographiques. La carte n’avait rien de suprenant et les éléments nécéssaires pour la réaliser étaient connus. 

PHILO / CG : 

– EML : La beauté n’est-elle qu’apparence – sujet assez classique, dans la lignée de ce qu’aime donner Lyon (d’après mon prof qui corrige là bas) – J’ai essayé de faire quelque chose de correct, pas trop casse gueule, en étalant les références pour montrer que le thème était bossé. 

-HEC : Est-ce faire honneur à la beauté que de la considérer comme un symbole ? – Alors ça, c’est un joli sujet ! Celui pour lequel j’ai pris le plus de plaisir, je n’ai pas pensé à Kant ( « La beauté est le symbole de la moralité » et l’hypotypose symbolique) et, même si j’y ai fais de nombreuses allusions, jamais en citant ces deux aspects, je me suis donc senti un peu bête en sortant mais bon. D’autant plus que ma réponse était clairement NON ! Je suis donc parti très très loin sur ce sujet, mais pour le coup, on ne pourra pas me reprocher de ne pas avoir essayé de réfléchir ! :p

-ESSEC/EDHEC : « Rien n’est beau que le vrai » de Boileau – dernière épreuve de la première semaine, 45 minutes passées la tête en l’air, un sujet qui en m’inspirait pas du tout – Je m’en suis sorti avec une distinction en trois parties sur le VRAI et en explicitant en conséquence la citation de Boileau pour  chaque définition. Wait and See…

SYNTHESE ET RESUME HEC : Si comme moi vous aviez des problèmes de temps tout au long de votre préparation, ne vous inquiétez, le stress du vous aide à finir dans les temps tout en prenant le temps de relire !  

 LANGUES : 

– ANGLAIS : thème/version pas très difficiles malgré quelques expressions qu’il était difficile de traduire avec exactitude si on ne connaissait pas le vocabulaire qui les composait. Le sujet d’essay était classique excepté que le texte reprenait de nombreux éléments qui auraient été très utiles pour l’essay 2 (qui portait sur la menace de la quête sécuritaire envers les libertés civiles) et dont on ne pouvait donc pas se servir, il fallait donc chercher un peu plus loin dans sa mémoire ou ses références.

– ESPAGNOL : Là aussi, les traductions ne sont pas très délicates, le sujet d’essay 2 en revanche était ultra classique – trop pour moi qui n’avais pas sérieusement bossé ma civi ( Dans quelle mesure la situation en Espagne a changé depuis la transition démocratique ?). Les élements me manquent donc, d’autant plus que je n’atais pas content de ma langue et de mon expression à la relecture. Bref, un atout  qui s’envole je pense.

Voila mon compte rendu, très long et fastidieux, merci de m’avoir lu jusque là. Excusez si vous y trouvez des imprécisions mais j’ai fini les écrits le 7 mai et nous sommes le 20… Je dois vous avouer que ce repos total de presque 2 semaines est extrêmement agréable mais aussi dangereux : il est très dur de se remettre au boulot, surtout en ce qui concerne les maths et l’HGG (il faut bien espérer). 

De toute façon, il faut maintenant attendre, les dés sont d’ores et déja jetés, il s’agit juste de surmonter les quelques périodes de stress où l’on extrapole sur les résultats. En espérant pouvoir vous pésenter le maximum d’oraux, je vous souhaite de profiter de cet agréable mois de mai (très) ensoleillé

A propos prepa-HEC.org 205 Articles

Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce