HEC ou comment vivre à la campagne pendant 4 jours

les de la première session (avec un peu de retard)

Entre le 23 et le 26 juin c’était la première session d’oraux à , dont votre serviteur a fait partie… le 23 : première journée

Arrivé le samedi matin, j’ai loupé le café des arts du premier soir ou différentes assoces ont présenté ce qu’elles font dans l’année : impro… J’arrive le matin, je trouve quelqu’un avec un chouette polo vert pomme bien flashy (qui a dit moche? ^^) pour me guider dans le campus… Récupération du sac avec t-shirt, de la doc sur HEC… et surtout… le mini ventilateur… Inutile donc forcément indispensable (surtout qu’on n’a pas dépassé le seuil des 20° pendant cette cession ^^)..

L’après-midi les choses sérieuses commencent : les mathématiques… A l’heure dite je me rend dans les couloirs d’ où je suis accueilli par les assesseurs de la DAC. On me donne mon sujet, une demi-heure de préparation… Bon quelque chose de classique sur des variables à densité et une petite question subtile où il fallait remodéliser une loi binomiale… Le jury est sympa et les 4 bizuths présents dans la salle se font discrets. Au bout de 20 minutes on me tend un nouveau sujet, à traiter « en direct »… Là tout se fait dans la subtilité : ce sont les petites remarques qui permettent d’avancer…

Samedi soir, forum des associations : toutes ne sont pas présentes, loin de là, mais ça me donne l’occasion de rencontrer (enfin) ma marraine (Axelle si tu lis ça…) et de discuter pas mal avec les admisseurs qui ont vraiment été très sympas…

le dimanche 24 : la suite

épreuve d’eco l’après-midi, j’ai le choix entre « les déséquilibres des années 20 » ou « les principales théories de l’école autrichienne »… Je choisis les déséquilibres et passe pendant 20 minutes devant 2 examinateurs et 7 bizuths fascinés par ma brillante prestation…

Le soir, c’est barbecue au lac (ou « comment faire connaissance avec la remontée vers le campus alors que les admisseurs remontent en bagnole ») avec un petit discours rapide de M. Crès et quelques choré du BDE et des membres des autres listes déboutées pendant les éléctions de mai…

le 25 : le retour de l’admissible

Le matin, oral d’anglais. Le jury est sympatique mais le texte (audio) n’était pas très intéressant… Heureusement ça part très vite en discussion éloignée de l’article et prend la tournure d’un

L’après-midi, c’est Face à face… L’épreuve tant redoutée… Certains jurys sont désagréables, d’autres non.. Je me retrouve avec 6 autres candidats à 13h, et je suis le premier convainquant. Nous faisons connaissance histoire de détendre l’atmosphère… Mon sujet : « Instaurer des permis de polluer permet de résoudre les problèmes d’environnement. D’accord? » Pas très original mais on trouve facilement des choses à dire. En observateur le jury m’a posé quelques questions (justifier les notes que j’avais mises…) mais pas de questions déstabilisantes (du style « à quel animal compareriez vous le convainquant? »). En répondant j’ai droit à « Le mode de riposte après une aggression est-il innocent? »… Le soir, quelques vidéos sont montrées à la K-Fet (avec un peu de retard ;)) : une sur l’année passée (c’est pas sympa de montrer ça aux admissibles alors qu’ils sont encore en train de passer des épreuves !) et une sur la première cession (où les admissibles ont été mis à contribution… Amitiés aux rois et reines de la saucisse :D)

le 26 : le retour de la vengeance du fils du père

Le matin, l’épreuve la plus redoutée : culture et sciences humaines… Nous sommes convoqués par 4; le premier tire un sujet qui sera traité par tout le groupe… « Il y a dans la jalousie plus d’amour-propre que d’amour. » bon… « Atalante » était tombé la veille, de même que « le fil » et « construire ». Il y a eu aussi « l’enfance de l’art », « la fin de la métaphysique » et « le nihilisme »… Coup de chance, vu que je passe le matin je n’ai pas de public… La veille certains sont passés avec 25 bizuths dans leur salle… Après mon exposé, ça tourne à « question pour un champion » : chaque référence est reprise, et ils reprennent certains points de l’exposé (pour approfondir ou montrer qu’on a fait de la merde…).

L’après-midi c’est ma dernière épreuve : l’allemand… 2 bizuths dans la salle, un seul examinateur et un texte sur l’industrie allemande… C’est un oral d’allemand et l’examinateur n’est pas méchant… On verra la note finale…

Au final, j’ai été plutôt agréablement surpris : les admisseurs étaient vraiment sympas et les jurys n’ont pas été dégueulasses (bon tout le monde ne peut pas en dire autant, et les notes ne sont pas corrélées avec le comportement du jury…). Une fois la dernière épreuve passée, le stress retombe et on se retrouve KO pour l’après-midi… Merci encore à Vincent pour sa présentation motivée et motivante du club d’aviron, à Manolo pour sa digne représentation de HESuze, à Barbara pour son accueil sympathique lors de mon arrivée… Et peut-être à l’année prochaine…

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire