EM Lyon : opération séduction vraiment réussie.

Des petits défauts d’organisation mais des admisseurs vraiment sympas qui savent nous attirer vers leur école…

Nous sommes très nombreux à la gare de Lyon Perrache en ce dimanche 6 juillet. Après un peu d’attente pour avoir une navette, on nous emmène à la résidence étudiante Le Drakkar pour s’enregistrer et s’installer. Nous sommes 3 par appartement avec chacun sa chambre et sa salle de bains, ce qui est plutôt pratique. Après un petit apéro (et une rencontre avec Jérémie, jumeau qu’on ne présente plus), un bus nous emmène tous au restaurant Le Flam’s (mon compte-rendu va étrangement ressembler à ceux des années précédentes mais il semble que les choses ne changent pas trop d’une année sur l’autre) où on dine assez bien pour 8 euros. Ici, pas de chansons paillardes mais une soirée plutôt calme où je fais notamment la rencontre d’Estelle, avec qui je passerai quasiment le reste de la semaine ;-). Un peu dommage que nous n’ayons pas d’admisseur à notre table. Finalement, on rentre en car avant 23h et tout le monde regagne assez vite son appartement.

Le lendemain matin, les admisseurs viennent tous nous réveiller à 6h15 puis on doit déposer nos valises sur le parking et ensuite regagner l’école en 5 mn à pied. Après un petit dej’ plutôt banal, on assiste à un amphi de présentation qui ne m’a pas vraiment marqué. Je fais partie des premiers convoqués pour passer l’entretien donc direction la salle de préparation pour le sujet de culture-gé. J’ai le choix entre « Les capitalistes nous vendront les cordes pour les pendre » de Lénine et « La professionnalisation du sport serait-elle allée trop loin ? » je choisis le deuxième. Mon jury était composé d’une jeune femme et d’un homme professeur à l’école, je crois. Suite à mon exposé, on parle donc de sport, de mes centres d’interêt, etc… Sinon j’ai quelques questions comme « Si je vous donne un billet d’avion pour partir un an, vous allez où ? », « Quel est le plus que vous apporteriez à l’école ? » et puis stages, projet professionnel, etc…

Ne passant les langues que l’après-midi, j’ai le temps de regarder le film du BDE que j’avais raté du fait de mon entretien ainsi que quelques films de la campagne BDE (celui des Drakstreet Boys pour les connaisseurs, et pour les autres : la vidéo) grâce à un admisseur. A l’EM, la série How I met your mother est projetée donc après quelques épisodes, nous déjeunons à la cafèt’ de l’école puis on se rend au deuxième amphi fait par le BDE cette fois. Ca part un peu dans tous les sens car c’est le dernier amphi des admisseurs mais c’est assez drôle : plusieurs chorés, un de Air Fucking réalisé par les candidats sélectionnés par le Cravate-control…

Vient l’heure des de langues. Je commence par l’anglais et je tombe sur un texte sur la pomme de terre (tout ce qu’il y a de plus véridique). L’examinateur est vraiment sympa, la discussion se fait plutôt facilement à propos de mes voyages, etc… Je le sentais plutôt bien en fait mais ma note montre que les impressions sont parfois fausses.

En allemand, je tombe sur un texte vraiment inintéressant à propos de la politique de Horst Kohler sur la direction des entreprises. La difficulté du texte me fait un peu paniquer alors je me retrouve à chercher tous mes mots. On ne parle que du texte après mon « résumé » et en plus, j’en parle vraiment mal donc je ne l’ai pas senti bien du tout, pourtant effet inverse de l’anglais, ma note s’est révélée meilleure que mon impression…

On termine cette journée par une visite de la ville réalisée par le fameux Nicolas. Lyon m’a vraiment fait bonne impression, la visite se fait en moins d’une heure et demi et se révèle vraiment sympa. Cette deuxième soirée à Lyon est un peu décevante, nous retournons dans le même restaurant que la veille mais le service est assez mal organisé et l’ambiance pas top. Lorsque nous rentrons à la résidence où je retrouve Hadrien rencontré à Nice, l’organisation est assez mauvaise car les admisseurs n’ont plus vraiment les idées claires puisque nous devons attendre près d’une heure pour avoir des draps et qu’on se retrouve à 5 dans une chambre pour 3. Aussi, il n’y a pas de couverture et il ne fait pas si chaud que ca à Lyon. Pour cloturer le sejour, nous nous faisons réveiller à 6h malgré un mot sur la porte et de plus, ma valise a été explosée (vraiment) pendant le transport assuré par les admisseurs.

Bref, au delà de tout ca, le bilan pour l’ est vraiment positif et donne envie d’y aller. Certains m’ont dit qu’à Lyon, il n’y avait pas vraiment d’animations dans la journée (dans la soirée non plus d’ailleurs) et il faut le reconnaitre mais les admisseurs sont vraiment disponibles et savent encourager ou rassurer les admissibles quand il le faut.

Points faibles :

-plus de soirées sur la fin

-peu d’animation dans la journée

Points forts :

-un joli T-shirt

-une ville super

-des admisseurs très sympas, qui savent rassurer quand il faut

Budget :

-TGV Nice-Lyon : 54.10E + 2 nuits en résidence étudiante : 30E + 2 restaurants : 24E + repas du midi : environ 3E = 110E environ

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

2 Commentaires

Laisser un commentaire