Sup de Co Reims ou comment changer ses a-prioris…

créé la surprise.

Encore une fois, je ne profite pas de l’hébergement proposé par l’école. Cette fois, c’est peut-être une bonne chose car une canalisation a explosé dans une des résidences la nuit avant mon oral, evacuation à minuit, pompiers, etc..

Bref pour ma part, j’arrive en forme (et avec mes a-prioris sur Reims : j’avais entendu dire que c’était snob, peu accueillant,que c’était un peu ambiance HEC,etc…). Il fait moins beau, l’ambiance n’est pas folle mais une admisseuse vient vers moi pour discuter de l’école, de la Zone d’Expertise Continentale notamment. Après un petit-dej’, on assiste à l’amphi du BDE : une petite vidéo (je l’ai encore oubliée…) et ensuite le BDE nous fait quelques sketchs. C’est assez marrant quoiqu’un peu long mais il y a un effort d’originalité et c’est à noter ! Bref, un BDE qui semble plutôt dynamique. Ensuite, on change d’amphi pour assister à celui de l’administration : un peu anarchique, le directeur du programme Grande Ecole et la sous-directrice (je crois) se coupent un peu la parole mais on ne s’ennuie pas, c’est vivant et motivant par rapport à l’école qui a bien conscience de ce qui se dit à propos d’elle. Ensuite le responsable des Relations Internationales nous parle rapidement en anglais. Ensuite, l’organisation un peu limite se révèle, on ne nous distribue pas de convoc’ mais la sous-directrice appelle chacun de ceux qui passent en 1er un par un pour leur indiquer la salle ce qui prend beaucoup de temps. Ensuite pas d’écran mais un panneau d’affichage géant où les noms sont écrits à la main, pas facile de trouver le sien. Finalement, je suis convoquée à 10h, juste le temps pour échanger mon billet de train.

Ici, le jury est composé de deux personnes et il n’y a pas de préparation juste un questionnaire préparé à l’avance. Le mien est composé d’une professeure de comptabilité qui a un peu l’air antipathique et un jeune homme ancien diplomé. On commence par me demander « Pourquoi Sup de Co reims ? », j’en suis à mon 6ème oral et ce genre de question me gonfle toujours autant. Bref, l’entretien suit un peu le cours de mon questionnaire, on parle Canada, danse, etc… Quel sujet d’actu vous a marqué ? Je parle légalisation du mariage homosexuel en Californie, du débat sur les mères porteuses en France. Finalement, j’ai tendance à croire que c’est mon meilleur entretien jusqu’ici même si ils ne m’ont pas parlé de ma réponse à la question « Quel est aujourd’hui votre plus grand rêve ? » où j’avais répondu « Gagner 1 million d’euros et faire le tour du monde ». Tant pis… Finalement, après avoir discuté sur la terrasse avec quelques rescapées Clermontoises de la catastrophe de la canalisation, je repars en navette vers la gare de Reims avec un chauffeur très sympa qui nous racontent les frasques de ses collègues qui racontent n’importe quoi aux admissibles sur Reims : du genre, on a fait notre gala dans la cathédrale mais on peut plus car quelqu’un a vomi dans le bénitier…

Retour au Mans avec une seule envie : lire Glamour et manger des chips dans le TGV (on notera que le supplément Sexe de Glamour a beaucoup de succès auprès de mes voisins de train). Prochaine étape : Audencia.

Points forts :

-des batiments très beaux

-un accueil (un jour, j’apprendrais à écrire ce mot correctement, ou alors je ferais modifier son orthographe, je sais pas) tout à fait honorable

Points faibles :

-l’organisation (convocations inexistantes, etc..) laisse à désirer

Budget ::

TGV Paris-Reims : 15.50E + TGV Reims-Le Mans : 46.40E ce qui nous fait 61.90E sauf erreur de ma part.

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

7 Commentaires

  1. "Toujours aussi agréables à lire tes rapports s0lène!"
    Arrete de fayoter Bully !!
    Pour info, Bully et moi (Jonathan) on s’est croisé a reims, et on y est encore pour a priori une bonne ptite soirée ce soir!

  2. La coup de la canalisation c’est vraiment pas de chance, mais pour info, on a remboursé tous les malheureux du batiment B, et on leur a aménagé leurs oraux.

    Sinon, j’espère que ça vous a plu. Pour les convoc, on préfère ne pas en donner, on limite la paperasse (développement durable ?? ^^) et on essaie de faire un suivi personnalisé des admissibles jusqu’à leur salle d’entretien (enfin on essaie un maximum).

    Voila, bon courage pour vos autres oraux !

  3. Je vient de lire et je suis un peu sur le cul. J’ai fait Nancy puis Reims (pour ne parler que des Ecricome), j’ai bien aimé Nancy.

    Et quand je suis arrivé à Reims, quel choc: ambiance graveleuse, BDE que j’ai trouvé trés peu présent, un peu de "fausse modestie" dans le discours en amphi, admisseurs pas trés sobre en fin de soirée (trés pratique quand tu viens d’arriver et que tu n’as toujours pas ton logement).

    Et surtout j’ai eu l’impression quand voulant combattre les clichés ils n’ont fait que les renforcer.

    Cette mauvaise impression globale était partagée par mes deux "colocataires" le soir à la residence.

    Suis-je tombé sur un mauvais jour ? Aurais-je du rester plus longtemps ?
    En tout cas je reste sur un mauvaise impression. (C’était mon avis)

  4. j’ai eu à peu près la même impression que toi mis à part que mon jury a ds le début tenté de me destabiliser et ceci pendant tout l’entretien lol mais bon apparement c’est comme ça qu’on obtient les meilleures notes alors…

  5. Rooo j’espère que la canalisation va pas réexploser quand j’y serai… Toujours aussi agréables à lire tes rapports s0lène!
    Bonne chance pour la suite de tes oraux ;-p

Laisser un commentaire