Oraux ESC LILLE

Malgré un petit retard de publication, voici mon compte rendu de mes passés à

Me revoilà revenu d’un périple de… 2 jours dans la magnifique ville de Lille. Déjà un bon point pour cette école c’est son accessibilité (à 1h de Paris en TGV et à 5min de la gare TGV!). Arrivé sur place, bien sûr, on se retrouve un peu perdu en voyant tous ces hommes rouges se balader dans tous les sens.

Alors première phase… règlement des repas et de l’hébergement du séjour. Comme ça, comme il dit, « on commence par les choses qui fâchent ». Une fois tout ca réglé, direction le premier polo rouge que je vois pour aller visiter l’école: la visite est brève mais intense, on découvre un peu (surtout) les différentes associations présentes dans l’école, et quelques parties du programme maitrisées (on ne lui en veut pas c’est sa première année).

Ensuite, il est déjà midi, et direction la K’fet pour se recharger. L’ambiance est sympa, de la bonne musique pour se relaxer.

Après ce repas, j’enfile en deux secondes mon costume et direction la salle de conférence où une surprise nous attend : tout le staff d’accueil nous fait jouer au tiercé (je vous expliquerais un jour: il suffit d’une table et de deux mains). Ensuite, le thème de l’année étant l’Inde, on se retrouve avec le directeur habillé en tunique et qui parle l’anglais avec un accent hindi, c’est assez hilarant et ça détend.

Après direction la salle des langues pour le passage de l’anglais et de l’allemand. Nous passerons sur cette période, résultats le 13 juillet.

Ensuite me voilà détendu, j’ai le reste de l’après-midi pour moi et rien que pour moi. Entre temps, j’ai noué connaissances avec pas mal de gens dont deux parisiennes (l’une de Chelles, et l’autre de Bondy), comme le monde est petit. Alors je pars faire la visite de la ville, histoire de découvrir un peu tous ces joyaux que nous cache la ville.

Mais j’ai vraiment été étonné par Lille: une grande ville dans laquelle on ne se sent pas enclavé (contrairement à d’autres…). Je suit le guide qui essaye de me faire un brève historique de la Ville (avec ses fiches bien sûr) et je sens que cette ville a quelque chose de spécial, un « je ne sais quoi » qui me plait.

Après cette petite balade, de retour à l’ESC pour se faire une petite partie de ping pong (avec les costumes pour certains, la classe!), en attendant le buffet régional de la soirée. L’heure venue, on retrouve quelques spécialités fromagères bien du Nord (ça se sent…) et aussi d’autres choses que je ne connaissais pas (ah si.. je crois qu’il y avait de la bière… lol).

Une fois l’haleine entièrement refaite, c’est l’heure d’aller au resto. Direction le centre ville (c’est vraiment rapide) pour un petit restaurant qui ne paye pas de mine mais où l’on est vraiment bien servi. Une petite chanson paillarde démarre dans le fond de la salle, suivie d’un « c’est à babord, qu’on gueule, qu’on gueule…. » repris en coeur par l’autre bout du restaurant : ambiance garantie.

Malheureusement, il se fait tard et on doit se lever tôt le lendemain (6h35 devant la résidence universitaire pour le passage du bus) alors on commence à être dispatché un peu partout (chez l’étudiant et en résidence universitaire pour les moins chanceux comme moi). Arrivé dans la R.U., premier constat… c’est calme : ouf!! Malheureusement, comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, je découvre que je n’ai pas d’oreiller pour dormir… moins cool!. Donc voilà je vais pas vous raconter ma nuit qui est d’ailleurs inintéressante.

On arrive au lendemain, j’enfile de nouveau mon costume et direction l’ESC pour un petit déjeuner studieux avec « les Echos ». Après ça, on récupère nos convocations pour les du matin: je passe l’ à 8h50 et je vais préparer à 8h35 mon sujet d’exposé « parier » (j’aurais pu choisir « déguisement »). Ensuite, tout s’enchaîne, j’entre dans la salle (« Bonjour madame, bonjour messieurs ») et je commence mon speech sur « parier ». Après petite discussion avec le jury sur mon projet professionnel, j’ai l’impression que ça se passe bien. L’ terminé, je me sens libéré: j’ai fini les oraux de Lille!!!

Alors maintenant, une fois changé et nourri, direction la salle Zen pour me relaxer (ou plutôt dormir dans mon cas). Une fois les batteries rechargées, on entreprend avec Caroline (la fille de Bondy) d’aller faire les soldes, vu que Carrefour est « juste en dessous de l’école » (autrement dit: l’école est juste dans le centre commercial, mais ça ne me dérange pas, ça doit surtout être très pratique pour les courses de dernière minute). Bon je joue mon relou pour éviter les magasins « fashions » et on se retrouve dans un petit truc sympa de décoration d’intérieur. Après, bon normal je commence à en avoir un peu marre de cette ambiance Carrefour et décide de partir illico.. Direction la gare pour changer le billet (décalage d’une heure avant) et me voilà de retour à Paris. Bilan : très bonne école qui à mon avis me satisferait bien pour l’année prochaine.

Peut être à la prochaine les Ch’ti….

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

6 Commentaires

  1. juste une petite histoire, je t’explique juste pourquoi je suis tombé sur ton site, je passai un petit week-end a Paris avec ma sœur et en repartant dans le train g "flashé" sur un garçon et au moment de sortir du train il est allé vers un groupe l’ESC donc la je surf un pti peu sur les site de l’ESC en espérant le voir mais bon j’ai de l’espérance!… donc si vous connaissez l’organisateur qui va accueillir les nouveaux arrivant pour l’ESC et que celui ci a pu voir nos regard échangé avec le nouvel arrivant (je pense),je serai très intéressée! merci bye

  2. Zavez pas eu droit au resto où "Oh ben merde! l’EDHEC est déja là avec ses admissibles"? Un moment d’anthologie de mes oraux (NDLR: j’etais du côté EDHEC)

  3. salut morphee,

    tu t rappelles de moi ? on etait ensemble a ces oraux, je suis jean-bernard de Pornichet. On s etait drolement bien amuse surtout quand on a parle de ce super jeu demonisum magik 3 ou toi tu etait le droide plutozor et moi le grand troll magique avec les pouvoirs du pere fouras

    j me rappelle aussi quand tu m a montre une photo de ta copine j en suis encore tout retroune par son charme, mais bon je ne ferais pas ca a un ami.
    J’ai pense a toi quand j ai achete un disque d alain bashung je me suis eclate dessus pendant toutes mes vacances au camping de ruffec

    j espere te revoir a la rentree ou on va bien s amuser et pouvoir faire nos beau gosse dans les rues de lilles

    salut poto

Laisser un commentaire