27-28 juin 2005 – Jihem à l’ESC Clermont…

Aucune ambiance, pas de cohésion de groupe, un semblant d’organisation : bienvenue à l’oral de Clermont !

Et oui … le chapô n’est pas accrocheur, mais ce fut la triste réalité de ces 2 demi journées (longues) passées à l’. Chaque admisseur que j’ai rencontré était sympathique (un gars antipathique tout de même), mais aucune cohésion de groupe !

Bon, bienvenue à l’ESC Clermont !

Je précise que j’ai été accueilli par ma famille à 5km de l’école, donc je n’ai pas profité des navettes, mais il y en avait. J’arrive donc à l’école vers 13h. Quand on entre dans l’école, on parcoure 100m tout seul en cherchant des flèches pour trouver au fond du couloir un vague panneau

Je rentre dans le bureau, les gens sont souriants, ma pochette verte m’est remise, je me débarrasse de mes affaires au vestiaire, et direction la cafèt, ou plutôt le truc où on vous sert des boissons tièdes (oh je suis méchant là).

Quand on vient de Tours et Dijon et qu’on voit, le bar vide (qui l’est resté 2 jours durant), les boissons tièdes et l’ambiance inexistante, ça passe mal… Il y a quand même les viennoiseries au fond de la 2e salle d’accueil, ça soulage !

Les admisseurs sont tout de même assez sympa, ils viennent parfois nous voir, pas de problèmes de ce côté là, mais d’après un admisseur, la liste des personnes composant la team n’a pas été le résultat d’un choix par BDE, par asso etc., mais les 50 premiers inscrits ont été pris, comme ça, sans prendre en compte un groupe précédemment formé. Ceci expliquerait la non organisation côté « ambiance ». Les visites de la ville ou de l’école, c’est à la criée, on voit parfois quelqu’un qui annonce une visite prochaine, mais pas de panneau pour s’inscrire, pas pratique.

Dommage, Clermont est une belle ville et ça aurait peut être compensé la sale impression de vide et de mort que beaucoup ont eu…

Vient ensuite le mot du directeur de la Com de l’école, personnage amusant et intéressant, les convoc sont distribuées. Je redescend dans les salles d’accueil, toujours pas de truc sympa organisé pour patienter, tant pis.

Entre temps, je ne vous ai pas précisé que j’avais égaré mes lunettes de vue, sympa quand il ne reste que les lunettes de soleil pour avoir des verres correcteurs. Et comme par hasard je passais les langues aussi à Clermont.

Mes 3 se feront donc en lunettes de soleil (je voulais voir mes notes), original !

Le texte d’allemand est pourri, ma prestation a du l’être tout autant (manque d’entraînement…)

En anglais, ça me plait mieux et je parle bien, le jury a même proposé de mettre ses lunettes de soleil en signe de solidarité !

Je reviens alors en bas, je recherche mes lunettes de vue pour la 891e fois, et on me les trouve à côté du carton des objets trouvés… alors là gros moment de joie, bisou à la demoiselle qui me les a retrouvées ! Et oui j’avais appelé la mutuelle, et commandé d’autres lunettes en urgence, j’ai donc annulé avec joie.

C’est pas lui la demoiselle, mais la photo a été prise durant mon euphorie:

Mais la triste réalité reprend le dessus, je prend mon téléphone et appelle mon papy-chauffeur pour venir me délivrer au plus vite (j’exagère un peu là mais bon hein !)

Le lendemain matin, idem, je passe vite fait mon ,  » la gastronomie  » comme sujet, 2 jurys sympas, ça s’est bien passé.

Je cherche une dernière photo à prendre (j’en ai pris 8 en tout, rien à voir avec la quarantaine dans chaque autre ville, ou les 80 à Nancy…)

Voici donc la dernière photo, histoire de vous laisser une bonne impression…

Conclusion : dommage pour vous Clermont, organisation « classique » pour les oraux, mais quasiment rien niveau accueil … je me met à la place de ceux qui auront des écoles « similaires » à Clermont (Tours Dijon etc.), le choix sera vite fait pour une bonne partie des admissibles…c’est bête pour l’école, dans laquelle règne habituellement une bonne ambiance apparemment.

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire