23 juin 2005 – Bibi (Thomas pour les intimes) à l’ESC Toulouse !

Vous avez toujours rêvé d’en savoir plus sur le Lapin Toulousain ? Vous brûlez de connaître mes nouvelles aventures ? Vous aimez le cassoulet qui fait pas pêter ? Welcome in Toulouzzz.

Mercredi 24 juin, 2004, 21 h 50… Bibi arrive sous le soleil déclinant(ben oui, c’est presque la nuit !) de Toulouzzz.

Stratégie habituelle, déjà éculée à Bordeaux et à Rouen lors des jours précédents, je repère en sortant du train, les « têtes » de candidats Ecricome, ils se trimballent un gros sac sur le dos, ou une housse avec leur costume/tailleur. Comme d’habitude ça marche, ils m’amènent jusqu’à la sortie de la gare (c’est déjà pas mal !) où je me retrouve aussi paumé qu’eux, c’est à ce moment que j’en profite pour accoster, tel un homme providentiel, mes camarades désemparées (et oui en l’occurence ce jour la : des demoiselles et seulement des demoiselles) de ce phrasé accrocheur « Ecricome ? » affublé de mon sourire ravageur (euh… oui j’en rajoute un peu).

Au bout de 5 min, nous voyons approcher au loin une navette estampillée . En sort Remi, de la « F1 Team » des admisseurs conducteurs de navettes !

Il nous briefe dans la voiture sur l’, tandis que nous longeons la Garonne, d’un air entendu il nous explique qu’a l’ESC l’ est plutot agréable, et que la coupure au milieu ça sert pas à grand chose : bref, il est aux petits soins pour nous destresser.

Lili nous accueille à l’Ecole, et répond aux questions des demoiselles qui m’accompagnent, et les rassure en leur disant qu’elle seront toute seule dans leur chambre en cité U. J’ajoute que si elle trouve un vieux barbu dans son lit, elle pourra m’appeler (à vrai dire elle m’a effectivement appelé, mais c’est parce qu’elle n’avait pas de shampoing). On obtient nos clés pour la cité U, puis en attendant notre futur chauffeur, on viste un peu l’école By night. On nous explique aussi le pourquoi du comment de la légende du Lapin :

Le lapin de Toulouse existe vraiment et n’est pas seulement une légende. Cet animal mystique est vénéré par les élèves en tant que mascotte officielle. Un lapin, bien vivant, a visiblement tourné de logement en logement, passant d’un étudiant à l’autre, et il a visiblement été rendu par le BDE lors de la dernière soirée de l’année (si j’ai bien compris).

Nous voila bientot arrivé à la cité U, je prends mes quartiers après quelques difficultés pour ouvrir ma porte, ma chambre est cosy, par contre mon lit couine plus qu’une vieille dont on serait en train d’égorger le caniche. Mais je m’endors comme une souche, je suis épuisé !

Lever 6h, RDV à 6h45 devant la cité U, et à 7h petit dej, à l’école. Je fais connaissance avec mes collègues de galère, et un élève de l’école qui nous met en confiance et briefe un de mes voisins qui compulse nerveusement la plaquette de l’école… le pauvre. Je me dirige vers l’amphi de présentation tout en faisant part de mes talents visant à imiter l’accent québecois à un élève de l’école, qu’une copine à lui surnomme garou.

Présentation de l’école par le dirlo, qui nous vante à juste titre les mérites du campus à Barcelone, et d’une école qui jouit d’une bonne réputation internationale grâce à la triple couronne des accréditations. Puis l’appel commence, 10 heureux élus gagnent le droit de passer de suite, ils montent au premier étage pour recevoir leur récompense : leur ordre de passage et leur petit questionnaire a remplir 20 min avant l’entretien.

L’appel s’achève. La responsable ajoute : « Vous allez maintenant avoir un test de culture générale, espacez vous, et bien sur les portables sont interdits vous etes priés de les éteindre ». La tension monte d’un cran, elle déserte le bureau, et les admisseurs nous distribuent un test de culture générale. Comme mes camarades je regarde, paniqué, les questions : « Quel est le disciple de Dali ? » Je passe « Qui a écrit Le Diable Au corps ? » Je la saute, merde, je sais rien… Vaguement soulagé, je connais la réponse des 3 dernieres « Quel est le nouveau nom de la Birmanie ? » « Qui a parlé du déficit sans pleur ? » « De quand date l’édit de Nantes » Et alors que l’admisseur en chef (le sosie de Garou) nous explique qu’il ne reste plus que 10 secondes, les enceintes se mettent à cracher une musique techno, et les admisseurs survoltés débarquent dans la salle, arrachent les copies, en font des boulettes et les balancent partout, un admisseur se met meme à sauter de siège en siége en chantant « The World is Mine » (très mal, mais on lui en veut pas, d’ailleurs une fille de l’ESC Toulouse s’est présenté à la Nouvelle Star pour l’anecdote !). Je suis plié en deux sur mon siège : j’ai bien marché. Puis ils nous font défiler un film touristique sur Toulouse, qu’ils commentent avec tout le second degré nécessaire pour faire rire l’assemblée. Puis on recoit nos cadeaux, T shirt et « Petit Tou » le guide Toulousain réalisé par les élèves de l’école. Je patiente devant l’écran affichant les noms des admissibles, et leur horaire de passage.

A 8h 35 j’apercois mon nom… Je passe à 8h ! Je monte 4 à 4 les escaliers, reçoit ma petite fiche verte, et me dirige vers ma salle au fond d’un couloir que je mets quelques minutes à trouver (avant un oral on est toujours un peu benêt !). Je m’attable et commence à remplir mon questionnaire… « Que changeriez vous chez vous ? » Rien, I’am so perfect. « Quelles sont les qualités d’un leader ? » Il faut qu’il me ressemble. « Votre devise ? » Femme qui rit, à moitié dans ton lit. (rassurez vous, hein, je déconne j’ai pas vraiment mis ça !). L’entretien est plutot cool, pas de présentation, tout est plus naturel.

A 9h45, me voila décostumé, puis recostumé avec mon T Shirt « PREPA-HEC.ORG Reporter officiel » (un tshirt grâce auquel tous les admisseurs sont aux petits soins avec vous !) et prêt pour une visite de la ville, sous l’égide de la charmante Coline. Abbaye St Sernin, Capitole, les quais, on a un petit aperçu de Toulouse, qui est, il faut en convenir, une ville ma foi fort sympathique. La présentation touristique un brin décalée de notre hôtesse est fidèle à l’esprit de l’Ecole, cool et chaleureuse !

De retour à l’ecole pour le dejeuner, je retrouve quelques connaissances croisées ça et la dans mes pérégrinations à travers la campagne francaise pour rallier les différentes écoles dans lesquelles je passe mes (dédicace donc à Sylvain, qui a eu le grrrrand honneur de partager mon repas ! Il m’a d’ailleur tout appros sur Salim, alias Snipersaf sur le forum, dont je sais tout désormais ! 🙂 ).

Enfin avant de partir pour la gare, j’en profite pour visionner le film du WEI. Au dela de la réalisation tres professionnelle du film, on ne peut être qu’enthousiasmé par ces paires de fesses (voire de seins) qui se déhanchent à l’écran, entre deux plans sur la piscine ou sur des rangés de culs, s’affichant sans complexes ! Ceux qui sont un peu trop imbibés se retrouvent avec des inscriptions sur le torse, inscrites pendant leur sommeil. C’est trash, mais c’est drôle ! Pôtache, c’est le maître mot, mais on adore…

A droite, on voit Remi, à l’extrême gauche de la photo, c’est « Garou », au centre , Coline (enfin la trouver parce qu’ils sont nombreux, les admisseurs !

Sur ce, je m’en vais comme un prince, je quitte Toulouse, avec des dizaines d’autres admissibles au T shirt beige… Toulouse est partout ! Toulouzzz Rulzzz !

P.S. : j’ai laissé ma trace dans le livre d’or de Toulouse, avec une jolie pub pour www.prepa-hec.org, ne me remercie pas PW, ça m’a fait plaisir 😀

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce

1 Commentaire

Laisser un commentaire