Ah Marseille bonne mère…

Voici le compte-rendu de mon petit séjour au son des cigales…

Arrivée à le dimanche soir, il faut beau, chaud, je ne me suis pas plantée dans le métro qui nous mène de la gare à l’équipe et la voiture pour nous conduire à l’école arrive assez vite ; le séjour s’annonce bien.

L’école n’est pas tout près, à 20 min du centre environ mais on admire le paysage. D’ailleurs, c’est le paysage qui laisse bouche bée quand on arrive à l’école : c’est tout simplement magnifique. Les locaux sont grands, de couleurs claires, avec beaucoup d’arbres, de plantes, de fleurs, le cadre est vraiment très agréable et après 5h30 de train, on apprécie!

Je dépose mes affaires, on me donne le numéro de mon logeur, on m’envoie à la réunion et là tout de suite, c’est moins cool. Le directeur fait un discours d’1h45 rien qu’ça… Il est à fond dedans mais moi pas, son discours me saoule vite tout comme la clim dans l’amphi qui nous gèle.

Fin du suplice, je fais connaissance d’autres personnes à l’apéro puis on va manger mais le dimanche, pas de cantine à l’école, du coup, c’est sandwich pour tout le monde (le 2ème de la journée pour moi). Ensuite, soirée passée devant la finale de l’euro, tout le monde est dépité, qu’à cela ne tienne, on reboit un coup pour oublier…

Mon logeur vient me chercher et là, l’homme parfait  aux p’tis oignons pour moi, super appart, rangé, propre, grand (avec une gentille chatte prénomée Queen). Il me fait mon lit, me prête sa housse le lendemain pour mon tailleur et me dépose à l’écolle le matin.

Je passe l’après-midi donc le matin, glandouille dans l’école : PC portables à disposition (le portable est obligatoire à Marseille et l’école a le wi-fi ce qui fait que vous pouvez surfer tranquille sur le web depuis la terrasse avec les cigales en fond et vue sur les calanques, c’est ti pas bo ça??). Niveau animations, il n’y avait pas grand’chose le matin mais globalement, il n’y avait pas de quoi s’ennuyer : ordis, visite de la ville, balades dans les calanques, sorties à la page, tennis, pétanque, cartes, télé etc.

Le midi, la cantine est ouverte, ça fait du bien de manger un plat correct même si c’est encore du poulet.

Puis arrive l’heure de l’, j’ai super chaud dans mon tailleur mais ça va, mon jury était composé de 2 hommes : un prof de finance et un chef d’entreprise. très agréable, on parle un peu de tout en sachant qu’ils ont eu pour consigne de ne pas lire mon CV (quel intérêt de le remplir alors?) Tout s’est bien passé, à la fin j’ai eu droit à « nous avons été très heureux de vote visite, bonne chance pour la suite », ce qui est encourageant.

Restent les de lanques, je passe avant-dernière en anglais et dernière en espagnol et j’enchaîne donc galère… En anglais, texte sur la construction de nouvelles villes en GB à cause du manque de logement dans les grandes villes. Une fois ma synthèse terminée, on passe directement à la discussion parce qu’elle se fout de mon commentaire et elle en a marre donc moi je balise et quand je ne suis pas à l’aise, ça ne donne rien de glorieux… ;?

C’est au tour de l’espagnol, le texte parle des Anglais qui viennent acheter des cigarettes en Espagne pour les revendre en GB… Bon, je fais ma synthèse pas terrible, mon commentaire et ce qui m’énerve dans cet entretien c’est qu’elle ne me laisse pas reprendre mes fautes, quand je les entends, je les reprends mais elle me dévance et ça craint… Discussion sur Belfort, elle me demande ce qu’il y a à Belfort : merci l’Histoire, le TGV et les Eurocks!

Après ça, c’est le soulagement, je troque mon tailleur pour le pantacourt, je rejoins l’apéro, on traîne à la cantine et je rejoins l’équipe de pétanque pour 2 bonnes heures de rigolage. On termine le jeu par boire un coup au foyer, à 23h, ça ferme, direction la plage. Mon logeur est là, il me conduit mais on ne retrouve pas les autres donc après une petite balade sur la plage, on rentre se coucher.

Lendemain matin, je profite de mes derniers instants à Marseille pour visiter l’école (que je finis par connaître depuis dimanche), il ne fait plus bien beau, il est temps que je parte. Après une conduite « sportive » pour arriver au métro, je pars vivante pour Toulouse. La suite c’est dans l’autre article…

raph28

A propos prepa-HEC.org 194 Articles
Créé en 1999, prepa-HEC.org est le site indépendant de référence sur les études supérieures de commerce en France: classes prépas, admissions parallèles, écoles de commerce