Plusieurs écoles vous proposent de débuter votre par un court développement basé sur une citation.

Comment celà se passe-t-il ?

Généralement, on vous regroupe quelques minutes avant votre heure de passage. Plusieurs possibilités:

  • vous tirez au sort votre sujet
  • on vous donne votre sujet

Chaque sujet comporte -dans la majorité des cas- deux citations, au choix. Donc ne soyez pas paniqués, si vous n’ appréciez pas la citation en sanskrit, vous pourrez toujours vous rabattre sur l’ autre citation.

Une fois votre sujet en main, vous disposez d’ un certain temps pour préparer votre exposé (exposé de 5 minutes en général), de la manière la plus brillante possible.

Rappellez-vous: ce n’ est pas une épreuve d’ HGE ou de philosophie. Donc n’ hésitez pas à sortir des sentiers battus (et bien souvent rebattus), trouvez des exemples ou des arguments intéressants et inédits, laissez libre court à votre sagacité et votre créativité (pour une fois que vous pouvez parler des Rolling Stones, n’ hésitez pas).

Gardez toutefois à l’ esprit que vous êtes examiné: surveillez votre langage, votre gestuelle, évitez la trivialité et n’ oubliez pas que c’ est un exposé, et non une discussion de comptoir (même si ces dernières ont aussi leur intérêt):
vous devez analyser et argumenter. Pas simplement palabrer.

De plus, gardez à l’ esprit que vos examinateurs n’ ont pas forcément les mêmes références culturelles que vous: sachez adapter votre exposé à votre jury.

Une fois cet exposé terminé, vient l’ entretien proprement dit. Vous pourrez donc négocier habilement une transition en trouvant un point de votre personnalité ou de votre CV qui est en rapport avec votre exposé (si vous n’ en avez pas, pas la peine d’ en inventer).

Les spécificités

Dans le domaine des entretiens avec citation, l’ Lille se distingue par ses « sujets B »: vous disposez de deux sujets, le sujet A, souvent plus classique et plus académique que les sujets B, à la formulation parfois déroutante et au contenu « insolite »…

Sujets d’entretiens ESC Lille 2004

A : Le désintéressement

B : Domaine réservé

A : Désopilant

B : Etre un français moyen en 2004

A : Modèle

B : La pureté

A : La fête des grands-pères

B : Epreuves libres ou imposées ?

A : Cadeaux

B : Déjeuner sur l’herbe

A : Casser sa tirelire

B : Le charme de l’ambigu et de l’équivoque

A : Irrésistible

B : Faites de la musique !

A : Exagérer, c’est commencer à inventer

B : 6, 12, 15, 25

A : L’excès en toute nuit

B : L’avenir du « home cinema »

A : Le « jusqu’au bout-isme »

B : Entre prendre et laisser

A : Etre paisible

B : Pour ou contre la fête des belles-mères

A : Jamais assez

B : Partir, c’est mûrir un peu

A : Je commence à en avoir suffisamment pour me rendre compte que j’en sais très peu

B : Quel chantier !

A : Les mots qui tuent…et ceux qui meurent

B : C’est déjà demain

A : Que serait le monde sans ça ?

B : lé SMS C1 skandal (lol) 🙂

A : L’avenir du progrès

B : Amoureux

A : Politesse, courtoisie et savoir-vivre

B : Boîte(s)

A : Nougaro

B : Les divers effets du pouvoir

A : Ch’ti

B : Les excès

A : La curiosité n’est-elle qu’un vilain défaut

B : Simulations

A : On ne peut pas plaire à tout le monde

B : Moi, j’arrête quand je veux

A : Le coaching

B : Stages en tous genres

A : La chirurgie esthétique

B : Tirage au sort

A : Avoir de la chance

B : Un sou, c’est un sou !

A : Et en plus, je sais faire la cuisine

B : Les explositions
(Ce n’est pas une faute de frappe !)

A : Altruisme

B : Les çaifrancs parlent aux Français

A : Plaisirs du travail

B : Comment diminuer le déficit de la Sécu ?

A : Les plus belles conquêtes de l’homme

B : L’olympisme au XXIème siècle

A : Les regrets, ça ne sert à rien

B : Est-ce bien sérieux ?

A : L’emploi du temps de ma dernière semaine à vivre

B : Egaux ou complémentaires ?

A : Fichez-lui la paix !

B : Les francophones d’ailleurs

A : IN-CON-TOUR-NABLE !

B : Les mots d’Est

A : 2004 : 50ème anniversaire de naissance du Rock’n’roll

B : Les inter-mi-temps du sport

A : Ca me fascine

B : Campagne(s)

A : Le design

B : Pour des concours d’entrée équitables

A : Paris, est-ce la France ?

B : Les dinosaures du spectacle

A : Ca m’agace !

B : Genres

A : Le maillon fiable

B : La soupe

A : Chefs d’œuvre

B : Pélerinages

A : Le retour du reggae

B : D’abord chercher à comprendre

A : Faut-il toujours tout (se) dire ?

B : Les femmes qui en ont

A : Le pas du montagnard

B : Dépendre de l’informatique

A : L’héritage des colonies

B : Baguettes

A : Révélation(s)

B : Fromage ou/et dessert

A : Réussir

B : D’en haut, d’en bas, d’où ?

A : Les gagneurs, ça fabrique des perdants

B : Critique(s)

A : Vous allez vous régaler !

B : Commencer par la fin

A : Il en est mort fou !

B : Aux chandelles

A : Faut-il ne faire faire que ce que l’on a fait soi-même ?

B : Couples

A : L’art de la consommation

B : Vas-y ! Accroche-toi !

A : Je peux vous tutoyer ou tu préfères que je continue à te vouvoyer ?

B : Outremer

A : Nuances

B : Blanc, rosé ou rouge

A : Blonde, rousse, ou brune

B : La rectitude

A : Je me sens…BIEN !

B : Le superflu

A : Peut-on accéder à la sérénité à l’âge de 20 ans ?

B : Faire consommer

A : Points communs universels : la naissance, la mort et… ?

B : Faire la fête

A : Les vertus du silence

B : Toujours plus

A : Etre unique

B : La recrudescence de l’analphabétisme en France

A : La crédibilité

B : Marchés

A : Investir. Quoi ? Combien ? Et pour quoi ?

B : Les adUlescents

A : La mode, Suivre, subir, fuir ?

B : Les Hercule du XXIème siècle

A : Le sable

B : On ne choisit pas sa famille…

A : La B.D. et vous

B : Enchanté(e) !

A : Ils conduisent encore à gauche et n’ont toujours pas adopté l’euro

B : Dois-je vraiment les remercier de m’avoir conçu(e) ?

A : Derrière et au-delà des nuages

B : Déguisement de circonstance

A : Le phénomène Halloween

B : Arrêtez vos sonneries !

A : Les fêtes religieuses

B : Et l’Islande ?

A : L’intérêt des prix littéraires

B : Les BGM (Bacheliers Génétiquement Modifiés)

A : Vos crises

B : Ici, là-bas, ailleurs, partout

A : Congés payés

B : Faim de série

A : Les examens se préparent dans l’assiette

B : Dynasties

A : Etre moderne

B : Quand c’est trop, c’est trop

A : And the winner is…

B : La tiédeur

Sujets fournis par Jean-Luc Deherripon, responsable des concours ESC Lille et co-auteur du livre
Assurer à l’oral

1 Commentaire

Laisser un commentaire