7 questions à une diplômée de l’ ISC Paris, actuellement en poste chez SAP en tant que Program Planner.

Quel a été votre scolaire ?

Suite à l’obtention de mon Bac économique et social dans un lycée privé, je me suis orientée vers des études dites « courtes » à savoir un DUT Techniques de Commercialisation, option Commerce International.
A l’issue de ces 2 ans, je me suis renseignée auprès des écoles de commerce qui commençaient progressivement à ouvrir leurs portes (concours) aux étudiants détenteurs d’un Bac+2 autres que classes préparatoires. J’ai donc été reçue à l’Institut Supérieur du Commerce de Paris (ISC) pour intégrer une nouvelle promo.

Quel est votre actuel ?

Depuis plus de 2 ans et demi maintenant je travaille chez SAP, premier éditeur mondial de software.
J’ai intégré cette société en tant que Reference Manager au sein du département Relations Entreprises France. Durant presque 2 ans, j’ai été chargée d’optimiser la base installée en vue d’accroitre la connaissance de nos clients et de développer la fidélisation de ces derniers. J’ai notamment géré l’étude de satisfaction, entretenue les relations VIP avec nos clients ainsi que collaborer étroitement avec le Club Utilisateurs.
Depuis Septembre 2006, j’ai intégré l’organisation mondiale de SAP notamment en tant que Program Planner, pour lequel je suis chargée de la stratégie marketing des Services SAP au travers de la création des contenus de programmes, développés et délivrés au niveau régional et local pour les 3 continents (US/Asie/Europe).

Quelles sont les compétences requises pour cet emploi ?

Au-delà du niveau d’études, il faut avoir une forte personnalité afin de conquérir les équipes en interne et leur démontrer l’aspect stratégique et incontournable du marketing-fidélisation notamment en France. Avoir une grande maturité face aux clients qui sont dans le depuis des années ainsi que d’être curieuse, volontaire, déterminée, très autonome, force de proposition et avoir confiance en soi.
Quant aux équipes internationales au-delà d’être « fluent » en anglais (et autres langues si possible), il faut faire preuve d’une grande adaptabilité, ouverture d’esprit, flexibilité (horaires Asie/US/Europe) et acceptation de l’autre et de sa différence.

Comment avez-trouvé votre premier emploi ?

Par connaissance personnelle car malheureusement le fonctionnement du réseau école est loin d’être optimal.

Quel a été l’apport de votre école pour trouver un emploi ?

Hormis la notoriété de l’école et le classement, je serai tentée de dire pas très important. Ceci dit, il ne faut pas oublier que beaucoup d’entreprises ne portent qu’une attention très modérée à la notoriété de l’école.
Ce qui prime reste l’expérience professionnelle et au-delà de cela la personnalité et la volonté (ambition) de chaque individu.

Aviez-vous fixé votre choix de en école ?

Je ne sais pas si j’avais vraiment fixé un choix de carrière.
Effectivement, j’avais des souhaits d’orientation identiques à beaucoup d’étudiants d’école de commerce, spécialisés en Marketing Stratégique à savoir devenir Chef de Produit au sein de groupes mondiaux de luxe/haut de gamme. Il semblerait que le hasard de la vie en ait décidé autrement puisque le secteur d’activité dans lequel j’évolue aujourd’hui à savoir l’informatique, me convient parfaitement.
J’ai la chance de travailler exactement dans le domaine que je souhaitais à savoir : La stratégie, le marketing et le business avec en prime l’influence US.

Comment envisagez-vous l’évolution de votre carrière ?

Je souhaite définitivement rester au sein d’équipes internationales, virtuelles puisque réparties dans le monde entier au cœur de la stratégie, du marketing et du business. L’évolution logique serait bien sûr de manager une équipe conséquente à terme. Mais qui peut se targuer de savoir qu’elle sera son évolution dans les prochaines années. La vie et les opportunités sont là pour influer sur le hasard et l’inconnu. C’est aussi cela qui pimente le quotidien !

Maya, je vous remercie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire