[Contrairement à la démocratique égalitaire]
« La communauté communiste telle qu’ elle était imaginée dans les années 1840 présupposait à l’inverse un monde ayant éradiqué en son principe tout ce qui pouvait nourrir la discorde, la domination, l’exploitation. Un monde fondé sur l’unanimité (dans l’ordre politique), l’abondance (dans l’ordre économique) et la suppression de l’envie et de l’égoïsme, (dans l’ordre des relations individuelles). C’està-dire un monde reposant sur la triple extinction du politique, de l’économique et du psychologique.
Pour un Cabet ou un Dézamy, il n’y avait pas de place pour le conflit ou la délibération. Le monde qu’ils aspiraient à créer était radicalement non politique, à l’image des utopies sociales du siècle précédent. Dans leurs grandes lignes, leurs plans prolongeaient sur ce point la vision d’un Morelly dans son Code de la nature. Si ce dernier a été un audacieux précurseur des idées communistes, il n’était nullement question chez lui d’instaurer un gouvernement représentatif ou de mettre en mouvement le peuple comme puissance instituante du social. En GrandeBretagne, un Robert Owen s’opposera de son côté avec virulence aux chartistes revendiquant le suffrage universel.
La première contrepartie de cette vision antipolitique résidait dans l’extrême précision avec laquelle les formes d’organisation et les modes de vie étaient décrits et prescrits. Chez Morelly déjà, les existences étaient réglées avec une précision mécanique. Les obligations de travail, l’âge requis pour le mariage, les couleurs et les étoffes des vêtements accordées aux circonstances, les conditions d’allaitement des femmes, le calendrier des fêtes, l’architecture des bâtiments et la disposition des quartiers d’habitation : tout était prévu et codifié chez luis. Owen, Cabet ou Dézamy seront, chacun à sa façon, aussi précis et aussi directifs. Puisqu’il n’y avait pas d’autogestion envisageable, il fallait que tout ait été pensé à l’avance, fixé dans le marbre d’une rationalité définitive. La seconde contrepartie de cette , vision utopique tenait à son caractère autoritaire. Dans un projet de décret économique, Babeuf avait ainsi imaginé que les « travaillants » de la communauté nationale puissent être déplacés d’une commune à l’autre par l’« administration suprême » en fonction des besoins, et il n’hésitait pas à prévoir une peine d’esclavage perpétuel pour les fraudeurs de tout poil. Ce dernier point est fondamental. Dans un monde non politique, il n’y a en effet aucune place pour les voix discordantes ou les comportements déviants. Il n’y a pas de position intermédiaire possible entre l’adhésion au système et l’exclusion. Il faut être obéissant au-dedans ou bien renvoyé au dehors.
Le propre d’une démocratie est à l’inverse de considérer que l’opposition fait partie de son fonctionnement, et
que nul ne peut être expulsé hors de son sein ».
Pierre Rosanvallon, La société des égaux, pp 168-170

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire