de Denis Lapert – Directeur INT Management

Vous êtes Directeur d’une Ecole de Commerce. A ce titre, quelles sont vos missions et prérogatives ?

La mission prioritaire qui est la mienne est de mettre « mes » étudiants en situation d’obtenir le meilleur job possible aux meilleures conditions possibles.

Cela veut dire que je privilégie les relations avec un maximum d’entreprises dans lesquelles nos étudiants peuvent prétendre à un gratifiant.

Cela veut dire aussi qu’il m’appartient de veiller à ce que leur formation soit la mieux adaptée possible à la demande des dites entreprises et que les intervenants soient pertinents.

Toutes mes autres missions ou prérogatives sont au service des étudiants. J’essaie toujours de me poser la question suivante avant d’entreprendre quoi que ce soit.

En quoi ce que je vais faire maintenant sera profitable pour les étudiants ?

INT Management est adossée à l’ INT: quels sont les avantages et inconvénients de ce statut particulier pour une Ecole de Commerce ? La marge de manoeuvre est-elle réelle pour INT Management ?

INT Management est l’école « sœur » de Telecom INT, école d’ingénieurs localisée sur le même campus. Cela constitue la vraie valeur ajoutée de notre école.

Nos étudiants en management côtoient les élèves ingénieurs sur le campus et dans certains cours comme les langues par exemple. Ainsi, ils ont une meilleure compréhension d’une culture qui n’est pas la leur. La culture scientifique. Cela leur permet une meilleure adaptation au monde de l’entreprise où de multiples cultures se côtoient…parfois avec difficultés !

Les étudiants d’INT Management comme tous les étudiants des écoles de management reçoivent une formation en marketing, en finances, en RH, etc…et à ce titre, en savent autant que tout autre étudiant.

Comme vous le savez toutes les disciplines du management sont fortement impactées par les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Comment « faire » du marketing aujourd’hui sans savoir ce qu’est une base de données ? Comment travailler dans la finance sans comprendre ce qu’est un système d’informations, un réseau ?…

Nous étudiants reçoivent grâce à la proximité de l’école d’ingénieurs une formation plus poussée dans ces domaines. Ce qui les rend plus attractifs pour les entreprises.

En tant qu’ Ecole publique, comment pouvez-vous vous positionner face à l’offre des Ecoles privées ou consulaires ?

Le fait d’être une école publique est que nous recevons une subvention qui représente environ 70% de notre budget. Dit différemment le coût des études à INT Management est strictement le même que dans la plupart des écoles, mais la subvention d’état permet de ne demander aux étudiants (non boursiers) qu’une participation de 1020 euros par an.

Notre budget est donc relativement peu affecté par le nombre d’étudiants, ce qui nous permet de les choisir uniquement sur la base de leurs véritables qualités d’une part.

D’autre part cela nous permet de limiter la taille de nos promotions à environ 220 étudiants. Ce qui les met dans les meilleures conditions possibles pour étudier.

La loi sur l’Egalité des chances ; C’est peut être aussi cela ?

INT Management est engagée dans le processus d’accréditation EQUIS. 18 écoles ont déjà cette accréditation en France, 105 au niveau international. Quel est l’avantage pour INT Management d’obtenir cette accréditation ? Quels sont les changements impliqués par cette demande ?

Lorsqu’il y a 18 écoles accréditées Equis, on peut effectivement se demander quel avantage aura ce label de moins en moins discriminant ?

Je préfère prendre la question à l’inverse. Quels inconvénients y a-t-il à ne pas avoir Equis ?

  1. C’est un label de qualité. Tous les étudiants qui vont dans une école accréditée sont sûrs de rencontrer un niveau de qualité convenable sur les 10 critères concernés. Ils choisissent donc prioritairement ces écoles et ils ont bien raison.

    Les écoles non accréditées auront donc de plus en plus de mal à recruter de bons étudiants

    Alors qu’adviendra t-il de ces écoles non accréditées dans l’avenir ?
  2. Cette même question se pose avec les partenaires aussi bien universitaires qu’entreprises, en particulier les étrangers qui de plus en plus ne veulent traiter qu’avec des écoles accréditées…

INT Management aurait dû présenter l’accréditation EQUIS il y a cinq ans, mais on ne refait pas l’histoire !
L’école est maintenant déclarée éligible et les points sur lesquels nous devrons progresser sont :

  • L’internationalisation du corps professoral,
  • Le flux d’étudiants entrants étrangers.

Ces deux chantiers sont naturellement en cours.

Quel regard portez-vous sur les différentes accréditations recherchées par les Ecoles de Commerce (EQUIS, AMBA, AACSB) ?

Ces accréditations sont à l’évidence une bonne chose car elles ont fait progresser au cours des dix dernières années, la qualité des prestations offertes par les écoles et ont permis d’assainir un « marché » qui en avait incontestablement besoin.

L’un des inconvénients est la focalisation excessive des publics étudiants qui peuvent parfois avoir des réactions binaires.

  • Ecole accréditée = Bonne école
  • Ecole non accréditée = Mauvaise école

Ce qui naturellement est faux. Il existe de très bonnes écoles non accréditées. (J’en connais une !)
L’autre inconvénient est le poids excessif que prennent les organismes d’accréditation qui privilégient un modèle d’écoles et laissent peu de place à la diversité.

Quand toutes les écoles se ressembleront !…

Quel est votre sentiment sur les derniers classements des Ecoles de Commerce publiés ?

Je me suis déjà de nombreuses fois exprimé sur ce sujet et en particulier sur le blog !

  1. Les classements sont une réalité. Il faut vivre avec. Et dans le temps, cela permet à chaque école de se situer.
  2. Les écoles n’ont pas une position toujours claire car elles critiquent les classements qui ne leur sont pas favorables mais les publicisent lorsqu’ils le sont. C’est humain !
  3. De nombreuses erreurs méthodologiques entachent leur réelle crédibilité. J’en cite une ; Ne pas prendre en compte la taille des écoles et le nombre d’étudiants. Je donne un exemple. L’école que je dirige est assez souvent mal classée pour le nombre de partenaires étrangers car nous en avons à ce jour 46. 46 pour 750 étudiants. Je pense que c’est pourtant mieux qu’une école qui affiche 100 partenaires pour plusieurs milliers d’étudiants et qui se situera devant nous dans les classements sur ce critère.
  4. Les revues qui publient les classements n’ont pas assez de moyens humains (souvent des stagiaires) pour tout analyser. Ils ne détectent pas toujours les erreurs volontaires ou involontaires de certaines écoles. (Il y a quelques années, une école annonçait plus d’ouvrages parus dans l’année que le nombre d’enseignants chercheurs…

Pour le recrutement de votre programme Grande Ecole, quelle est l’importance pour vous d’avoir un recrutement prépas / AST ? Quant au concours propre, est-ce un choix motivé par des raisons particulières ?

Comme je l’expliquais plus haut, INT Management tient énormément au métissage des cultures.

Sur une promotion de 220 étudiants en première année, nous avons 105 prépas HEC, 50 prépas math spé, 30 prépas ENS Cachan, une dizaine d’AST, quelques étrangers (plus quelques redoublants pour faire le compte !)

Les préparationnaires EC sont recrutés sur le concours de la BCE
Les préparationnaires Math Spé et Cachan sont recruté sur notre concours propre pour une raison simple. Il n’existe à ce jour aucune banque d’épreuve permettant ce choix de candidats.

L’offre MBA d’ INT Management comporte actuellement un Executive MBA « Leading Business, People and Innovation ». Allez-vous développer l’ offre de MBAs ?

Non . Le marché des MBA est extrêmement compétitif et le « ticket d’entrée » est très élevé.
Notre priorité est de stabiliser notre Executive MBA et d’en faire un « produit leader » de l’école.
Ensuite, on verra !

Comment envisagez-vous l’ avenir d’ INT Management dans 5 ans ?

Dans les 5 ans,

  • INT Management ne s’appelle plus INT Management
  • INT Management est une grande école internationale faisant partie des 50 premiers groupes européens et est régulièrement dans les classements européens.
  • INT Management est accréditée EQUIS ? AACSB et AMBA
  • INT Management est un acteur majeur de l’activité économique régionale
  • INT Management est membre actif d’un réseau d’écoles européenne (cluster) qui échangent savoir-faire, étudiants, enseignants

Vous êtes un « blogueur » régulier. Hobby, expérimentation ou communication ?

Je suis un blogueur pour de multiples raisons.

Lorsque j’ai pris mon poste à INT Management, je me suis posé la question simple suivante :

Quel est le meilleur moyen de communiquer avec le public des écoles de management ? Mes étudiants, les autres étudiants, les prépas, les journalistes, les enseignants de prépa, etc.

La réponse blog s’est assez vite imposée.

De plus ce moyen introduisait de la nouveauté et de la modernité dans la façon de communiquer. Un dialogue direct sans intermédiaire entre le directeur de l’école et les étudiants. J’ai rapidement été convaincu qu’il fallait y aller.

J’ai d’ailleurs été bien guidé dans mon choix par deux de mes étudiants qui m’ont initié et aidé au démarrage.

Avec environ 5000 connexions par semaine et de nombreuses interpellations sur des sujets très divers, j’ai maintenant la certitude que c’était un choix judicieux.

Je crois que le blog est un nouvel outil de communication qui va au-delà des modes et qui permet une grande liberté d’expression. (parfois trop, mais ce n’est pas grave. Je préfère cet excès !)
Enfin, j’aime me retrouver, souvent le soir, dans la quiétude de mon bureau, me « poser » et me demander de quoi je vais parler sur le blog. Cela me détend !

Monsieur Lapert, je vous remercie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire