Etudier à l’étranger est certainement le rêve de bon nombre d’étudiants d’aujourdh’ui! En effet, avoir passer quelques temps à l’étranger pour faire des études est en plus d’être un réel atout pour le CV, apporte un enrichissement personnel grâce à l’apprentissage d’une nouvelle langue et d’une nouvelle culture.
Mais encore faudrait-il avoir les moyens de financer le voyage, de séjourner dans le pays d’acceuil. Tout cela nécessite à coup sûr un peu d’argent.
Quelles sont les aides financiéres proposées par l’Etat?

LA BOURSE ERASMUS
La bourse communautaire ERASMUS est une aide incitative réservée aux étudiants ERASMUS. L’attribution n’est pas automatique et dépend de l’équilibre à assurer entre les pays et les différentes filières d’études, ainsi que de l’enveloppe financière attribuée à la France. La demande de cette bourse doit être effectuée auprès de votre établissement.

Un complément Erasmus et/ou, une « bourse de mobilité » réservée aux étudiants boursiers peut être demandé à votre université. Ces 2 aides sont financées par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Des aides existent aussi au niveau des collectivités territoriales, en particulier votre Conseil régional et même votre Conseil général.

Dans tous les cas, un étudiant français qui poursuit ses études dans un des pays du Conseil de l’Europe conserve le bénéfice de la bourse d’enseignement supérieur qui lui est attribuée en France, sur le fondement de critères sociaux.

QUI A LE DROIT DE PERCEVOIR CES AIDES?
Les étudiants qui ont achevé leur première année d’études universitaires et qui sont citoyens de l’un des pays éligibles (soit à ce jour, les 25 Etats membres de l’U.E., les 3 de l’A.E.L.E., mais aussi la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie) ou qui ont le statut de résident permanent, d’apatride ou de réfugié politique.

OU SE RENSEIGNER ?
Adessez-vous au responsable des relations internationales de votre établissement. Un séjour d’études Erasmus s’inscrit obligatoirement dans le cadre d’échanges entre établissements, et votre université devra vous sélectionner.

Le délégué académique aux relations européennes et internationales (Dareic) vous renseignera également sur les programmes de coopération bilatérale existant dans l’académie.

Vous trouverez également des conseils utiles sur le site de la Commission européenne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire