Introduction à la et aux marchés financiers: les actions

Définitions

A/ Droits attachés

Action : fraction du capital d’une entreprise.

Associé : copropriétaire de l’avenir d’une entreprise.

1) Droit pécuniaire (droit aux dividendes)

Le conseil d’administration propose à l’ Assemblée Générale la distribution d’un dividende.

CA – charges d’exploitation = résultat d’exploitation

PAYOUT = dividendes / résultat net

RENDEMENT = dividende / cours du titre

Avoir fiscal : 50% du dividende. Permet d’éviter une double taxation des bénéfices.

2) Droit de vote

Aux AG, ordinaires ou extraordinaires (au moins 1 fois par an, dans les 6 mois suivant la fin de l’exercice).

Droit de vote double : obtenu après un certain laps de temps, devenu assez rare.
Permet de contrôler une entreprise avec moins de 50% du capital.
Aussi appelé « poison pill », c’est une arme anti-OPA.

3) Droit de regard sur la gestion

Publication des comptes :

  • Compte de résultat
  • Bilan
  • Tableau de flux
  • Annexes
4) Droit au boni de liquidation

Liquidation : liquéfaction des actifs.

Vente d’actifs : fournit du cash.

Remboursement des dettes.

B/ Les différents types d’actions

p>Certificat d’investissement + certificat de droit de vote = action

Actions à dividende prioritaire : action sans droit de vote mais dividende supérieur à une action normale.

Pourquoi se faire coter ?

A/ Avantages recherchés
1) Image de marque

Communication financière différent de transparence.
Confiance des clients, des fournisseurs.

2) Financement

On lève des capitaux à l’entrée en bourse et par la suite.

INVESTIR
On diversifie les sources d’approvisionnement en capitaux

COUT DU CAPITAL

3) Liquéfier les titres

Marché organisé des titres d’entreprise : on connaît la valeur de l’entreprise.
Proposer un accès au capital pour les salariés.
Stock options : attribuer des stock options permet de proposer l’accès au capital de l’entreprise dans le futur.

4) Utilisation de ses titres comme monnaie d’échange

On propose ses propres titres contre d’autres titres (OPE : offre publique d’échange)
A propose de racheter B et propose 2 titres A contre 1 titre B.

Problème de la parité de l’échange (AOL TIME WARNER ; ne vaut plus rien).

B/ Obligations à respecter
1) Informer le marché

Il faut présenter le CA, les résultats, le bilan

la stratégie

mettre en place une cellule de communication financière pour les analystes et les actionnaires individuels

2) Accepter de partager le pouvoir

Société détenue par une famille : 10 à 15 actionnaires maximum

Société cotée en bourse : l’actionnariat flottant est large (c’est l’actionnariat différent des associés qui constituent l’actionnariat stable)
Prise de décision commune.

3) Risquer une prise de contrôle

Flottant large : risque d’OPA/OPE inamicale
Par exemple: SG / BNP / Paribas.

C/ Méthode d’introduction en bourse

Dossier présenté à Euronext ; visa de l’ AMF

Période de préplacement (10% pour les particuliers, 90% pour les institutionnels ; placement garanti)

Placement garanti : prix ferme par un pool bancaire

Offre à prix ferme, réduction proportionnelle aux demandes (forte demande, réduction forte).

Offre à prix ouvert, quantité de titres offerts ; fourchette de prix; réduction par les prix.

Qui achète ?

A/ Les particuliers

OPCVM (SICAV/FCP)

En France, fin 2001, 7600 OPCVM qui géraient 800 Milliards d’euros.

B/ Les institutionnels (dits « zinzins »)

Acheteurs techniques : assureurs (utilisent l’argent des primes pour assurer les risques)

Fonds de pension (collectent les cotisations pour payer des rentes dans le futur).

Ces acheteurs recherchent le rendement (dividendes), plus-values (achat/vente).

Calpers (plus gros fond de pension) : 60% des volumes, 35% CAC 40.

Lire la suite de la fiche Introduction aux marchés financiers: les actions (2/2)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire